Steve Jobs pensait qu’il serait oublié par l’histoire !

Steve Jobs

Steve JobsEn fouillant dans les archives, une interview de Steve Jobs datant de 1994 a été retrouvée, dans laquelle l'homme est persuadé qu'il sera oublié par l'histoire. S'il savait...

Une vidéo datant de l’année 1994, où l’on voit un Steve Jobs, alors à la tête de NeXT, en train de parler de lui, nous apprend que l’homme ne pensait pas une seule seconde voir sa légende perdurer. Au contraire, Jobs, pourtant souvent taxé d’égocentrique, explique devant la caméra qu’il image que tout le monde l’aura oublié dans 200 ans :

« D’ici mes 50 ans, tout ce que j’aurais fait jusque là sera devenu obsolète… C’est un milieu où personne n’est capable de rédiger un Principia qui tiendra pour les 200 ans à venir. Ce n’est pas un milieu où quelqu’un peint une peinture que les gens admirent sur des siècles, où construit une église qui sera admirée des siècles. »

Imaginer qu’Apple ne sera pas évoqué dans 100 ans semble bien présomptueux. De par le vent de révolution qu’il a fait souffler sur l’univers informatique, sur celui de la téléphonie mobile, Apple, et par extensions Steve Jobs, seront sans doute gravés dans l’histoire, et étudiés à l’école.

Sceptiques ? Prenez les exemples du taylorisme, du fordisme. Dans un sens, Jobs a fondé un mode de fonctionnement au sein de son entreprise relativement inédit ! Et c’est sans parler de sa façon de communiquer !

Tags :Via :cultofmac
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Imaginer qu’Apple ne sera pas évoqué dans 100 ans semble bien présomptueux. »
    tu veux dire
    « Imaginer qu’Apple ne sera pas évoqué dans 100 ans semble particulièrement humble. »
    (bonjour le contresens)

    Jobs a raison. Même si Apple a marqué le marché de la téléphonie, de la musique et de l’informatique, il ne s’agit que de « marché » et donc de consommation.
    Qui peut croire qu’Android, nokia ou la xbox sont aussi importants à l’échelle de l’histoire qu’une guerre, un peintre ou un scientifique de génie ? Faut pas déconner…

  2. Primo je valide l’énorme erreur : « Imaginer qu’Apple ne sera pas évoqué dans 100 ans semble bien présomptueux »
    Non, c’est humble et surtout très réaliste.
    Il est évident que personne ne parlera ni d’Apple, ni de Steeve dans 200 ans.
    Le taylorisme n’a que 100 ans et est dépasser depuis 20 ans.
    Personne n’en parle déjà plus.
    Qui connait le nom de l’inventeur de la machine à vapeur qui est l’évènement le plus important de toute l’histoire de l’industrie et de la consommation.
    200 ans c’est long

    1. GEOFFRAY , TAYLOR a optimisé la production de la ford T ( qui n’est pas une machine à vapeur ) c »est le travail à la chaine .
      Maintenant le taylorisme n’est aucunement dépassé car littéralement dans le dictionnaire cela signifie ( un sens plus généraliste ) :

      ÉCON. Méthode d’organisation scientifique du travail industriel visant à assurer une augmentation de la productivité fondée sur la maîtrise du processus de production, sur la séparation stricte entre travail manuel et travail intellectuel, sur une parcellisation des tâches et sur une standardisation des outils, des conditions et des méthodes de travail; en partic., souvent péj., organisation du travail qui vise à accroître la productivité par la répartition du procès de travail en éléments partiels et chronométrés éliminant les mouvements improductifs.

      http://www.cnrtl.fr/lexicographie/taylorisme

      Dans ton raisonnement tu ne confondrais pas avec avec Alan TURING et son test ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Turing ) qui actuellement est obsolète avec les progrès fait en intelligence artificielle ?

      ( J’espère que tu ne passes pas ton bac …. )

      1. Turtu,
        J’ai déjà mon bac et je n’ai jamais mélangé TAYLOR, la machine à vapeur et l’intelligence artificielle.
        Et je persiste à dire que les principes du taylorisme sont largement dépassés.
        (D’ailleurs ce n’est pas TAYLOR qui à inventer le travaille à la chaine, c’est FORD, sur la base du taylorisme
        Dans les industriels modernes le travaille à la chaine n’est plus considérer comme le processus de production le plus rentable.
        Il est également vue comme le processus le plus pénible et engendrant le plus de maladie professionnelle
        Et la définition que tu cites « la séparation stricte entre travail manuel et travail intellectuel, sur une parcellisation des tâches et sur une standardisation des outils, des conditions et des méthodes de travail; en partic., souvent péj., organisation du travail qui vise à accroître la productivité par la répartition du procès de travail en éléments partiels et chronométrés éliminant les mouvements improductifs »
        Prouve que je suis dans le juste car c’est exactement le contraire que prône les nouvelles méthode de travailler qui consiste à varier les taches des ouvriers et à les impliquer intellectuellement dans leur tâche ainsi que dans l’organisation du processus.
        Mais tu as était un bonne élevé en écoutant ton prof d’histoire qui a jamais mis les pieds dans une usine et qui répète ce qu’il a appris il y a 40 ans, sauf que le taylorisme est dépasser depuis 20 ans …
        J’espère que tu ne passes pas le BEP.

  3. Hmmm… Je vois bien le Taylorisme, le Fordisme, qui ont crée de nouveaux modèles d’organisation et de production. Sans renier l’apport de Jobs à l’innovation, je ne vois pas dans quelle mesure (à l’exception de l’entité MAL montée avec TBWA et Chiat Day), Steve Jobs a innové en terme de structure et d’organisation du travail. Quelqu’un peut’il m’éclairer ? Notamment sur le point « fonctionnement inédit » ?

    1. Tu vois le Taylorisme et le Fordisme parce que tu es cultivé. Quand on en arrive à surévaluer des débiles pour qu’ils décrochent leur bac, il paraît logique que dans, non pas 200 ans mais 200 heures, la seule chose qui peuplera encore le brouillard de leur pensée est : Apple… Ca ne demande pas d’effort intellectuel.

    2. TAYLOR a travaillé chez ford pour créer à l’époque une nouvelle façon de produire les voitures , c’était des ford T .
      Donc je ne comprends pas pourquoi tu parles de « deux nouveaux modèles  » alors qu’il n’ y en a qu’un .
      Steve JOBS lui n’a que remis l’esclavage à l’ordre du jour vu le nombre de suicide chez foxconn , c’est révolutionnaire à notre époque étant donné que le servage date du moyen âge .

      1. Certes, mais Taylor et Ford n’ont pas pas les memes origines et pas les meme impacts, l’un invente et préconise l’OST, l’autre la met en oeuvre autour d’une évolution importante : le travail à la chaine. Il est donc réducteur d’unifier les 2 approches.

  4. IBM a lancé le premier ordinateur personnel, Motorola a lancé le premier téléphone mobile, ça n’a qu’une trentaine d’années et on s’en fout déjà comme de l’an 40… Alors Apple qui n’a réellement rien inventé et qui s’est juste contenté de vulgariser quelques concepts déjà existants, je ne donne pas cher de leur mémoire.

    1. En fait, comme toutes les marques qui marquent leur génération, leur mémoire s’éteint avec leur génération. Après il ne reste plus grand chose à part quelques « papis » qui parlent de « jadis » et quelques informations sur wikipédia…

      1. Il n’y a qu’a voir le film: Blade Runner.

        A un certain moment, le vaisseau passe sur la ville et on y voit les grosses marques de l’époque, et tout le monde s’accordait a dire qu’elles ne pourraient disparaitre,…… de nos jour, toutes ces marques sont dans l’oubli !

  5. Machine à vapeur. C’est Denis Papin.

    Perso on peut pas trop comparer…. Un, est un génie et l’autre juste un malin… Je vous laisse deviner lequel.

  6. C’est qui ce journaliste complétement demago qui sort un article à la gloire de Steeve JOB sans aucun fondement avec la réalité en se disant « ça va faire plaisir à mes geek de lecteur »

    1. En lisant les commentaires, je me suis dis : « personne ne l’a faite, je vais la poster… » et paf, je tombe sur ton poste.
      Tu as brisé mes rêves aujourd’hui 😛

  7. ça c’est sûr il sera pas oublié… le PDG roi des coups bas, malhonnête et porté en idole par un tas de gens qui pense que tous les produits apple sont révolutionnaire simplement car apple avait les moyens de faire du matraquage publicitaire et la morale nécessaire pour dénigrer ses concurrents avec des coups plus bas que le noyau de la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité