Giz’Hours, comment les molécules d’alcool se forment dans l’espace?

Mécanique quantique

Mécanique quantiqueSi étonnant que ce soit, il y a bien de l'alcool dans l'espace ! Toutefois ces molécules sont extrêmement complexes et l'espace particulièrement inhospitalier... Alors, comment les molécules d'alcool se forment dans l'espace ? 

Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert un gigantesque nuage d’alcool flottant paisiblement dans l’espace. Mesurant 463 milliards de kilomètres, il contient effectivement du méthanol gazeux…

Stupeur au sein de la communauté. Pour expliquer les phénomènes considérés comme hautement improbables et pourtant avérés, les chercheurs se renseignent auprès de leur meilleure amie, la mécanique quantique.

Bien que l’environnement spatiale soit hostile et extrêmement froid, un phénomène pourrait expliquer comment l’alcool est formé et détruit dans l’espace. Il s’agit de l’effet tunnel, un effet purement quantique, qui ne peut pas s’expliquer par la mécanique classique.

Les conditions glaciales de l’espace devraient logiquement mettre un terme aux réactions chimiques et d’autant plus aux vues de la complexité des molécules d’alcool. Succinctement, il n’y a pas assez d’énergie pour réorganiser les liaisons. Pendant un temps, les scientifiques ont supposé que les nuages de poussière interstellaire avaient un rôle prépondérant dans le déclenchement de ces réactions. Une hypothèse pourtant réfutée l’an dernier.

‘Il est avéré qu’à basse température, les réactions chimiques sont plus lentes en raison de la faible énergie produite. Il fait si froid dans l’espace qu’il semble impossible de trouver suffisant d’énergie pour déclencher telle réaction, de franchir cette barrière. Mais la mécanique quantique nous dit qu’il est possible de tricher et de creuser à travers cette barrière au lieu de passer par-dessus. En somme, notre ‘effet tunnel’.’

Selon les scientifiques, un ‘produit intermédiaire’ se formerait au cours de la première phase et celui-ci pourrait survivre assez longtemps pour que l’effet tunnel se produise malgré la température, permettant ainsi d’aboutir à une molécule, même complexe.

Les chercheurs de l’université britannique de Leeds ont réussi à recréer l’environnement de l’espace en laboratoire, soit une température de – 210 degrés Celsius. Ils ont observé la réaction entre le méthanol et un produit chimique oxydant appelé ‘hydroxyl radical’. Ils ont constaté que non seulement ces gaz réagissent pour créer des molécules connues sous le nom de méthoxy, mais que la vitesse de réaction est 50 fois plus rapide qu’à température ambiante.

L’effet tunnel suggère que les températures extrêmement froides de l’espace sont en réalité nécessaires à la formation des molécules d’alcool. Les chercheurs étudient maintenant les réactions d’autres alcools à température très froide.

Et là, d’un coup, on imagine un bar exceptionnel s’ériger sur la Lune !

Tags :Sources :LeedsVia :Dvice
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ha…Dommage Florence. L’article était intéressant mais la conclusion vient tout casser…
    Un bar sur la lune … Sérieusement?
    Tous d’abord , 4 secondes de recherches suffisent pour savoir que l’alcool que tu sirote le vendredi soir c’est de l’éthanol (Si tu passe au méthanol , ça va piquer). Et ensuite l’intérêt d’un nuage de 463 milliards de Km c’est d’avoir milliards de Km de carburant …

  2. Euh … Article vide de sens en fait ! Un toute petit peu de culture scientifique permet de dire que par effet tunnel toute les réactions peuvent se produire.

    Les expériences qu’ils mennent pour prouver cela n’ont rien d’innovante (je fait des choses bien plus originale dans ma thèse actuellement ^^).

    Et puis pour info le methanol c’est ce qu’on appelle « l’Alcool qui rend aveugle » lors des distillations maison ratée donc evitez d’en boire mes amis …

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. oui mais ça prouve que le pastis c’est naturel.
      Dieu fait de l’alcool dans l’espace.
      .
      D’ailleurs on se doutait bien que dieu avait inventé l’alcool avant de créer les animaux : il n’y a qu’à regarder la gueule de l’ornithorynque. Même bourré, je ne ferais pas pire.
      .
      à la bonne votre !

    2. « Un toute petit peu de culture scientifique permet de dire que par effet tunnel toute les réactions peuvent se produire. »

      Juste un peux de culture ? comme une these en chimie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité