L’iPhone vient de souffler ses 6 bougies

iPhone 2G

iPhone 2G6 ans déjà qu'Apple a lancé sur le marche son iPhone de première génération, l'iPhone 2G (EDGE), accompagné de caractéristiques techniques désormais désuètes. Rien de plus logique, nous direz-vous !

Le 29 juin 2007, Apple lançait sur le marché américain sa toute première génération d’iPhone, offrant alors un écran tactile de 3.5″ (résolution de 320 x 480 pixels, densité de 165 ppi), un processeur single-core à 412 MHz, 128 Mo de RAM, un capteur arrière de 2 megapixels, et 4 Go de mémoire interne dans sa version de base.

A l’époque, point de 3G, de MMS, de fonction GPS, de flash pour la caméra, et encore moins d’autofocus pour cette dernière. L’iPhone 2G fut lancé pour 499$ aux Etats Unis, mais la version 4 Go fut rapidement bradée à 299$, et la version 8 Go à 399$.

Quelques mois plus tard, le mobile s’est invité en France, laissant perplexe bon nombre de fans de technologies. 6 ans plus tard, voyez où nous en sommes : et dire qu’en 6 ans, Apple n’aura jamais trouvé une solution pour rendre son mobile plus résistant aux chutes ! Mais nous sommes mauvaises langues. A l’heure actuelle, quoiqu’on en dise, l’iPhone 5 est dans le trio de têtes des smartphones les plus efficaces, et ça, c’est indéniable !

Via :phonearena
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La première Keynote m’avait laissé perplexe, j’étais pas bluffé, je lui trouvais rien de spécial, je ne voyais pas de révolution comme ils le disaient. Et puis je suis allé en vacances à NY un mois après, je l’ai essayé, je suis reparti avec, il avait tout ce qu’on pouvait vouloir d’un téléphone !

    1. Yep tout ce qu’on pouvait vouloir d’un téléphone… MDR.
      Et ce même si tout les autre téléphones un peu évoluer faisait la même chose…
      notamment sur les feat. phones en java-UI (application java installable) ou les premier smartphones Symbian (application java+sis{x} installable) présent à l’époque.
      La seule différence, c’est que les usages mis à disposition n’était pas mis en avant par les fabricants/marque comme l’as fait Apple…
      Et le parti pris de mettre un écran tactile plus cher que la concurrence (résistif vs capacitif) avec une UI la plus simpliste possible à permis le succès de l’iphone.

      Ce qui a été perdu pendant un un long moment :
      La qualité de finition du matériel, à l’image de la résistance (la résistance on l’a toujours pas retrouver) des téléphones de l’époque ou de la finition exemplaire du coté de nokia (on peu pas dire que l’iphone 2G soit bien fini…) par exemple.

      Ce qui est regrettable de ne toujours pas retrouver sur nos smartphones contemporains :
      – toute les fonctionnalité de base qui était parfaitement fonctionnelle sur les ancien téléphone ( alarme téléphone éteint, lampe torche, transmetteur FM, compatibilité ANT+, Sortie audio/vidéo RCA sur la prise jack 3.5mm, horloge visible en permanence sur l’écran si on le souhaite, profils téléphones en fonction des situations, …)
      – Autonomie grande durée, jusqu’à plusieurs semaines en veille connecté au réseau pour les meilleurs. Et jusqu’à plusieurs jours en appel et autres usages basique, net ou vidéo compris.
      – Réelle résistance aux choc et aux conditions difficiles dans les diverses situation de mobilité d’un être humain.
      -L’autonomie du fonctionnement du téléphone hors ligne (réel GPS embarqué offline, Possibilité de configurer les services en ligne ou non sans que cela grève le fonctionnement (installation d’application java/sis{x} équivalent à Windows 7) du système, transmission des données d’usage du téléphone très limité ou voir inexistante (par défaut) selon comment on le configure, …)

      Ce qu’on peu conclure c’est que :
      On a gagner en ergonomie d’usage, IOS / ANDROID / WINDOWSPHONE. avec les nouvelles plateformes UI, on a gagner en qualité sur le coté tactile des écrans. On a retrouver des qualité de finition supérieures à ce qui ce faisait à l’époque.
      On a perdu beaucoup de bouton physique pourtant très pratique pour certains usages.
      On a perdu plein de fonctionnalité de base.
      On a perdu en autonomie.
      On a perdu en résistance du matériel.

      Et je ne parle même pas de la liaison permanente au « CLOUD » avec l’obligation d’être adhérent a un écosystème dans lequel on nous fait entrer plus ou moins de gré ou de force. Ou finalement on ne fait pas réellement plus de chose qu’avec nos ancien téléphone (merci au HTML5 qui permet d’avoir l’équivalent des applications sans toutes les autorisations de récupération et de contrôle du téléphone) qui arrivent tout de même via leur navigateur à avoir de manière moins confortable le même résultat.
      Et ce confort qu’on considère comme acquis est intégralement liée au fournisseur de ces services. au risque de voir le smartphone inutilisable (intégralement liée au cloud pour leurs fonctionnement) si le fournisseur le décide (à l’image de HP avec WebOS) .

      Donc les adorateurs de ces nouveaux smartphones qui ne coupe jamais le cordon ombilical avec leur parents (Google/Apple/Microsoft, …) me paraissent un peu bizarre. Mais bon ce n’est qu’un avis.

  2. Le premier iphone n’avait rien de vraiment transcendant, il avait certes un écran magnifique pour l’époque (plus beau et plus grand que la moyenne), un écran multi point et une incroyable réactivité, il était finalement assez basique, sans possibilité de lui ajouter des applications.
    C’est l’arrivé de la version 3G qui à fait de l’iphone un appareil vraiment fascinant, bien supérieur à ce que faisait la concurrence.

  3. « Apple n’aura jamais trouvé une solution pour rendre son mobile plus résistant aux chutes ! » J’ai eu un iPhone 3G et un iPhone 4 (que j’ai encore aujourd’hui). Ils sont trèèèèèèès souvent tombés, on connu la boue, la grêle, la pluie, et malgré les nombreuses chutes et autres accident (dont un en voiture) mais iPhone s’en sont toujours sortis impeccable. Jamais une rayure sur l’écran. Juste quelques (rares) impacts dans les angles. Et j’ai jamais acheter de coque ou de housse.

    En revanche, j’ai des amis pour qui le téléphone est tombé une fois, de genre 20cm, et PAF, écran mort. Mais ça, c’est pareil pour tout et toutes les marques.. Juste la faute à pas de chance.

    1. C’est pas parce que quelques vidéo montrant un iphone se brisant suite à une chute de 10cm que c’est forcément le cas à chaque fois dans la réalité. L’iphone n’est pas moins solide que les autres smartphones, n’en déplaise aux haters de ton espèce, tous les smartphone subissent un risque de casse en cas de chute, l’iphone pas plus que les autres.

  4. Apple a juste réussi à mettre en avant ce que son appareil savait faire.
    Les autres constructeurs vendaient sans faire de Buzz pour x-y possibilité.
    Prenez un P990 de Sony Ericsson, 2005, wifi, bluetooth, 2Mp réel, autofocus, reconnaissance automatique de cartes de visite par la photo et inscription dans carnet d’adresse, Mag d’applications UIQ, lecture youtube, partage de fichiers avec « Orb » Pc-tel par wifi ou bluetooth sans restrictions, visio 3g,…. Mms personnalisables musique, dessin, photo, écriture manuscrite déjà en 2002 avec p800 …..
    Il a fallu attendre 2009 pour que Apple ‘arrive à ce niveau et les gens ont cru que c’était neuf….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité