Accenture rêvait déjà des Google Glasses il y a 10 ans

Accenture

AccentureRetour en 2002, au moins où Accenture réalisait une série de clips visant à présenter un panel de technologies futuristes. L'une d'elles est étrangement familière et ressemble à s'y méprendre aux Google Glasses.

C’est un phénomène typique. Les technologies que nous croyons découvrir aujourd’hui datent en réalité d’il y a des années. Nous n’étions seulement pas prêts à les accepter, ce qui empêche temporairement leur démocratisation. Certes les technologies actuelles les améliorent grandement, mais les concepts de base ne sont jamais tout jeunes.

Par exemple, nous nous sommes aperçus que nombre d’individus sont intimement persuadés que c’est Apple qui a inventé le téléphone tout tactile et que cette technologie date donc de 2007. Or c’est une hérésie puisque c’est IBM qui l’a lancé et surtout deux décennies plus tôt.

E bien les Google Glasses ne feront pas exception à la règle… Décrit comme une ‘plate-forme de services portable’, Accenture imagine à l’époque que le système va révolutionner de nombreux domaines passionnants, comme…  la livraison de colis.

‘Avec le prototype de plate-forme de services portable, Accenture démontre comment les technologies sans fil et de reconnaissance vocale, couplées avec des capteurs embarqués, peuvent libérer des mains d’un pilote et rendre le processus de livraison ensemble beaucoup plus efficace.’

Pour aboutir à un produit viable à l’avenir, Accenture imaginait déjà la RFID… Précurseur ?  Vous ne croyez pas si bien dire.

‘Ce prototype est un autre exemple de ce que nous aimons appeler le ‘commerce silencieux’. C’est-à- dire un échange qui se déroule entre les objets intelligents. Nous pensons que le commerce silencieux va révolutionner le monde de l’entreprise en rendant les objets quotidiens intelligents et interactifs.’

Si les lunettes de realité augmentée n’ont jamais aboutie, ils n’étaient pas mauvais en Nostradamus, chez Accenture. Une reconversion ? Pas si sûr, d’autres avant eux ont sans aucun doute prévu ces changements.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Pour aboutir à un produit viable à l’avenir, Accenture imaginait déjà la RFID… Précurseur ? »

    Imaginer en 2002 une techno brevetée en 1973 est moins précurseur qu’il n’y parait…

  2. Tous les labos de R&D dans le secteur des telecoms travaillaient sur les écrans projètés (dont les lunettes) et écrans flexibles dès la fin du siècle précédent, dans les années 1990. Il y avait aussi des films de vulgarisation (fait par nokia, vodafone…) parlant du futur afin de faire rever (en fait préparer) l’opinion publique.
    Bref, Accenture n’est pas Nostranamus!

  3. Nostranamus a bien raison … Une news un peu Olé Olé :o)

    Le pire c’est que c’est bien plus que les labo télécoms qui bossaient sur le secteur de la RA et donc des « lunettes écrans » ; Le concept même de réalité augmenté pour des application autres que militaires a commencé à se diffuser tout début 2000.

    > Un exemple avec ce beau projet de 1999 rassemblant un beau panel d’entreprise dans un consortium assez costaud : http://www.arvika.de/www/e/topic1/konsortium.htm

    > Un autre exemple avec Essilor qui a commencé à réfléchir à ces technologies et à leurs applications grand public dès 1998 …. reflexions qui se sont soldées par l’association avec la boite US MicroOptical – http://www.atelier.net/trends/articles/essilor-microoptical-sassocient – Ajoutons que les « lunettes écrans » de microoptical ressemblaient bcp bcp aux actuelle google glass.

    > Ajoutons enfin que nous avons une très belle boite en france (pour l’instant) qui développe un produit plutôt efficace : http://www.laster.fr

    Un sujet passionnant donc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité