Les tablettes et eReader bientôt autorisés aux décollages et atterrissages en avion ?

Avion

AvionCe ne serait désormais plus qu'une simple question de temps avant que la Federal Aviation Administration autorise l'utilisation des tablettes et eReader lors des phases de décollage et d'atterrissage en avion.

Bannis lors des phases de décollage et d’atterrissage en avion dans les années 60, les appareils électroniques (exception faite des smartphones) pourraient de nouveau être autorisés, grâce à la FAA.

Cette dernière pourrait lever ces restrictions d’un autre âge d’ici la fin du mois de septembre 2013. Pour rappel, il est actuellement interdit d’utiliser un appareil de l’acabit d’une tablette ou d’un eReader en avion tant que celui-ci n’a pas atteint les 10 000 pieds d’altitude. Une sacré bonne nouvelle donc, qu’on attend plus que de voir validée !

Depuis le temps qu’on attend de pouvoir faire autre chose que de fixer le plafond lors de ces fameuses phases de décollage et d’atterrissage…

Tags :Via :wsj
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sinon il y a une technologie très récente que peu de gens connaissent et qui était utilisable à ces moments là. Ça s’appelle le livre. Mais c’est très innovant, je ne crois pas que les gens l’utilisent.

    1. +1000 : Rien ne vos un bon bouquin, pas de batterie, pas de contre jour, pas de virus, pas(peu) de flicage, on peut caler un meuble avec (essayer avec un IPad ^^), le prêter à des amis, le revendre, se chauffer avec (sic), le balancer a la gueule des gens sans risquer de le casser et en plus ça fait de la déco dans une bibliothèque.

      1. Humour on :
        Rien ne VAUT, pas rien ne VOS :-)
        Je dirais qu’il faut en lire un peu plus, des bouquins dans ce cas, mais le reste du post est sans fautes
        Humour off

  2. parceque les appareils electroniques sont interdit ?? bah moi je les utilise et aucun avion que j’ai pris s’est scratché … m’voyez.

  3. La principale raison de l’interdiction des tablettes/laptop en mode jeux ou film est le casque sur les oreilles.

    En effet, si un message d’urgence demandant une réaction rapide des passagers est prononcé par le pilote lors de l’atterrissage ou du décollage (le fameux « brace – brace »)….enfin vous avez compris quoi !

  4. C’est sympa les news de la FAA mais la DGAC autorise les tablettes et ereader durant les phases de décollage et d’ atterrissage depuis plus de six mois…sans casque sur les oreilles pour la raison évoquée par Mykymyke.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité