Et si Google Reader et ses dérivés ne servaient plus à rien ?

Google Reader

Google ReaderNombreux sont ceux à avoir pleuré l'annonce de la mort de Google Reader, le lecteur de flux RSS condamné dès le 1er juillet. Et si finalement, ce service et ses alternatives étaient désuets ?

Lorsque Google annonça en mars dernier la fermeture au premier juillet de son service Reader, nombreux sont ceux ayant paniqué. Malgré cela, Google expliqua sa décision par la constatation du nombre d’usagers du service, continuellement en déclin, ce qui l’aura poussé à abandonner, et à se focaliser sur des services plus actuels. Qu’on le veuille ou non, c’est bien de ça dont il s’agit. Hier, Google est revenu à la charge, et a expliqué à Wired pourquoi il a décidé de « tuer » Reader.

Richard Gringras, le « Senior Director of News & Social Products » chez Google, s’en est expliqué ainsi :

« Nous avons évolué dans un domaine où la consultation de l’actualité est devenu un processus quasi-constant. »

Comprenez : Google s’est rendu compte que la plupart des gens avaient migré sur Twitter et consorts, qu’ils consultaient l’actualité au fil de l’eau depuis leur mobile, et que l’entité Reader en tant que telle était devenue désuète.

Pas de notre avis, loin de là. Google a sans doute raison : la plupart des gens iront consulter les news comme elles leur arrivent. Mais quid de ceux qui veulent décider du moment où ils consulteront tous leurs fils d’actualité à la suite, la tête reposée ? Non, vraiment, de notre avis, les alternatives à Google Reader ont encore de beaux jours devant elles. D’ailleurs, on imagine que de votre côté, vous êtes adeptes du flux RSS, n’est-ce pas ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des articles quasi complet de 140 caractères ???? heureusement que ça ne se limite pas franchement à ça les RSS ..
    Ils peuvent se tromper aussi chez google.

    1. Qui a dit que l’article complet devait faire 140 caractères ? Le titre et un lien raccourci. Il y a des flux qui n’en n’ont pas beaucoup plus. ~230 pour cet article.

      Mais certain propose leurs articles au complet au format RSS. Je garde RSS.
      Et pour les sites, ca vous rend indépendant des services tiers.

  2. Bonjour,
    En ce qui me concerne, je dois balayer un peu plus de 3000 posts par jour sur une centaine de flux RSS (ou atom…)
    Ok pour envisager autre chose, mais quelqu’un a-t-il une solution d’agrégation de tweets ou autre mini-messages d’autres réseaux sociaux ; et enfin, une solution capable de les analyser (en particulier sémantiquement). Je n’ai rien encore trouvé.
    Communiqué étonnant de Google, qui nous dit ce qu’il a choisi stratégiquement de dire… rien de plus.
    Mon avis perso: Google souhaite orienter les usagers vers un autre de ses services (Google Now ? Google+). Je l’ignore.
    On verra ce qui se passe début juillet….
    !
    8D

  3. En effet, pas du tout d’accord avec cet avis. Et selon moi, faute psychologique très grave de Google, car désormais tout ce qui vient de là est suspect : car tout peut disparaître (avec préavis, certes, mais cela ne change rien) sans qu’on y puisse rien… cela à mon sens porte une suspicion sur tous les outils Google, et les nouveaux en particulier. Pas envie de prendre en main, avec le risque que ça disparaisse parce que pas rentable….
    Pour l’instant passage ou plutôt retour à Feedly qui me donne satisfaction. Des centaines de fils et pas du tout envie de passer ma vie sur Twitter pour filtrer toutes ces informations, qui de plus sont pré-classées par le lecteur de RSS.

  4. Bonjour,

    Finalement rien de dramatique puisqu’il existe des alternatives aussi performantes que Google Reader d’après ce que j’ai compris car je ne me suis pas encore penché sur le problème. J’utilise encore Google Reader à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité