Il n’y a pas de simili PRISM français orchestré par la DGSE

DGSE, cet ange

Eric Filiol, spécialiste de cryptographie et ancien de la DGSE profite d'une interview du JDD pour crier haut et fort que non, il n'y a pas de simili PRISM français orchestré par le DGSE.

A priori, la DGSE (la Direction Générale de la Sécurité Extérieure) scruterait l’intégralité des communications émises et reçues en France, mais aussi celles entre la France et l’étranger. Relevés téléphoniques, SMS, mails, Facebook, Google, etc. : ces données seraient épluchées et stockées un moment dans le but premier de lutter contre le terrorisme. Et dans le but second… de garder un oeil sur la population.

Bref face à ce big brother français révélé par LeMonde, Filiol, sidéré, s’insurge. Il avance que toutes ces allégations ne sont que divagations et commence par des preuves purement matérielles. Il stipule que les locaux de la DGSE ne se situent que sur deux étages et de déclarer au JDD :

« Si vous parvenez à stocker sur seulement deux étages l’ensemble des interceptions françaises, alors la France a fait d’énormes progrès en stockage de données ! »

C’est vrai qu’il est IMPOSSIBLE d’externaliser des serveurs. D’ailleurs, dans le cas de Megaupload, Kim Dotcom conservait toutes ses données dans son salon, c’est bien connu.

Il poursuit en précisant qu’un système tel que le décrit le Monde serait parfaitement illégal. Nous ne pouvons qu’approuver et citer Matignon qui explique qu’en réalité, il n’y a nullement d’espionnage, mais uniquement des ‘interceptions de sécurité, traçables et en accord avec la loi de 1991′.

Nous ne doutions pas une seule seconde que tout ceci était parfaitement légal. Le PRISM l’est lui-même aux Etats-Unis grâce au Protect America Act de 2007 qui a permis aux instances de surveiller les données virtuelles s’il était raisonnable de croire à un quelconque caractère ‘étranger’ et le ‘FISA Amendments Act’ (2008) immunise quant à lui les entreprises qui transmettent des informations au gouvernement.

S’en suit une tirade  expliquant que ‘l’environnement culturel est très différent entre la France et les Etats-Unis‘. Là encore, nous n’en doutons pas et approuvons derechef sa réflexion, il n’empêche, le gouvernement n’a pas à mettre son nez dans les affaires des citoyens, sauf s’il a éventuellement de bonnes raisons.

En l’occurrence, avoir un compte Google, Facebook, Apple et tutti quanti n’est pas un crime suffisant pour être soumis à un tel espionnage. L’article dans son intégralité se trouve ici.

Tags :Sources :JDD
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « C’est vrai qu’il est IMPOSSIBLE d’externaliser des serveurs. »

    Oué, bien sûr il suffit d’une petite pièce pour stocker des yottabytes de données, il faut seulement quelques pièces que la NSA, en plus de ses énormes locaux à Fort Meade, a eu besoin de construire des locaux sur une surface de 1000000 sq ft dans l’état de Utah … Un tel projet ne peut passer inaperçu des années. Au lieu d’essayer de manier l’ironie comme un débutant, je vous somme donc de trouver une zone en France où la DGSE serait en train de construire un data center de cette envergure.

    A bon entendeur.

      1. Ah bon, c’est pas difficile de cacher un projet de construction d’un centre de plusieurs dizaines de milliers de m² ? Roflmaozedong. C’est tellement facile que même les USA qui sont des pro dans l’art de l’espionnage n’ont pas réussi à le faire. Tout projet de grande envergure fait participer un grand nombre d’acteurs, donc de fuites potentielles, en plus du fait que des constructions de grande envergure suscitent l’intérêt du voisinnage hein. Les USA n’ont pas été capables de construire un data center de ce type sous-terrain, c’pas la France qui pourrait le faire, surtout avec des budgets minables dont elle dispose pour le Renseignement.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Ne pas oublier que le QG de l’Armée de l’air a été grandement refait il y a quelques années, et qu’en ce moment même se construit le gigantesque Pentagone à la française juste à côté (30 000m² et on ne sait combien de niveaux souterrains)….Question discrétion, y’a mieux qu’au bord du périph parisien et pourtant, tu ne sauras jamais ce qu’il y aura dans ces monstres

    1. ba des serveurs ça se loue chez des hébergeurs. la DGSE n’a qu’à loué ses serveurs chez l’hébergeur, et le tour est joué. ou peut être qu’ils ont déjà un data center mais ils le font passer pour autre chose.

    2. Je connais 2 énormes bases militaires désafectés ou presque, appartenant encore à l’armée et ou…tiens? Il n’y a plus que des serveurs et des informaticiens?

      Pas besoin de construire de nouveaux batiments, l’armée ne sait déjà pas quoi faire de tous ses terrains.

  2. Quand ils parlent « d’interceptions de sécurité », est-ce que justement ça ne voudrait pas dire qu’ils ne stockent pas, mais sont capable d’accéder à n’importe quoi à n’importe quel moment?

  3. Pourquoi l’Etat s’amuserait à sauvegarder ces données, alors que tous les opérateurs mobile, adsl doivent garder toutes nos données sur 2 ans ?? Je parle pas d’enregistrement de la voix, ça prendrait beaucoup de place et d’argent et je doute que l’Etat Français en ai les moyens un jour où l autre…

  4. Dans l’hypothèse complètement délirante qui n’excite que les ignorants paranoïaques où un système comparable à PRISM serait en place en France, il faut savoir que ce n’est pas la DGSE qui en serait aux commandes, mais la DCRI.

    Merci pour eux.

  5. Ho putain la barre de rire, comparer l’externalisation d’un service de renseignement à Mega… merci Florence. pourquoi pas sur gmail tant qu’on y est hein, apres tout on a le droit à autant de compte qu’on veut.

    bon en gros si frenchprism existait.

    1- il aurait pour but d’être la protection du territoire face aux menaces aussi bien internes qu’externes donc :
    * utilisation conjointe par les services intérieurs et extérieurs
    2- le tout serait classé minimum SD voire meme TSD
    * cela ne serait sans doute pas caché, mais très très bien couvert.
    3- une estimation à ete faite il y a quelques temps, l’integralité des données informatiques mondiales tiendrait (sur des disques dur de 4To dans l’espace occupé par 5 super tanker
    * la conservation de ce type d’information ne prendrait pas tant de volume qu’on l’imagine
    4- j’ai pas envie d’aller plus loin en fait. à chaque fois que je lis des pseudos articles et des réactions de pseudos pro du domaine kissikonessent ca me fout hors de moi et j’ai envie d’en ecrire des tartines…. halte au feu

    4bis, dommage que tout cela soit classifié si haut que l’on n’ai aucune idée du nombre de fois ou un tel systeme a/aurait pu vous sauver les miches !!!!!

  6. Que nous disait Bernard Barbier, directeur technique de la DGSE à propos des conservations de données ?
    « Et toutes ces méta-données, on les stocke, sur des années et des années, et quand on s’intéresse à une adresse IP ou à un n° de tel, on va chercher dans nos bases de données, et on retrouve la liste de ses correspondants, pendant des années, et on arrive à reconstituer tout son réseau »
    Mais bien sur comme Cahuzac il n’a jamais eu de compte!!!! Quand on veut on peu surtout avec les moyen qu’il ont,est il vont tout faire pour défende leur projets de surveillence pour pas faire un Scandale comme la NSA!!!! Il font quoi avec un Datacenter de plusieurs dizaine de petaflops ????????? C’est peut etre pas dans les locaux de la Dgse mais il peuvent le caché dans n’importe quel usine ou endroit sans que sa paraisse louche!!!!Il n’y aurai pas eu ce Héros de Snowden on ne l’aurai pas su pour la NSA

  7. Oui c’est vrai que lorsque le gouvernement construit des avions de chasse de dernière génération tout le monde est au courant parceque il n’arriveront pas à cacher ce genre de projet.
    Je ne sais pas que vous connaissez la taille des données que l’on peut stocker dans une espace restreinte.
    Trolol ne dis que des conneries. Fort Meade s’étend sur 300000m2 que parce que c’est un fort qui regroupe plusieurs agences américaine s et non pas parceque il n’y a que des disques dur espèce de con!
    Ben en faite c’est un bon Trol son commentaire.

    1. Ferme ta gueule. Et le data center d el’utah qui s’étend sur 1 000 000 sq ft, tu fais comment pour le cacher ? la preuve, il a déjà été révéé bien avant qu’il soit acheveé espèce de couillu. Pourquoi les USA aurait eu besoin d’une telle superficie, en plus de ses bases à fort meade, à Hawaii, base aérienne au nord du Japon si on pouvait tout stocker dans un espace restreint dans les sous sols de la NSA à fort meade espèce de connard ?

      et pour l’autre imbécile plus haut, tu crois qu’un avion de chasse, ça se construit sur un seul endroit ? pour ta gouverne, les pièces sont construites dans plusieurs endroits dans l’europe/monde, donc oué cbien plus facile pour être plus discret en faisant venir les pièces « une par une », ptin mais les gens, de plus en plus cons de no sjours.

      1. 1 000 000 suqare ft, c’est 90000m² à peu près, soit simplement 3 niveaux du Pentagone à la française.

        Avant d’insulter les autres, sors un peu ta calculette et réfléchis.

      2. Tu est super intélligent toi encore un bon la,ta l’aire d’en connaitre un rayon sur le sujet!!!!Vien chez moi je t’invite a diner….Mdr y’a des cas soc partout

  8. Puis c’est vrai que en France on a que BULL/AMESYS…
    Des rigolos dans le domaines. Je crois tout de même qu’on a entendu parlé d’eux une fois sur un système d’interception des données en ligne en afrique du nord… avec un certain Kadafi (si je ne me trompe pas)
    Après on peut effectivement ne garder que les méta-données (chez les FAI) et éventuellement les conversations intéressantes (contenant des mots-clés, incitant à la haine, cryptés, …) pour une éventuelle utilisation ultérieure. Ce qui vachement plus économe d’un coup.

  9. Qu’ils arrêtent de nous mentir.

    « La captation des données informatiques (articles 706-102-1 à 706-102-9 du CPP) : il
    s’agit d’une nouvelle disposition introduite par la loi du 14 mars 2011 d’orientation et de
    programmation pour la performance de la sécurité intérieure (dite LOPPSI 2). L’article 706-
    102-1 du code de procédure pénale prévoit ainsi la mise en place d’« un dispositif technique
    ayant pour objet, sans le consentement des intéressés, d’accéder, en tous lieux, à des données
    informatiques, de les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu’elles s’affichent
    sur un écran pour l’utilisateur d’un système de traitement automatisé de données ou telles
    qu’il les y introduit par saisie de caractères ». »
    La mise en place du dispositif ne peut concerner les systèmes automatisés de traitement des
    données se trouvant dans les lieux visés aux articles 56-1,56-2 et 56-3 ni être réalisée dans le
    véhicule, le bureau ou le domicile des personnes visées à l’article 100-7 (député, sénateur,
    avocat ou magistrat ; article 706-102-5 alinéa 3 CPP).
    –> Ils se donnent le droit d’espionner tout le monde, sauf eux. (Tout le monde est égal devant la loi ? Je crois pas non)

    src : http://www.legifrance.gouv.fr/content/download/2652/18679/version/2/file/ei_prevention_repression_terrorisme_cm_11.04.2012.pdf

  10. Ils surveillent les français c’est sur y’a aucun doute a avoir et il faut pas un Datacenter aussi grand que sa juste pour espionné la France!Les états unis eux ttc’est énorme car ils espionne le monde entier et pas seulement un petit pays comme nous!!!!Pour contredire ça ils vont surement mettre quelque agent pour posté de faux commentaires pour démentir sa sur les commentaire sur internet c’est certain pour garder leur projet d’espionnage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité