NSA, PRISM : la France fait la même chose !

PRISM

Savez-vous pourquoi la France n'a pas rué dans les brancards en "apprenant" l'existence du programme PRISM, sorte de Big Brother développé à l'échelle mondiale et tenu par les USA ? Tout simplement par qu'elle fait de même...

Doit-on vraiment s’étonner d’apprendre que la France tient elle aussi son propre programme PRISM, et qu’elle surveille de très près ses citoyens ? Comme l’explique Le Monde, la DGSE (la Direction Générale de la Sécurité Extérieure) scruterait l’intégralité des communications émises et reçues en France, mais aussi celles entre la France et l’étranger. Relevés téléphoniques, SMS, mails, Facebook, Google, etc. : ces données, et plus précisément, leur contenant, seraient épluchées et stockées un moment dans le but premier de lutter contre le terrorisme. Et dans le but second… de garder un oeil sur la population.

Du côté de la CNIL, on tique, et précise qu’une telle méthode est illégale. Bien qu’officiellement, aucune infrastructure de ce genre ne soit répertoriée en France.

Tags :Via :lemonde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La lutte contre le terrorise est-elle vraiment le but de tout cet espionnage où bien serai-ce un motif afin d’espionner les pauvres citoyens lambda utilisateurs d’outil intelligent. Un jour on vous regardera faire l’amour avec votre femme et certains trouverons cela normal.

  2. Je doute que la DGSE ait les moyens financiers et la paranoïa américaine et anglaise. Ceci-dit Merah n’a même pas été ciblé, ça veut tout dire sur l’efficacité supposée…

    1. Aujourd’hui tout est numérisé tu n’a pas besoin d’énorme moyen et si merah était ciblé depuis longtemps

      Et je ne m’inquiète pas pour leur supposé paranoïa

  3. Évidement que les services de renseignements français font de même, et seuls les naïfs et ceux qui ne s’intéressent pas à l’actualité pourraient être surpris.
    Des lois ont été votées en douce pour permettre ce Prism à la française.
    Nous nous n’avons pas la NSA, mais la joyeusement nommé à la mode soviétique : Direction centrale du renseignement intérieur
    Vous pensez être anonyme ? Mdr.
    La Cnil ? re-Mdr.

    1. Bonjour,
      En effet il est naif de penser cela.
      Cependant il faut nuancer.
      En effet la France a un programme d’espionnage, mais pas d’accés direct aux serveurs de ces sociétes.
      La procédure francaise est simple une ordonnance du tribunal transmise à la societe concernée avec obligation de garder cela secret tandis qu’aux etats-unis le gouvernement a un accès direct aux serveurs.
      Ensuite le souci est pas tant que les Etats-unis surveillent, ça on s’en doutait sauf que la ils sont pris la main dans le sac.
      Je citerai qu’un élément qui me parait important et qui est totalement ignoré lors des débats:
      Qu’est-ce qui empêche la france, en vertu de la diplomatie internationale et considérant les americains comme nos alliés, de mettre en place un programme de coopération d’espionnage permettant à nos services secrets de s’affranchir des lois de la république en évitant d’avoir recours à l’ordonnance d’un juge cela en demandant directement aux americains des informations concernant des citoyens francais.
      je pense que la vraie nature du problème se trouve la.

  4. @popo je n’ai pas dit ça, juste que les ordres de grandeur sont différents. Que la dcri joue son rôle c’est bien normal mais si c’est pour ficher la population, il y a un gros problème. La vraie question est « peut-on avoir confiance dans notre système politique ? ». Moi je dis non, aucunement.

  5. Que la NSA le fasse n’est pas vraiment une surprise.

    ça n’en sera pas une non plus si la france fait la même chose, et de nombreux pays du monde doivent aussi le faire ou chercher à le faire (hors dictatures).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité