L’avenir des routes électriques chez Volvo

volvo route électrique

volvo route électriqueEt si on abandonnait les batteries lourdes et encombrantes dans nos véhicules électriques ? Ces dernière pourraient probablement devenir dépassées si le concept de la route électrique actuellement en projet chez Volvo voyait le jour.

Car oui, c’est bien beau de faire évoluer sa gamme de diesels d’année en année, mais il ne faudrait pas en oublier les modèles électriques. Et c’est dans cette optique que Volvo s’engage activement, en collaborant avec l’administration des transports suédoise, Vattenfall, Alstom, sans oublier d’autres sociétés spécialisées dans la conception de véhicules et également plusieurs universités.

Faire un long voyage sans arrêt avec un camion est possible au demeurant grâce aux capacités des batteries actuelles. Seulement, où mettre les passagers et les biens lorsque la batterie arbore des dimensions aussi importantes ? Avec l’aide de la société Alstom, Volvo a construit un rail spécifique de 400 mètres de long dans la ville de Hällered, près de Gothenburg en Suède, sur lequel a roulé un camion disposant d’un collecteur particulier qui lui permet de récupérer l’énergie électrique et de l’utiliser pour fonctionner.

Cette technologie est déjà utilisée de manière similaire pour les Tramways à travers le monde depuis l’année 2003, et permettrait aux véhicules électriques de réduire leur dépendance aux batteries imposantes indispensables encore pour le moment. Le dispositif est composé de deux rails indépendants dont l’un est un pôle positif et le second négatif pour conduire l’électricité d’un bout à l’autre, sectionnés en plusieurs endroits. Cela oblige le collecteur à être monté soit à l’arrière, soit en dessous du camion.

Le fonctionnement est simple : le véhicule est équipé d’un « radio émetteur » que les segments de route peuvent détecter. Ces derniers l’alimentent s’il roule dessus en ayant un signal approprié. Et pour les plus craintifs, rassurez-vous, le dispositif ne fonctionne que si l’engin dépasse la vitesse de 60km/h (soit 37 mph).

Ailleurs, des compagnies comme Siemens tentent également d’utiliser l’énergie électrique, cette fois-ci avec des câbles suspendus en hauteur tels qu’on peut en croiser pour les RER ou les Tramways. Mais selon Martin Johnansson, un employé de Volvo, cette technique serait « plus chère que ce que nous avons pu voir par rapport à ce que nous sommes en train de tester. »

Peut-être pourrons-nous, dans un futur proche, nous balader dans nos voitures électriques sans avoir à les recharger en permanence ? Enfin, encore faudrait-il que nous roulions à l’électrique.

Tags :Via :gizmag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Personellement je trouve ça bête, dans le sens ou quite a refaire des routes, autant les faire en électro aimant ou un truc du genre, et proposé des voitures volantes. Enfin cette idée plutot que « ça » …

    1. Bah oui tien des electro aimant pour faire voler des voitures…. Alors Monsieur, il faut des supraconducteur refroidis a l’azote liquide pour faire voler le moindre objet, alors une voiture c’est assez utopique je pense.

  2. Pourquoi ne pas suivre la route de Tesla… avec l’électricité sans fil ! :)
    Sinon le métro de Montréal repose sur le même principe… des patins sur des rails conducteurs et une mise a la terre sur pneumatique…et pour en revenir à Volvo… leur système fonctionne dans la neige?

  3. Et comme ça les sociétés d’autoroute peuvent :
    – Se recycler dans la vente d’énergie.
    – Nous refaire une cinquantaine d’années de concession supplémentaires.
    – Devenir écolo-compatibles.
    – faire ch… Total.

    C’est pourtant un projet intéressant, recharger sa batterie en roulant.
    Pour beaucoup plus cher on pourrait même imaginer des systèmes inductifs sans contact…

  4. Et dire qu’il y en as qui sont payer des fortunes pour pondre des systèmes de se genre…
    1) il y a des millions de kilomètres de route a travers le monde… Donc le temps d’installer se système partout, pour dire de pouvoir vendre leurs véhicules new génération, leurs société aura déjà mis l’as clef sous la porte…
    2) en cas de neige… Plus personne roule.
    3) c’est moche!

  5. Bonjour,

    Il suffit juste d’attendre les nouvelles batteries au graphène, celles qui peuvent contenir 30 fois plus d’énergie et se recharger 1000 fois plus vite. Là ça ne sera plus un problème.

    1. Tu retardes là, ce sont les nanobatteries au lithotame qui sont attendues.
      600 x plus que le graphène et charge instantanée.

  6. Si c’est pour le transport par camions sur des milliers de km, pourquoi ne pas utiliser le train qui existe déjà… N’importe quoi chez Volvo.

    1. Never go full retard… Parceque les camions ne se déplacent jamais sur des milliers de km, même actuellement… C’est pour ça qu’on en voit jamais sur les autoroutes et que plus personne ne travaille comme routier longue distance…

  7. HUmmm, plutôt que des voitures volantes, une recharge à induction via un cable c’est possible !!
    dans les années 90 on as bien fait des saignées partout dans les routes pour amener le gaz naturel alors ….

    le voila ! :)
    Gros
    Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !
    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la co……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité