Ce plâtre donne presque envie de se casser le bras

Platre

PlatreLes plâtres sont encombrants, lourds, laids et nous ne parlerons même pas de transpiration. L'intérêt de la technologie 3D fait sens jour après jour et pourrait bien révolutionner le domaine.

Un projet conçu par Jake Evill de l’Université Victoria de Wellington vise à développer Cortex. Ce dernier est léger, aéré, lavable et mince grâce à son squelette en polyamide, un polymère. Contrairement à un plâtre, il pourrait même être réutilisé.

A l’heure actuelle, il ne s’agit que de prototypes fabriqués à partir de radiographies et scanners. Parfaitement adapté au bras du porteur, il suffit de l’imprimer en deux morceaux puis de les souder :

‘De nos jours, l’impression 3D prend environ trois heures alors que le plâtre, de trois à neuf minutes. Ceci étant il lui faut encore 24 à 72 heures pour être complètement fixé. Avec l’amélioration de l’impression 3D, le gain de temps deviendra rapidement évident.’

L’idée est excellente et le coût diminuera rapidement. Seules deux interrogations se posent, d’une part comment faire confiance à un homme qui s’appelle ‘Evill’ et d’autre part, cela signe le glas des dédicaces sur plâtre.

Tags :Sources :Dezeen
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un avis un peu « médical »…

    Cela permettrait aussi de laisser des « fenêtres » pour des plaies cutanées qui sinon sont sous le plâtre, et permettre leur soin et le contrôle de leur évolution.
    Et de mieux prévenir l’apparition du Syndrome de Volkman (compression neurologique sous plâtre)
    ….
    On peut aussi penser à toutes sortes d’orthèses qui pour le moment sont en thermo malléable…

  2. @ florence et sans mauvais esprit

    « Ce plâtre donne presque envie de se casser le bras »

    Et ben montre moi d’abord et, après, c’est promis, je te suis! 😉

    Par expérience, se casser un bras, une jambe, une ou plusieurs côtes, ou avoir un traumatisme crânien, même si tu as les meilleurs soins du monde, çà n’est jamais une partie de plaisir.

    Là où j’applaudirai des 2 mains, c’est le jour où ils nous sortiront un truc dans le même genre mais avec des électrodes genre « sportélec » (çà va! Vous foutez pas de moi! on a tous vu la pub une fois dans sa vie, sauf pour les plus jeunes), histoire de stimuler le muscle pendant la consolidation de l’os, afin d’éviter l’atrophisme musculaire et de longues séances de rééduc.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Sauf que ça existe déjà et ça s’appelle l’électrothérapie, le problème ici est protection du foyer de fracture, donc pas de travail dynamique des muscles, du coup ils se fixent dans leurs position d’immobilisation, s’atrophie par non fonction, et les articulations s’enraidissent d’où la nécessité de la rééducation.

    1. Oui et quand après, aux urgences, on est obligé d’enlever le plâtre, de retirer des bouts d’aiguille à tricoter (souvent), et de remettre un plâtre….

      1. haha moi j’y allais à la regle, je sentais bien que la peau etait humide et se désagrégeait sous le frottement de la regle. Et effectivement c’etait très vilain quand on enlevait le platre. Oui j’en ai eu plusieurs fois j’étais un casse-cou… je le suis toujours mais maintenant j’assure et a 34 ans mon corps est souple comme le roseau et solide comme un rocher! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité