Test du Samsung Galaxy Mega 6.3

samsung-galaxy-mega-63-review-20-640x426

Puisque nous étions parmi les premiers médias à avoir accès au Galaxy Mega 6.3, il est temps d’y revenir pour un test complet de ce dispositif. Comme vous le savez peut-être, il s’agit d’un énorme dispositif de 6,3" qui a été construit afin de fournir une « expérience tablette », tout en restant un smartphone. Ce n'est pas un objectif facile, et d'autres comme le Huawei Mate s’y sont essayé avant (et non pas vraiment convaincu). Il s'agit d'une nouvelle catégorie de smartphone et tout comme le Note avant lui, le Galaxy Mega fait face à de nombreuses interrogations, à des détracteurs acharnés, mais aussi à certains admirateurs inconditionnels. Après l'avoir utilisé pendant une semaine, j'ai compilé les résultats de mon expérience avec le Mega 6.3 dans ce test, afin que vous sachiez ce que cela donne de l’utiliser dans le monde réel. Je le comparerai parfois au Galaxy Note, au GS4 et à l'iPhone 5, non pas parce que ce sont des concurrents directs, mais parce qu’il est fort probable que vous soyez familier avec l’un ou chacun d'eux. Prêt?

Galaxy Mega 6.3 : Spécification et faits saillants

Galaxy Mega 6.3 Galaxy Note 2 LG Optimus G Pro
OS Android 4.2.2 Android 4.1.1 Android 4.1
Taille de l’écran (“) 6.3 5.5 5.5
Resolution de l’écran
1280×720 1280×720 1920×1080
Type d’écran
LCD Super AMOLED IPS
Processeur principal
Snapdragon 400 Exynos 4412  quad Snapdragon 600
RAM (Go) N/A 2 2
Capacité de la batterie
3200 mAh 3100mAh 3140 mAH
Micro SD Yes (64GB max) Yes (64GB max) Yes (64GB Max)
APN arrière (MP) 8 8 13
APN avant (MP) 1.9 1.9 2.1
Stockage interne (Go) 8 16/32/64 32
Poids (grammes) 198 183 159
Largeur (cm)
8.8 8.1 7.6
Hauteur (cm)
0.8 0.9 0.9
Longueur (cm)
16.7 15.1 15

 

Contexte

Nous utilisons tous nos smartphones de façon différente, et il est donc important que nous vous disions ce que nous faisons avec notre/nos smartphone(s): Typiquement, nous lisons souvent notre courrier électronique avec l’application e-mail intégrée (via Microsoft Exchange), et nous y répondons modérément étant donné que le fait de taper sur le clavier virtuel est fastidieux. Nous parcourons le Web plusieurs fois par jour pour lire les nouvelles sur les sites de news, mais nous regardons rarement des films ou écoutons de la musique. Nous passons également peu d’appels téléphoniques, peut-être 10 minutes par jour, voire pas du tout.

Côté « applications », nous utilisons quelques réseaux sociaux (FB, G+), un gestionnaire de recettes et des applications en tout genre (<20), mais nous avons rarement l’occasion d’utiliser notre smartphone pour jouer à des jeux vidéo ou faire quelque chose de super-intensif en termes de ressources, comme du montage vidéo. Ce modèle d’utilisation aura une incidence sur la vie de la batterie et la perception de quelles fonctionnalités sont utiles. Maintenant vous savez où nous voulons en venir…

Design industriel

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Comme pour les téléviseurs, il peut être difficile de revenir à un petit écran après un certain temps

L’idée générale derrière le Mega Galaxy est de produire un smartphone riche en fonctionnalités qui s’approcherait le plus près possible d’une « expérience tablette », tout en offrant les sensations d’un « téléphone ». Samsung le présente comme étant « le meilleur des deux mondes » et les utilisateurs qui ne verraient pas ce téléphone à travers ce prisme-là, pourraient rencontrer des difficultés relatives à ce facteur de forme inhabituel.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

De gauche à droite: Mega 6.3, Note 2 et GS4

Le Mega Galaxy n’est pas présenté comme étant un remplacement du Galaxy Note 2. Le Note 2 est légèrement plus petit, et n’a pas pour but de reproduire une « expérience tablette ». Il s’agit également d’un smartphone haut de gamme en termes de spécifications et nous nous attendons pleinement à ce que le Galaxy Note 3 soit un appareil haut de gamme équipé des composants les plus récents et disponibles à ce jour (un Snapdragon 800 par example). Au lieu de cela, la conception du Mega vise à être relativement abordable pour un appareil de cette taille avec ce niveau de qualité.

Quand vous regardez les photos, la différence de taille est évidente, et il est clair que vous allez vous demander si vous arriverez à le mettre dans votre poche ou pas. Dans ma prise en main initiale du Galaxy Mega 6.3, j’avais déjà vérifié que le téléphone puisse être mis dans une poche de jeans (Levis 501 W33L32) malgré sa taille impressionnante. Je peux confirmer cela après l’avoir utilisé pendant environ une semaine, étant donné que je l’avais dans ma poche alors que j’étais assis, que je conduisais ma voiture, ou que je me rendais au travail comme je le fais normalement. Il est évident que vous pouvez parfois « sentir » le téléphone, et que vous deviez même le faire parfois pivoter légèrement, mais ce n’est pas gênant. Tout dépendra du type de pantalon que vous portez ; c’est pourquoi j’ai donné des « spécifications » précises dans mon cas …

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Le design industriel est très proche de celui du Galaxy S4 que nous avons testé récemment. Si vous n’aviez pas de cadre de référence pour sa taille, alors vous pourriez le confondre avec un Galaxy S4. Parmi les autres différences, notons que le placement des boutons a été modifié de sorte qu’ils se positionnent toujours directement sous les doigts. La prise en main est prévue aussi bien pour les droitiers que pour les gauchers. Même si j’ai trouvé que la puissance et les commandes du volume étaient adéquates, j’ai entendu des gens dire qu’ils étaient parfois un peu trop sensibles et sujettes à des pressions accidentelles. C’est une question de préférences personnelles sans doute. Il est difficile de savoir si le téléphone est parfois activé par accident alors qu’il est dans ma poche … le graphe de vie de la batterie semble indiquer que cela ne se produit pas.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Le dos du Mega Galaxy est plutôt bien. En fait, je le trouve plus agréable que celui du Galaxy S4. La texture rend l’aspect du couvercle en plastique plus joli, et il est moins sujet aux traces de doigts ; mais rien ne vaut un téléphone blanc pour les cacher. Le capot arrière est amovible, ainsi que la batterie.

Ecran (720p mais d’excellentes couleurs)

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

L’énorme (pour un smartphone) écran 6.3″ utilise la technologie LCD au lieu de l’AMOLED. Je pense qu’AMOLED augmenterais le coût de construction du téléphone, ainsi que les besoins en énergie, c’est sans doute la motivation première de ce choix. La bonne nouvelle, c’est que la qualité d’affichage de l’écran est excellente: les couleurs sont belles et les niveaux de noirs sont très bons (mais pas équivalent a de l’OLED). Si vous choisissez un smartphone pour la qualité de son écran, c’est un excellent choix.

Cet écran LCD est sensiblement plus lumineux que celui du Galaxy S4 et peut fournir une excellente lisibilité, même dans les environnements lumineux. Même si nous avons réalisé de nombreux tests de batterie à 50% de luminosité, je suis à peu près sûr que dans un avion, on pourrait utiliser un réglage de luminosité de 25% pour regarder un film. Ce genre de réglage a de grandes répercussions sur la durée de vie de la batterie.

La mauvaise nouvelle en revanche, c’est qu’il ne s’agit pas d’un écran 1080p. C’est vrai que la qualité ne sera pas aussi « fine » que sur un Galaxy 4, mais la taille de l’écran rend l’expérience incroyable, et avec ses 233 pixels par pouce (ppi), il bat la densité de pixels de l’iPad mini (163 ppi ), du Nexus 7 (216 ppi), du Kindle Fire HD (216 ppi) et pres que de l’ipad 3 (264 ppi). C’est toujours très bon pour les normes de l’utilisateur lambda.

L’avantage d’un grand écran, c’est que vous n’avez pas besoin d’enlever vos lunettes afin de jeter un coup d’œil à ce qui se passe sur l’écran. Cela constitue un avantage non négligeable qui peut être accentué par le fait que vous pouvez aussi utiliser une police plus grande. Afin de suivre l’augmentation démographique d’utilisateurs plus âgés qui ont parfois besoin de smartphones équipé d’un plus grand écran offrant une meilleure lisibilité des caractères, Samsung a ajouté un mode «facile» où seules les fonctions essentielles du smartphone sont visibles.

Logiciel (4.2.2 et la quasi-totalité des derniers créés par Samsung): En matière de logiciels, le Galaxy Mega dispose d’Android 4.2.2 et de la plupart des mêmes applications. Certes, quelques fonctionnalités peuvent manquer par rapport au Galaxy S4, mais rien n’a retenu mon attention pour l’instant. Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à me  demander dans les commentaires de vérifier quelque chose en particulier. Etant donné que le Galaxy Mega dispose également d’un émetteur infrarouge, il peut être utilisé comme une télécommande universelle avec Watch On, tout comme le S4.

Clavier virtuel: Paradoxalement, malgré des centaines de milliers d’applications à leur disposition, la plupart des utilisateurs se réfèrent toujours à la communication textuelle comme étant une nécessité « critique » pour eux. C’est pourquoi vous ne devez pas sous-estimer l’importance d’un clavier virtuel. Plus vous souhaitez être productif, et plus cet élément s’avérera être critique.

Le clavier Samsung par défaut semble assez standard, à l’exception du fait qu’il n’y a pas de caractères spéciaux visibles sur les touches. C’est un peu surprenant, car le S4 et le Note 2 en sont pourvu. Mais puisque nous avons un combiné coréen, il peut s’agir également d’une simple géo-personnalisation ; si ce détail est important pour vous, attendez que le modèle officiel soit disponible dans votre région.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Claviers Mega 6.3 et Galaxy S4. Plus il est grand, plus il est confortable

Ce qui rend le clavier particulièrement intéressant sur le Mega, est sa taille. Puisqu’il est si grand, le fait de saisir du texte engendre beaucoup moins de fautes de frappe que cela ne serait le cas sur un écran /clavier plus petit (au moins pour moi, mais c’est logique, non?). Si vous avez déjà essayé d’utiliser un test de référence de vitesse de frappe sur un smartphone, vous avez sans doute remarqué que si vous vous concentrez, vous pouvez le faire très bien sur un petit écran (3,5″+) ; mais cela nécessite souvent plus d’effort et ce n’est pas toujours viable sur des durées plus longues. De grandes touches permettent une expérience de frappe beaucoup plus détendue, ce qui devrait plaire aux fans de la communication par sms/emails.

Email (Voir plus de données): Le client de messagerie du Galaxy Mega est très similaire à celui trouvée sur le Galaxy S4 (qui en soi n’est pas si différent de celui de la Note 2…). La plus grande «amélioration» apportée, est que vous pouvez voir deux lignes supplémentaires d’e-mails à partir de la boîte de réception unifiée. Certes, deux ne ressemble pas être énorme, mais sur 7 lignes, c’est encore 30% d’e-mail en plus et un peu moins de défilement.

J’ai essayé d’utiliser la « petite » taille de police pour voir si je pouvais obtenir encore plus de texte à l’écran, mais malheureusement cela n’a rien changé. En outre, vous pouvez utiliser une police « énorme » si jamais vous avez besoin de lunettes pour lire vos emails. Avec ce réglage particulier, vous finissez par regarder 7 rangées de courriels (comme c’est le cas avec le GS4) ; mais les titres sont très lisibles.

Calendrier: L’application calendrier bénéficie également de la taille supplémentaire de l’écran, et permet d’afficher plus d’informations visibles (et lisibles!). Au passage, je recommande d’utiliser la police  » Samsung Sans », qui est un peu plus compact que la police par défaut. En fin de compte, l’information supplémentaire est particulièrement évidente dans les sections « Semaine » et « Mois » du calendrier où les choses doivent être très compactes. Puisque le S4 dispose de plus de pixels, Samsung pourrait en théorie afficher exactement la même vue ; mais comme l’écran est plus petit, le contenu peut simplement être trop petit pour lus confortablement.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Malgré la faible résolution, vous pouvez lire plus de données sur le Mega 6.3

Facebook: L’application Facebook ne bénéficie pas d’avantage en particulier, sinon du fait qu’elle apparaisse plus grande à l’écran. La quantité de données visibles est presque la même et il n’y a rien de particulier à ce sujet. Dans l’ensemble, j’ai trouvé qu’elle procurait la même sensation que l’application FB sur le Galaxy S4, malgré le fait que le matériel soit plus lent sur le Galaxy Mega. Je suppose que la vitesse à laquelle tourne le processeur n’a pas d’importance, étant donné que Facebook Mobile est principalement limité au niveau du réseau.

Cartes (génial): Il est clair que l’expérience de la cartographie est bien meilleure sur le Galaxy Mega que sur des appareils plus petits. Le plus grand écran gagne toujours: la carte est plus lisible, un plus grand nombre de noms de rues peuvent apparaître à l’écran et dans l’ensemble, c’est juste un plaisir à utiliser. Quiconque a essayé de cartographie sur une tablette peut confirmer cela, et dans le cas du Galaxy Mega, cela ne change pas.

S Translator est une application Samsung qui vous aide à converser dans une autre langue avec une autre personne en prenant la parole tour à tour, ou en passant le téléphone à chaque protagoniste. Je l’ai essayé en français, en anglais, un peu en japonais et en coréens, et le résultat est satisfaisant si l’on utilise des phrases très simples. Après tout, il s’agit d’une machine de traduction, de sorte que ne vous attendez pas à des miracles. Cela dit, c’est infiniment mieux que rien si vous vous trouvez dans un pays où vous ne parlez pas (ou ne lisez pas!), la langue nationale (comme cela a été le cas pour moi en Chine).

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Est-ce que l’interface utilisateur peut être plus simple que cela?

Le mode Facile est destiné aux personnes qui découvrent les smartphones pour la première fois, ou peut-être pour ceux qui ne s’intéressent pas vraiment à toutes les fonctionnalités «avancées» de leur combiné. Je trouve ce mode particulièrement adapté pour ce téléphone, car une partie croissante de la population âgée qui achète de gros smartphones, le fait car ces derniers arrivent à mieux «voir» ce qu’ils ont à l’écran. Et parce qu’ils ne se soucient pas de toutes les fonctionnalités qu’Android peut offrir, cette interface utilisateur simplifiée peut faire des merveilles pour eux.

Divertissement (Excellent)

De toute évidence, le Samsung Galaxy Mega est un smartphone excellent quand il s’agit de multimédia. Tout comme le Note 2 surclasse la plupart des autres appareils dans ce domaine, notamment en raison de son impressionnant écran, le Galaxy Mega 6.3 devient la référence quand il s’agit de lecture de films et du visionnage de galeries photos.

Vidéo (sublimes): les vidéos .MP4 habituelles que nous avons essayé, ont fonctionné sans aucun problème. Etant donné qu’il s’agit de fichiers 1080p, celles-ci ont été suffisamment détaillées pour l’écran 720p du Galaxy Mega 6.8. Le matériel est suffisamment rapide pour traiter des vidéos 1080p. Ainsi donc, la seule chose que les critiques pourraient lui reprocher, serait sa résolution 720p.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Est-ce important dans le monde réel? Oui, mais je dirais que la densité de pixel importe beaucoup plus pour des photos ou du texte, que pour les films. Quand vous regardez des images statiques, il est clair que la densité de pixels est meilleure. Cependant, la différence est terriblement difficile à percevoir au cours d’une séquence de film, surtout quand vous n’avez pas votre nez sur l’écran. J’ai travaillé dans l’infographie pendant 12 ans, donc je me considère donc assez pointilleux. En fin de compte, pour regarder un film, le plus grand écran l’emporte toujours.

Dans ce cas particulier, je trouve que la qualité d’image est limitée par la Google Play store. J’ai acheté Transformers 3, et je dois signaler qu’il n’a pas l’air aussi bon que sur notre fichier test MP4 en 1080p. J’ai essayé le streaming et le téléchargement (hors ligne) sur Google Play: même résultat.

Jeux vidéo (très bon +): Dans la première version du test, j’avais mentionné que les jeux haute performance « peuvent être plus difficiles » à faire tourner sur ce smartphone, car il utilise une puce « moyen de gamme » de Qualcomm. Comme il existe un réel intérêt pour l’aspect «jeu» de ce smartphone, j’ai téléchargé une bonne sélection de jeux et je voudrais mettre à jour cette section avec des données supplémentaires provenant du monde réel:

Bonnes nouvelles, les jeux sont rapides: J’ai testé Epic Citadel (58FPS), Dead Trigger (la plupart du temps en 60FPS), Riptide GP (30 à 60fps) et Real Racing 3 (30FPS). Comme je l’expliquerai dans le paragraphe ci-dessous, les très bons taux de rafraîchissement proviennent du fait que le jeu tourne avec une résolution de 720p (contre 1080p pour d’autres smartphones). Voici le paragraphe que j’avais écrit au départ:

« La question est: est-ce que cela a une influence sur la qualité visuelle de ces jeux? Eh bien, il y a une influence évidente, mais la perception dépend en grande partie du jeu et de ses graphismes. Par exemple, dans Real Racing 3 vous pouvez voir les pixels des bords du polygone assez clairement à certains moments, alors que dans Dead Trigger cela n’est pas perceptible. Tout dépendra des graphismes du jeu et de l’atmosphère générale et le niveau d’anti-aliasing appliqué. »

Le Snapdragon 400 pourrait quant à lui avoir des problèmes pour gérer les jeux qui utilisent beaucoup de CPU pour la physique, l’AI ou d’autres choses dans ce genre, par rapport au Snapdragon 600 ou au Exynos Octa 5 (en théorie). Cependant, je n’ai pas trouvé un seul jeu intéressant qui ne fonctionne pas en dessous de 30fps sur le Galaxy Mega 6.3, et ceux qui sont mentionnés ci-dessus sont déjà assez exigeants.

Pour résumer l’expérience de jeu:

  1. La puissance du CPU du Mega 6.3 est inférieure au S4 par exemple, donc il est « possible » que la physique, l’AI etc, fonctionnent plus lentement. Jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé de jeu qui utilise suffisamment de CPU pour que ce scénario se produise.
  2. Le processeur graphique (GPU) du Mega 6.3 n’est pas aussi rapide que celui du S4, mais puisque le Mega 6.3 doit produire moins de pixels, le framerate des jeux (en FPS) finit par être comparable ou meilleur
  3. L’image sur le Mega 6.3 ne sera pas aussi fine, étant donné que les smartphones 1080p ont une plus haute densité de pixels (en pixels par pouce ou PPI). Cependant, je ne pense pas que ce soit un réel problème pour les joueurs. Le taux moyen de PPI de votre console de jeu est beaucoup plus faible de toute façon, donc si vous êtes satisfait du résultat sur PC, je ne peux pas imaginer que vous puissiez vous plaindre de la netteté de l’écran du Mega 6.3
Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Voici une vue intérieure du haut-parleur du Galaxy Mega

Qualité du haut-parleur: Le haut-parleur produit un son de haute qualité et puissant. C’est une chose à laquelle on peut s’attendre je suppose, étant donné qu’il existe deux défis pour obtenir un son clair depuis un mobile: 1/de bons (et potentiellement coûteux) haut-parleurs 2 / de disposer d’un design qui permette à suffisamment d’air de circuler pour produire un son puissant. C’est extrêmement difficile pour les petits appareils comme l’iPhone 5, mais étant donné que le Galaxy Mega 6.3 est si grand, il disposer d’un avantage inhérent à ce domaine particulier.

Photographie et vidéo (très bien)

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

En termes de qualité d’image, le Samsung Galaxy Mega 6.3 se trouve légèrement en retrait du groupe de tête qui comprend le Galaxy S4, l’iPhone 5 et le HTC One. Lors de nos tests en laboratoire, nous avons remarqué que, dans des conditions d’éclairage lumineuses les deux téléphones Samsung ont rendu la scène plus sombre qu’elle ne l’était vraiment. Ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas «sentir» la lumière, mais plutôt parce que les contrôles de balance des blancs ont été mis en place de manière un peu agressive. L’iPhone d’autre part capture la scène dans toute sa luminosité, mais a tendance à donner des résultats légèrement surexposés.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Photo réalisée dans des conditions de forte luminosité. L’application appareil photo de l’iPhone 5 gère mieux les réglages de balance des blancs

Dans des conditions de faible éclairage, ces téléphones ont été utilisés avec les mêmes réglages et dans la plupart des cas, la partie la plus difficile est de les amener à se concentrer réellement sur le sujet. Là encore, le GS4 et l’iPhone 5 se démarquent légèrement, mais les différences restent très subtiles sur l’écran et dans le cadre d’une utilisation Web (FB, Instagram …). Lors d’une inspection plus précise, les choses deviennent un peu plus évidentes. Notez que dans la pénombre les appareils de la série Lumia 9xx seront bien plus performants que tous les téléphones susmentionnés (à la condition que Windows Phone constitue une option pour vous).

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Dans des conditions d’éclairage très faibles, l’application photo du Galaxy Mega 6.3 peut passer en «mode nuit» par elle-même.

La qualité de la vidéo reflétera la plupart des mêmes propriétés révélées par nos tests de photographie. Tel qu’il est, le Galaxy Mega 6.3 est très bon, mais pas tout à fait « excellent ». Cela dit, prendre des photos avec cet énorme smartphone est un plaisir, mais les montrer est encore mieux.

Performance (performance de dernière génération)

Comme je l’ai dit plus tôt, étant donné que le Mega Galaxy est alimenté par une puce dual-core Qualcomm Snapdragon 400, il n’est pas question que ce smartphone soit tenu de rester dans le milieu de gamme quand il s’agit de benchmarks synthétiques. Ce n’est pas un secret : les processeurs Snapdragon 600 et Exynos Octa 5 de Samsung sont beaucoup plus rapides. Voici un aperçu de la performance de ce téléphone:

Antutu est un indice de référence des performances globales du système (CPU, graphismes, stockage), et ce qu’il montre, c’est que, globalement, la plupart des téléphones les plus récents disposent d’un niveau comparable de performances. Cela signifie que si vous faites quelque chose de très spécifique (comme des jeux ou des téléchargements), ces téléphones doivent fournir une performance globalement similaire

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review
Ce benchmark synthétique montre que du point de vue de la puissance pure, le Galaxy Mega 6.3 est plus proche d’un smartphone de génération précédente (la Note 2 est sorti il y a seulement 7 mois …). Son architecture dual-core empêche de marquer un score élevé dans Antutu. Le point intéressant est que cela le Mega 6.3 se situe au niveau du Galaxy Note 2, ce qui n’est pas mauvais du tout!

GLBenchmark 2.5, offscreen 1080p: ce test a été conçu pour stresser le processeur graphique (GPU) du smartphone, en exécutant la démo d’un jeu qui met en scène un combat entre différents personnages au sein de différents environnements (intérieurs, extérieurs …). Ce test semble particulièrement sensible au nombre de triangles qui peuvent être traités par seconde.

BaseMark X est une nouvelle référence multi-plateforme qui est plus axée sur la performance de rendu par pixel, alors que GLBenchmark 2.5 est plutôt influence par la puissance « polygonale » du GPU. Le rendu par pixel est souvent utilisé dans les jeux plus modernes, étant donné que le bump-mapping est souvent utilisé comme un moyen de réduire le nombre de polygones.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

En termes de performances graphiques, à la fois GLBenchmark 2.5 et BaseMark X montrent un peu plus de 50% de différence au niveau de la performance par rapport au meilleur smartphone de Samsung: le Galaxy S4. C’est exactement ce à quoi je m’attendais, et c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles le Galaxy Mega est livré avec un écran 720p. Etant donné qu’il a 50% moins de pixels à gérer, le Mega 6.3 est presque aussi rapide que le S4 si vous réalisez des mesures en images par secondes (FPS) — voir la section jeux vidéo plus haut.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

GeekBench 2: Geekbench a tendance à se concentrer sur la performance synthétique plutôt que sur l’évolutivité multicore. Il s’agit d’une bonne mesure pour l’informatique en général et pour générer de la physique précise dans les jeux.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

En termes de performance « mathématiques », le Mega 6.3 peut rivaliser avec des téléphones comme le XPERIA Z qui ont été tout juste annoncés au CES 2013. Cependant, il est clair que tout ce qui a été annoncé depuis le Mobile World Congress 2013 utilise un Snapdragon 600 et supérieur, et l’aura donc surclassé. Il peut être important si vous exécutez des applications qui nécessitent plus de calculs, comme la retouche photo, des jeux et des choses dans ce genre. Sinon, vous disposez toujours d’un téléphone assez rapide qui peut surclasser l’iPhone 5 dans ce test comparatif. Pas un record olympique, mais toujours un cadre de référence très décent.

«Performance perçue»: Les benchmarks synthétiques ne peuvent pas nous emmener plus loin. Ce qu’ils ne montrent pas, par exemple, c’est que l’expérience utilisateur est fluide et réactive (la réactivité n’est pas toujours résolue avec la puissance brute du processeur). En fin de compte, à quoi bon la performance brute, si vous ne pouvez pas la percevoir?

Dans l’ensemble, je trouve que le Galaxy Mega 6.3 offre de meilleures performances que prévu. Après analyse, il est logique qu’il le fait bien, puisque la plupart des téléphones équipés d’un matériel similaire montraient déjà des signes d’interface utilisateur fluide, etc. La dernière évolution du premier semestre 2013 a été principalement orientée vers des performances maximales plus élevées dont de nombreux utilisateurs auront besoin dans des applications de calcul coûteuses. De toute évidence, le Galaxy Mega n’est pas conçu pour répondre à ce marché.

Autonomie de la batterie (Excellente)

Avec un taux d’épuisement de la batterie d’environ 3% durant la nuit (8h) le Samsung Galaxy Mega 6.3 devrait disposer d’une longue autonomie de veille. Ceci est très important parce que la plupart du temps, votre téléphone ne fait rien: il réalise juste des tâches de synchronisation avec différents types de données. Cela dépend des applications que vous avez installées ; mais dans mon cas, les emails et les notifications sociales constituent l’essentiel de l’utilisation de la batterie en mode veille.

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

En termes de lecture vidéo, le Galaxy Mega peut diffuser une vidéo en streaming (à partir de Google Play, à 50% de luminosité, via le WIFI) pendant 60mn tout en utilisant environ 13% de la capacité de sa batterie. Cela est excellent, et signifie qu’il offre en théorie près de 7,5 heures de lecture vidéo en continu. Avec la lecture vidéo en local, nous parlons de 12% de batterie pour chaque 60mns de vidéo ; c’est donc du pareil au même.

Gardez à l’esprit que la vie de la batterie varie énormément en fonction de la luminosité de l’écran, des applications qui s’exécutent en arrière-plan, de la réception de votre réseau, de la densité de votre réseau sans fil et la durée pendant laquelle l’écran est allumé. Vous pouvez toujours consulter le rapport de la batterie Android pour voir ce qui consomme le plus d’énergie. Enfin, gardez à l’esprit que les opérations de réseau générées par les applications peuvent apparaître comme «Android», étant donné qu’il constitue en fin de compte le système d’exploitation qui gère ces échanges.

À l’heure actuelle, la seule vraie inconnue est la consommation d’énergie sur le réseau cellulaire. Puisque nous disposions d’une unité coréenne, nous ne pouvons pas vraiment tester les réseaux français ou étrangers.

Conclusion (Très bien +, unique)

Samsung Galaxy Mega 6.3 Review

Galaxy Mega 6.3 (à gauche) et Galaxy S4 (à droite), des cousins heureux

Maintenant que nous avons pu analyser les modes d’utilisation du Samsung Galaxy Mega 6.3 de manière plus précise, nous avons été en mesure de clarifier les questions les plus importantes soulevées après notre première prise en mains il y a de cela quelques mois. Tout d’abord, la décision de faire l’acquisition d’un Galaxy Mega devrait être motivée par son design, qui est le facteur de différenciation le plus important pour ce combiné. Si vous n’aimez pas les grands téléphones, alors il n’est certainement pas fait pour vous.

Ensuite, je suppose que les clients potentiels vont se poser la question de savoir de quelle manière il se différencie du Samsung Galaxy Note 2 et du Galaxy S4. Le Mega 6.3 est en fait très comparable au Galaxy Note 2 quand il s’agit de performance synthétique. Malgré l’utilisation d’un SoC dual-core, le Mega 6.3 s’approche de scores identiques au travers de ces mêmes repères.

La question est alors la suivante: voulez-vous quelque chose de plus grand que la Note 2? Si vous vous sentiez prêt pour une Note 2, et que vous pensez qu’un supplément d’écran de 0.8″ participerait à améliorer votre expérience utilisateur, alors n’hésitez pas. Vous ne perdrez pas au change. Les utilisateurs potentiels d’un Galaxy S4 doivent choisir entre un écran plus net et des performances théoriques plus rapides, ainsi que le confort d’un grand écran.

Finalement, si vous recherchez un appareil unique qui offre le confort d’une tablette et l’utilité et la fiabilité d’un smartphone, alors le Mega Galaxy 6.3 est le meilleur téléphone du genre aujourd’hui. À l’heure actuelle, le Galaxy Mega 6.3 est tout simplement un rival incontesté dans cette nouvelle catégorie de smartphones géants.

Article adapté de la version Anglaise par Nicolas Martin.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité