E-Fan ou un avion électrique destiné à l’apprentissage

e-fan bourget

e-fan bourgetVous en conviendrez, rares sont les stages de pilotage où l'on commence par son apprentissage par la conduite d'un Airbus A380 ou d'un Boeing 747 lorsqu'on débute sa formation, soit. Qu'à cela ne tienne.

Présenté au salon du Bourget qui a commencé cette semaine à Paris, l’E-Fan est un petit avion électrique destiné aux écoles de pilotage.

Fabriqué par l’EADS, cet engin est un bi-place d’une longueur de 9.50 mètres, alimenté par une série de batteries lithium-ion polymères d’une tension de 250V. Son autonomie lui permet allègrement de faire des vols pendant 30 minutes à 1 heure, ce qui semble relativement suffisant pour former les élèves débutants.

L’avion en question a été conçu en huit mois seulement et a été inspiré d’un autre modèle de l’EADS, à savoir le Cri-Cri, qui, quant à lui, avait été exposé au Bourget il y a deux ans, en 2011. Sa commercialisation sera possible d’ici approximativement 3 ans et pourra donc être utilisé par les aéroclubs pour former les pilotes en herbe.

Tags :Via :automobile-propre
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quelle est la relation entre le titre et l’article ????

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Ah la la, encore un ramassis de connerie. Le cricri a été conçu par Michel Colonban en 1973 (pour la petite histoire, c’est le diminutif du prénom de sa fille qui a donné le nom au plus petit bimoteur au monde). En 2010 une petite société Française (electravia) motorise le cricri avec deux moteur électrique ce qui donne le MC15E Cri-Cri, eads fait de même mais avec 4 moteurs en 2011.
    Donc non eads n’a pas conçu le cricri mais seulement l’adaptation d’une motorisation électrique.
    Quand à l’E-Fan, on peut seulement parler d’une maquette, l’avion n’a pas encore volé et n’est pas prêt à le faire, il n’est pas donc pertinent de parler de performance qui dépasse allègrement 30 à 60mn.
    Quand à dire que 30mn est suffisant pour l’instruction, c’est une connerie étant donné que la raison veut que l’on ne parte pas sans avoir l’autonomie du vol + 30mn d’autonomie. Et un vol de 0mn c’est pas facile.

    Oubli les sujets concernant l’aviation.

      1. Tu as raison de dire que les sources ne sont pas fiable. L’article a été copié du site « automobile-propre » qui lui ne site pas sa source mais qui a certainement plagié une partie de l’article de Libération écrit la veille.
        Autant dire que les source ne sont pas spécialiste du domaine aéronautique.
        L’enjeu véritable de E-Fan n’est pas la propulsion électrique, ni la production hypothétique d’un avion de tourisme mais d’être un laboratoire technologique.

        – aile entièrement en carbone
        http://www.air-cosmos.com/industrie/bourget-2013-une-voilure-en-carbone-estampillee-critt-mpc-pour-l-e-fan.html
        – intégration des batteries dans les ailes
        – Etude sur la diminution du bruit pas l’usage d’hélices carénées
        – Motorisation du train atterrissage pour les déplacements au sols et l’aide au décollage
        – E-fadec régulation automatisée de l’énergie électrique

        Concernant la possibilité de commercialiser un jour ce prototype, il suffit de regarder les maîtres d’ouvrage pour comprendre que c’est du blabla. EADS a revendu sa filiale socata à Daher en 2009 pour ce recentrer sur l’aviation commerciale. Aujourd’hui, il n’y a plus aucune structure pour le développement de ce type de produit. C’est un programme de recherche avec des financements publics et qui, pour ne pas être considérées comme des aides indues se fait sous le couvert d’un speudo programme d’avion école.

        De toute façon les technologies déployées sont tellement coûteuses et inutiles pour un avion léger que nous ne verrons jamais cette formule. Je m’explique plus en détail :

        – La formule bimoteur en tandem n’est absolument destinée à la formation ab-initio. On commence toujours sur monomoteur et toute l’école se fait en avion cote-à-cote (sauf les militaires) c’est quand même mieux pour aborder le travail en équipage. On a par encore vu A320 en tandem ;o)
        – Le gain de poids par l’utilisation du tout carbone sur un avion léger est discutable. L’effort est à mettre sur le longeron mais par exemple sur le ban-bi les nervures sont en mousse tellement les efforts sont faibles.
        – Les hélices carénées présente une traînées importante, cela en vaut la chandelle uniquement en cas de très forte nuisance sonore. Il s’agit plutôt d’un axe de prospection pour les futurs réacteurs pour faire évoluer les Pro-Fan.
        – La motorisation du train atterrissage n’a de sens que pour des avions lourds et peu manœuvrant et surtout utilisant des énergies fossiles. L’économie engendrée par l’arrêt des moteurs lors du roulage est un véritable enjeu, alors que mettre deux moteurs de plus dans un avion léger est un surpoids inutile.
        – E-fadec est intéressant lorsque vous avez une gestion compliquées de l’énergie. Pour faire tourner un unique moteur, il n’y a pas besoin d’un e machin truc much.

        L’intégration de batteries dans les ailes par contre peut se révéler être une bonne solution, cela permet de diminuer les efforts sur le raccordement du longeron dans le fuselage et donc permettre un gain de masse.

        En conclusion, le ramassis de connerie, s’adresse à tous les faux journalistes qui ne font que copier un autre tas de conneries écrites par des journalistes incompétent dans le domaine traité.
        Vouloir informer c’est bien, mais limitez vous à des domaines que vous maîtrisez et ce qui serait encore mieux ce serait de traiter des sujets ou vous pouvez apporter un plus. Si c’est pour être uniquement un agrégateur de news on finira par s’en lasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité