XYZ, la chaussure conçue à partir d’éléments imprimés en 3D

XYZ_2

XYZ_1Le concept de l'impression 3D connait un succès de plus en plus significatif et semble d'ores et déjà sonner un début de révolution dans le monde des nouvelles technologies.

Et de fait, ses utilisateurs se font de plus en plus nombreux, donnant alors naissance à des objets « faits maison » tous aussi divers que variés !

Après la première arme entièrement imprimée en 3D, voilà qu’un spécialiste de la mode répondant au nom de Earl Stewart s’est essayé à l’impression… d’une paire de chaussures. Enfin, soyons plus précis : ce n’est pas, à proprement parler, la paire qui est imprimée, mais plutôt les éléments qui la constituent. Les chaussures sont ainsi faites de cuir traditionnel, et de plastique.

J’ai commencé ce projet afin de mettre en évidence le potentiel réel de l’impression 3D sur notre monde et la façon dont nous pourrions en profiter aujourd’hui, et non dans le futur.

Pour ce faire, il a donc combiné l’usage du plastique, la base de l’impression 3D, à l’usage de matériaux classiques utilisés dans le monde du textile et de la mode.

XYZ_2

Une chaussure imprimée en 3D.

Et même s’il n’est pas le premier à avoir fabriqué une chaussure à l’aide d’une imprimante 3D, il vante les mérites de son produit en évoquant sa flexibilité morphologique :

Toutes les autres chaussures imprimées en 3D ont tendance à rester dans le domaine du concept, car elles sont imprimées à partir de matériaux rigides comme le nylon, qui est pénible à porter. Le pied exige un mouvement dynamique. […] La chaussure XYZ est la prochaine évolution visant à satisfaire des besoins et améliorer les performances biomécaniques. […] Et ceci sans même que cela n’affecte l’esthétique de la chaussure (subjectivement).

Pour le moment, la chaussure XYZ reste un prototype et par extension un aboutissement des recherches effectuées par Stewart. Son souhait le plus cher serait naturellement d’en produire en masse, mais il se retrouve pour l’heure face à un manque significatif d’infrastructures de production adéquates et surtout suffisamment fiables pour un projet de cette envergure. En attendant, le concept a le mérite d’être, de toute évidence, moins subversif que certains autres et pourrait, à terme, rencontrer un véritable succès commercial.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ne disposant pas d’une capacité de production suffisante pour la production en masse, Il devrait d’abord proposer du sur mesure pour ses chaussures et envisager la production de masse plus tard. Le sur mesure lui assure un positionnement haut de gamme et les prix de vente qui vont avec.

    Étant fana de chaussures, des baskets sur mesure comme celles ci j’achète !!! (Sans peur d’y mettre le prix ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité