La NSA peut conserver les données de tous pendant 5 ans !

PRISM

PRISMSelon une récente série de documents, la NSA a prévu de minimiser la collecte des données dans le cadre du programme PRISM. Un premier pas intéressant, toutefois entaché par une autre nouveauté. Les données acquises, issues de tout citoyen américain, peuvent être conservées pendant 5 ans.

Les documents top-secret présentés au tribunal qui supervise la surveillance des agences de renseignement américaines montrent que les juges ont signé une clause qui permet à la NSA de faire usage des informations acquises ‘par inadvertance’ sans mandat.

A la base, la NSA surveille les communications extérieures et en cas de doute, peut recueillir des données. En somme, l’instance n’a autorité que pour surveiller les ‘personnes non américaines’. Ce qui se traduit bien différemment dans la réalité… sous couvert de la lutte contre le terrorisme, ils farfouillent dans les données personnelles des américains.

Les autorités américaines ont pris la peine d’insister sur le fait que la NSA n’est pas censée cibler les communications intérieures. Mais une série de lignes directrices, approuvées par la loi FISA et le procureur général Eric Holder en 2009, décrit comment les communications nationales américaines peuvent être conservées pendant cinq ans :

  • -S’il est raisonnable de croire que la communication contient les preuves d’un crime qui a été, est, ou est sur le point d’être commis.
  • -Si les communications sont cryptées
  • -S’il est raisonnable de croire que la communication peut être utile au maintien de la cybersécurité

Les directives expliquent également comment ces communications peuvent être remises directement au FBI ou la CIA. Heureusement que la Section 702 de la FISA Amendments Act (FAA) précise que ces mesures ‘ne s’appliquent pas à une personne américaine’.

Dans les faits, en vertu des pouvoirs qui régissent la collecte de renseignements des cibles étrangères, les communications des États-Unis peuvent être collectées, conservées et utilisées par la NSA (entre autres…).

On dirait bien que le gouvernement Obama envoie des messages contradictoires…

Tags :Sources :Guardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et pourquoi pas? Si ça peut aider à maintenir l’ordre.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Le soucis principal c’est quand on voit le prix que coute la sauvegarde sur 2 ans pour le territoire français, combien cela couterai aux américains sur une échelle bien plus grande…

    1. La NSA et le NRO étant les deux plus gros budgets gouvernementaux américains (30 Milliards $ à eux deux et ce sans connaissance de leurs budgets pour les projets classés « Top Secret ») je leur fais confiance pour trouver les fonds nécessaires.

  3. Combien de temps on va devoir supporter le « Ce commentaire est utile ? Soutenez-le ! » Totalement inutil/inutilisable sur l’app iOS?

  4. Oui, bon, c’est Échelon, étendu aux nouveaux moyens d’échanges.
    Pas de quoi psychoter. « Garder les infos de tous pendant deux ans », peut-être. Mais de tous ceux ciblés, et des échanges ciblés (« s’il est raisonnable de croire que… ») PRISM se font complètement de savoir ce que vous bouffez ou si vous trompez votre femme.
    Curieux que ça déchaîne autant de passion alors que nos « gentils réseaux sociaux » à qui entre autres ces infos sont soutirées par les autorités font un commerce de nos infos les plus privées, dans le seul but de nous pigeonner en tant que consommateur. J’ai bien moins confiance en ce que FB peut faire de ce que je poste sur mon mur qu’en ce qu’en feraient les autorités si elles en avaient connaissance.

  5. Certains doivent être inquiets d’avoir tenu sur internet des propos antiaméricains. Mdr.
    Si vous allez aux USA, prenez garde.

  6. sont-ils responsables de la sécurité des données qu’ils on collecté ?

    En tout cas ça va faire d’eux des cibles de choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité