La pilule préventive contre le SIDA plus efficace que prévu

shutterstock_127478963

shutterstock_127478963Les médecins avancent désormais à pas de géants dans la lutte contre le SIDA, aujourd'hui une nouvelle étude révolutionnaire prouve que les traitements préventifs sont plus efficaces que nous le pensions

L’étude, qui a été publiée dans The Lancet, concerne la prophylaxie pré-exposition, ou PrEP. Il s’agit d’un traitement préventif novateur au cours duquel les patients à risque prennent une pilule tous les jours pour prévenir l’infection. Elle contient un combo puissant d’antirétroviraux protecteurs.

La PrEP peut également prendre la forme d’un gel utilisé pour empêcher la transmission entre une mère infectée et son enfant à la naissance. Depuis des années l’utilité de cette technique est avérée.

Quid donc de la nouveauté ? Les scientifiques ont longtemps supposé que la PPrE ne fonctionnerait pas pour les toxicomanes, simplement à cause de la vitesse de propagation du VIH dans les années 1980. C’est en fait une hérésie.

L’étude a testé la PrEP sur 2 400 toxicomanes en Thaïlande, où le partage d’aiguilles est hélas un moyen extrêmement commun de transmission. Avec cette pilule, les risques d’infection diminuent de… 74% !

Le souci reste les coûts de logistique et de distribution du médicament, sans parler de la difficulté de soigner des toxicomanes. Cependant, cette étude est importante, c’est une nouvelle pièce au puzzle qui permet de s’engager un peu plus loin sur la voie de l’éradication du VIH.

Tags :Sources :New York Times
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le plus « safe » c’est encore la masturbation.
    Pas besoin de pilules, pas besoin de préservatifs… et pas besoin de gonzesses …

    1. Oui, donc plus d’enfant, ça tombe bien, on est beaucoup trop nombreux sur Terre.
      Faire l’amour n’a jamais empêché la masturbation, et réciproquement.
      Chaque chose en son temps.

      1. Parfaitement résumé, je ne saurais apporté meilleur réponse, l’un va très bien avec l’autre et tout le monde va bien dans le meilleur des mondes.

  2. encourageant, même si on reste sur du préventif … Plus de 30 ans, toujours pas de traitement, et une épée de damoclès qui demeure au dessus de la tête des malades.

  3. L’image d’illustration me fait rire, genre on se promène avec un préservatif déballé dans la poche :p (gain de temps assuré!)
    Plus sérieusement, c’est une bonne nouvelle même s’il ne faut rien relâcher grâce à ce moyen de prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité