Le bouchon de liège réinventé

Le bouchon Helix

Le bouchon HelixSi les bouchons de liège sont utilisés pour sceller nos meilleures bouteilles de vin, l'utilisation de ce matériau est aujourd'hui très contrôlée, laissant place à des bouchons artificiels, voire même en plastique. Des chercheurs ont mis au point un bouchon, en liège synthétique, repositionnable à volonté.

Conçu par le fabricants de bouchons Amorim et de bouteilles O-I, le bouchon Helix présente, comme son nom l’indique, une hélice sur sa surface extérieure, permettant non seulement de sceller la bouteille, comme le fait le liège naturel en gonflant, mais aussi de la refermer sans mal.

Dévoile au Vinexpo de Bordeaux, le bouchon Helix se destine à fermer les bouteilles de vin d’entrée et milieu de gamme (jusqu’à une dizaine d’euros). Il aura fallu plusieurs années de recherche et développement – notamment pour s’assurer que ce bouchon n’altérait en rien le goût, l’arôme ou la couleur – et il faudra encore attendre deux ans avant de voir Helix sur nos bouteilles.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des bouchons artificiels … Voire meme en plastique! Hum hum
    Et du liege synthetique il est fait avec un arbre synthetique? N’importe quoi

  2. mais alors pourquoi ne pas mettre le vin dans des bouteilles en plastique comme l’eau d’evian ?
    si c’est bon pour l’eau potable alors c’est bon pour le vin.
    le plastique des bouteilles se recycle, on en fait des polaires etc …
    .
    on aurait alors des bouchons en plastique que nous connaissons tous. Fini le massacre des chênes pour leur arracher encore vivants leur écorce pour en faire de vulgaires bouchons.

  3. Il existe déjà des petits bouchons pour refermer une bouteille ouverte, bien que n’importe quel amateur de vin sait qu’il ne faut pas laisser traîner ou remettre au frais une bouteille entamée ! Mais ça donnera sans conteste un côté plus classe aux bouteilles de Villageoise…

  4. c’est du vrai liège NATUREL, ça n’a rien de synthétique.
    l’article sur gizmodo.com approfondit un peu plus la chose, et un tas d’articles intéressants sur le net.

    Il faut quand même préciser que ce n’est pas à la fabrication que l’helice est imprimée sur le bouchon, c’est à l’embouteillage, et grâce au filetage qui est dans le goulot de la bouteille :
    http://www.sudouest.fr/2013/06/18/helix-un-nouveau-bouchon-liege-1088427-713.php

  5. Le liège synthétique n’existe pas (encore) a ma connaissance.
    Pour Hélix, il s’agit d’un bouchon de liège qui se visse dans une bouteille en verre au goulot filetė. Cela permet l’alliance de matériaux naturels avec un mode de consommation pratique et moderne : tout pour plaire’

  6. @ Gérard Manvussa : le chêne liège s’ecorce tous les 9 ans et c’est avec son écorce que l’on fabrique des bouchons de liège
    Cela ne tue pas l’arbre, bien au contraire : les chênes liège écorcés tous les 9 ans vivent centenaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité