Se baigner dans une piscine remplie d’azote liquide, mauvaise idée !

azote liquide piscine

azote liquide piscineBad buzz pour la marque d'alcool Jägermeister, qui n'a rien trouvé de mieux à faire que d'intégrer de l'azote liquide dans une piscine réservée à ses invités, à Mexico. Le résultat, comme vous pouvez vous en douter, fut catastrophique.

Pas besoin d’être sorti de Saint-Cyr pour déduire qu’il est dangereux de se baigner dans une piscine remplie d’azote liquide. Pourtant, une « pool party » a bien failli tourner à la catastrophe après que ses organisateurs aient décidé de placer 4 seaux de ce liquide dans la piscine, afin qu’un effet de fumée ressorte.

Au final, 8 personnes ont été envoyées à l’hôpital, et l’une d’elles est tombée dans le coma. L’azote liquide les ayant asphyxié quasi-immédiatement. Contrairement à ce qui a été affirmé par un autre journal, l’azote liquide ne réagit pas avec le chlore. En fait, le même azote liquide s’est évaporé après avoir été mélangé à l’eau de la piscine, ce qui a eu pour effet d’étendre son spectre. Les gens dans la piscine n’ont donc plus respiré de l’oxygen… mais de l’azote !

Tags :Via :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce ne serait pas plutot de la glace carbonique qu’ils ont jeté dans la piscine ? L’azote liquide semble plutot invraisemblable (compte tenu de sa température,etc…). Je sais que c’est ce qui est utilisé dans les soirées dans les seaux à champagne pour qu’une épaisse fumée blanche en sorte.

  2. Permettez moi de préciser un point de rigueur scientifique :
    Le problème n’est pas d’avoir respiré de l’azote : en effet le di-azote compte pour environ 78% de l’air que nous respirons, c’est un gaz inerte ; le di-oxygène compte pour environ 17% ; et les autres gaz comptent pour environ 5%.
    De l’azote, nous en respirons donc en permanence, pas de problème.
    Le problème est plutôt que la proportion de di-azote dans l’air qui a été respiré était bien supérieure à 78%, rendant mécaniquement la proportion de di-oxygène bien trop faible pour que l’air reste respirable.
    La cause effective est donc d’avoir manqué d’oxygène, et pas d’avoir respiré de l’azote. D’où l’asphyxie observée.

    1. Ce qui revient exactement au même… Respirer autre chose que de l’oxygène signifie « ne pas respirer d’oxygène ».

      « Les gens dans la piscine n’ont donc plus respiré de l’oxygen… mais de l’azote ! » Cela signifie que les 17% d’oxygène était ici de l’azote, ou en grande partie.
      Le problème a donc été ce qu’il a dit, c’est à dire qu’ils n’ont plus respirer de l’oxygène, mais de l’azote.

      Ce qui compte ceux sont ces 17%, et non le reste. Si ces 17% sont autre chose que de l’oxygène, tu seras asphyxié à cause de la respiration de ce « autre chose ».

      C’est bien ce qui a été dit, tu l’as juste mal interprété.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. J’ai très bien compris au contraire et ce qu’il a expliqué est juste, c’est le terme employé (asphyxie) que j’ai remis en question qui est impropre mais je ne serais pas revenu dessus si il n’avait pas sorti son pompeux « rigueur scientifique » pour n’avoir au final n’avoir aucune rigueur.
        Asphixie reviendrait à parler d’intoxication comme ce pourrait être le cas avec du monoxyde de carbone or ici ce n’est pas le cas car l’azote n’a aucune toxicité, c’est au contraire le gaz le plus inerte qu’il ait d’ou sa proportion très importante dans l’atmosphère.

      2. Asphyxie est un terme parfaitement correct.

        Pour le monoxyde de carbone il faut parler d’empoisonnement (qui entraîne d’ailleurs une asphyxie).

    2. L’important dans tout ça, c’est que cet azote liquide n’ai pas été en contact avec une voiture électrique !
      Sinon c’était la tartine d’une page assurée …

      1. En fait cela varie au cours des siècles en fonction de l’activité humaine, des incendies de forêts, de la présence plus ou moins importante de ladite forêt sur le globe etc … le taux varie entre 18 et 20%. A partir de 21%, les incendies naturels sont beaucoup plus fréquents.
        En dessous de 17% cela peut devenir problématique.

        Enfin pour respirer, il n’y a pas que la proportion de gaz qui est importante, la pression a aussi un rôle essentiel .Vous pouvez mourir d’asphyxie avec un mélange d’air adéquat mais une trop faible pression (en altitude par exemple).

  3. « ce qui a eu pour effet d’étendre son spectre »

    Quoi quoi quoi? Je suis sûr que le rédacteur ne sait même pas ce que ça veut dire…

  4. « Les gens dans la piscine n’ont donc plus respiré de l’oxygen »

    Non mais dafuq quoi…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  5. La sensation expérimentée par ces personnes doit tout de même être assez particulière et flippante : tu remplis tes poumons avec de l’air, mais cet air ne contiens pratiquement plus d’oxygène donc tu t’asphyxie :(

  6. Il convient de rajouter qu’un autre gaz peut avoir le même effet, mais peu de gens se rendent compte du risque car il fait rire, c’est l’hélium, en effet, si vous l’utiliser de façon répéter sans faire de pause, cela revient à faire une apnée… sans vous en rendre compte vous faites un malaise qui peu mal se terminer car votre cerveau n’est plus suffisamment irriguer en oxygène …à utiliser avec MODÉRATION!

  7. C’est la premiere fois depuis longtemps qu’il y a un echange courtois et des commentaires interessants sur un article de Gizmodo. Ca fait plaisir ! 😉

  8. C’était plutot du gaz carbonique. La moindre des choses, travaillant avec de l’azote, c’est c’ avoir un détecteur laser pour mesurer la couche de carbonne qui stagne au niveau du sol et d’avoir une bonne aspiration.

  9. Le sujet est pas passionnant mais quand il est possible d’avoir un discutions comme celle-ci, il le devient un peu plus. C est un vrai plaisir de ne pas lire de troll ou de gizmodo c’est le mal !

  10. Les gens sont de plus en plus crétins. Encore une belle preuve.
    Et ils ont le droit de voter ? Hallucinant.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  11. Une autre précision scientifique:
    Le fait de respirer un gaz autre que l’air et ne contenant pas d’oxygène, entraine le passage quasi instantanément par un phénomène d’osmose pulmonaire de l’oxygène sanguin vers l’extérieur. Au bout de 3 ou 4 inspirations/expirations l’oxygène a complètement disparu du sang et la syncope arrive, si le patient n’est pas mis sous oxygène la mort arrive rapidement.

  12. L’azote est tellement froid qui si c’était de l’azote dans la piscine ils auraient été gelé quasiment instantanément. C’est de la glace carbonique.

    1. Non car en fait la quantité d’azote versée sur une aussi grande surface d’échange a eu pr effet une vaporisation quasi instantanée donc pas de pb de gèle pr les baigneurs mais bien le pb évoqué

  13. Ce sont des « seaux » et « non des « sceaux ».

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  14. le plus inquiétant cest qu’une marque crée un événement en utilisant la chimie, sans s’etre fait conseiller par un pro. les gens participent a un événement qu’ils croient safe, et voila le résultat, un vrai amateurisme, pour un plan marketing communication ridicule.la piscine remplie dazote en plus detre idiot cest dangereux

    Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité