La première femme dans l’espace se dit prête à mourir sur Mars

Valentina Terechkova

valentina-terechkovaElle s’appelle Valentina Terechkova et la Russie s’apprête à fêter le 50e anniversaire de son exploit. Le 16 juin 1963, Valentina Terechkova devenait la première femme de l’histoire à quitter la gravité terrestre. Agée aujourd’hui de 76 ans, elle a fait vendredi dernier une annonce surprenante…

Vendredi 7 juin 2013, alors qu’elle était invitée à la Cité des étoiles près de Moscou pour une conférence, Valentina Terechkova a annoncé que Mars était « sa planète préférée ». Si bien qu’elle a également annoncé qu’elle faisait partie d’un groupe d’étude qui étudiait la possibilité d’aller un jour sur la planète rouge.  Et selon elle : «Les premiers vols seront sans doute des allers simples. Je suis prête à cela. »

Il est certain qu’un jour l’homme marchera sur Mars, ce sera peut-être en 2020, peut- être en 2030. La question que nous pouvons donc nous poser est celle-ci : et si le premier homme à mettre le pied sur Mars était une femme ?

Sources :Sciences-mag.fr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Elle aurait eu 24 ans , elle n’aurait jamais dit ça .Etant donné son âge avancée , elle n’a plus rien à perdre , elle a déjà vécu .
    Moi aussi dans sa situation j’en ferais autant , puis bon c’est une excellente patriote ses petits enfants seront fiers d’elle ( actuellement elles doit les lourder plus qu’autre chose donc plutôt que d’être un fardeau , elle se rendra utile pour son entourage ) .
    Ca changera de LAIKA . :)

  2. Enfin bon, j’ai 23 ans mais si on me donne un boulot à vie sur Mars moi suis largement prêt à mourir là bas et à partir dès demain hein …
    Et pourtant on en fait pas tout un plat ni un article sur Gizmodo …

  3. elle n’a pas  » quitté la gravité terrestre  » en orbite on est toujours sous l’influence de la gravité de notre planète, mais on va simplement trop vite pour que la gravite nous ramène sur terre.
    sinon qu’en est t’il de la lune qui est bien plus loin, elle a quitté la gravité terrestre mais elle reste parce qu’une fois par mois elle est a l’ombre ?

  4. « Et si le premier homme à poser le pied sur Mars était une femme ? »
    Outre le petit effet de style journalistique, je ne trouve pas que ce genre de question mait un quelconque intérêt scientifique lorsqu’on parle d’exploration spatiale (et ça vaut pour d’autres sujets).
    Que ce soit un homme ou une femme qui pose en premier le pied sur Mars, quel intérêt ? A part satisfaire l’égo mal placé de certaines personnes.
    J’espère que l’humanité de partira pas à la conquête de l’espace avec cet esprit-là, mais bon, d’ici là, il peut s’en passer des choses.

    1. Moi j’opte pour envoyer le premier transgenre astronaute soit envoyé sur mars , au moins ça mettra tout le monde d’accord .

  5. Si seulement les grandes entreprises aérospatiale écoutaient et regardaient les gens passioné d’astronomie,astrophysique et autre astrotechnologie, je suis sur qu’ils trouveraient des personnes qui n’on pas de principe et qui sont lassé de ce monde qui n’as plus rien a nous offrir hormis capitalistement. On pourrait créer une belle famille de spationaute volontaire avec le même but! Quelle aventure non?

  6. Je ne vois pas l’intérêt d’aller mourir sur mars. C’est de la pollution inutile et il y a assez d’espace sur Terre. C’est totalement ridicule. Qu’est-ce qu’on retiendrait de ça ? Que machine serait le première être humain a être allé sur mars mais également le premier à y mourir ? Ridicule. Y a sans doute plus intelligent à faire.

  7. C’est marrant de lire tout ces commentaires blasés, voir légèrement sarcastiques. un peu comme si je moquais Archimède pour l’usage d’un tonneau en guise de baignoire quand il a découvert que tout corps plongé dans un liquide…
    Sauf que vu le contexte et les balbutiement humains hors de l’atmosphère quand la grande majorité des terriens n’avait pas un seul appareil électrique dans sa maison, l’exploit mérite d’être rappelé et salué. Oui, des animaux, chiens et chimpanzés on préalablement fait le saut circumterrestre, et l’histoire de l’astronautique ne les a pas oublié. Et oui, le fait de rappeler qu’à cette époque, la femme et l’homme étaient légalement et légitimement égaux dans bon nombre d’esprits mérite qu’on s’y arrête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité