Hyperloop, un nouveau moyen de transport révolutionnaire

hyperloop

Voyager de Los Angeles à San Francisco en 30 minutes et sans attente ? Ce sera bientôt possible. C’est du moins ce que souhaite et envisage Elon Musk, le célèbre milliardaire fondateur de PayPal, SpaceX et Tesla, grâce à nouveau moyen de transport : l’Hyperloop.

Pour cerner un peu le personnage, imaginez Robert Downey Jr jouant Tony Stark, l’inventeur excentrique de génie.  Guère étonnant qu’Elon Musk envisage de propulser au sein d’un tube des voyageurs installés dans des capsules à la modeste vitesse de 1 100 km/h. Annoncé en juillet 2012, Hyperloop représente pour son inventeur le cinquième moyen de transport autre que la voiture, le train, l’avion et le bateau.

Si en pratique l’Hyperloop amène ses voyageurs de LA à SF en 30 minutes tandis que l’avion n’y parvient qu’en 35min/1h , Musk mise sur le caractère rassurant de son projet. Hyperloop ne se crash pas, n’est pas tributaire de la météo et peut même devenir autosuffisant en le recouvrant de panneaux photovoltaïques.

hyperloop2

Mais concrètement, comment est-ce que cela fonctionne ? C’est ce que tente d’expliquer dans cet article Brian Dodson, docteur en physique. Hyperloop étant encore très mystérieux, Dodson envisage plusieurs théories à propos de son fonctionnement. Si pour lui un tube sous vide ou un dérivé du launch loop  ne correspondent pas vraiment aux annonces de l’inventeur milliardaire, la meilleure hypothèse est celle d’un mix entre un canon à propulsion électromagnétique (railgun) et d’une table de air hockey.

Les capsules de transport sont insérées dans le tube et propulsée grâce à un système électromagnétique. De l’air sous haute pression est insérée à travers les parois du tube afin de créer un coussin d’air qui permet aux capsules de se déplacer sans friction. De plus, l’air contenu dans le tube entre chaque capsule empêche d’éventuelles collisions.

hyperloop3

S’agit-il du moyen de transport idéal ? Car au-delà du système même, c’est surtout son accueil qui pourrait être le plus intéressant. Puisque les capsules sont insérées dans le tubes et propulsées au besoin, cela signifie que les voyageurs peuvent partir à tout moment sans horaire imposé comme pour le train ou l’avion. De quoi déstresser pas mal de gens.

Cependant, de nombreux aspects de l’Hyperloop restent encore dans l’ombre. Brian Dodson s’attarde notamment sur la propulsion en elle-même et son accélération en raison des G que devront subir les voyageurs. Je vous épargne ses calculs et projections mathématiques mais si cela vous intéresse, n’hésitez pas à lire son article. En attendant, il n’y a plus qu’à attendre qu’Elon Musk soit un peu plus bavard sur son invention.

Et vous, est-ce que vous abandonneriez l’idée de croiser les hôtesses des avions en faveur d’un trajet plus rapide ? 😉

Tags :Via :gizmag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Intéressant pour ceux qui ne connaissaient pas.
    … bien que cette société existe depuis pas mal d’années maintenant.
    Quant au concept, il est encore plus vieux : https://en.wikipedia.org/wiki/Vactrain
    La news date un peu, mais c’est bien de rappeler qu’il y a des alternatives possibles aux moyens de transport actuels. Merci

  2. Çà fait un peu penser à Futurama, cette histoire. Çà me semble quand même un peu dur à mettre en œuvre. Surtout aux niveau de l’arrivée de la capsule. Que se passe-t-il lorsque 15 capsules arrivent en même temps? Boum?

  3. Wè, ben moi, voyager dans un suppositoire supersonique ça m’inspire pas trop…. Imaginez que pour une raison inconnue, le trou de balle soit bouché en plein milieu ! …. Eh ben le suppo et tous ses occupants sont transformés en marmelade quantique à cette vitesse !…. Pas la peine d’essayer de reconnaître les corps …. Mouaaahaha

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. @Duchemin : je pense que ton sens de l’humour n’a d’égal que ton intelligence !
      Et que l’addition des 2, chez toi, donne un résultat proche du zéro absolu…
      Une chose est sûre ! Toi, Duchemin , grosse tâche, gros amas molléculaire flasque et sans saveur, avec tes commentaires minables … on vous a déjà oublié…

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. Ce qu’il faut savoir c’est que avec ce genre de transports il ne pourra pas y avoir de collision grâce au coussin d’air qu’il y aura entre deux capsules. Puis je ne pense pas que l’on fera voyager deux capsules dans la même direction en même temps… un départ toutes les 30-40 min. serait pas une mauvaise idée, surtout en regardant la distance à parcourir.

    1. Le tube est sous vide : il n’y a pas de coussin d’air entre deux capsules.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. C’est pas ce que j’ai compris , « mix entre un canon à propulsion électromagnétique (railgun) et d’une table de air hockey  » , avec de l’air sous pression je vois pas trop comment ça peut être sous vide … de plus :  » De l’air sous haute pression est insérée à travers les parois du tube afin de créer un coussin d’air qui permet aux capsules de se déplacer sans friction. De plus, l’air contenu dans le tube entre chaque capsule empêche d’éventuelles collisions.  » , on doit pas lire la même chose :-/

        1. Au temps pour moi, en effet on parle dans cet article d’air sous haute pression. Toutefois ça me chiffonne :
          – D’une part cela ne colle pas à ce que fait la société ET3 dont on montre ici les images de synthèse. L’article que j’avais lu sur Futura-Sciences parle bien de tube vides d’air : http://petitlien.fr/ET3_vactrain
          – D’autre part, je n’y crois pas du tout, car l’air va créer des frottements et échauffements qui vont nuire sérieusement à la vélocité de la capsule, et en plus il va falloir des monstrueux systèmes de pompes et compresseurs d’air pour injecter l’air derrière la capsule et l’extraire devant (sinon c’est comme une seringue bouchée : le piston ne peut pas bouger) : ça va coûter une fortune en réalisation et en consommation d’énergie.
          Bref, c’est une affabulation.

      2. 30 ou 40 minutes d’écart entre chaques departs ? = on attend que le super-train arrive a destination, se gare … avant d’envoyer l’autre super-train ? = Aucun risque de collision super-train super-train.

        Et si on disait un depart toutes les 15 min ?

  5. c’est pas la conception le plus dur, mais comment faire pour prémunir les utilisateurs de la vitesse ? chaque corps reponds différemment. ..

  6. Si l’avion met 35 minutes et ce tube 30, la différence de G ne doit pas être très importante non plus et largement encaissable.

    Le problème de mettre de l’air sous pression dans un tube, c’est aussi l’échauffement de la capsule. Un système sous vide ou sous MHD serait peut-être préférable…

  7. J’avoue que l’idée est quand même plaisante, mais ça serait une catastrophe pour les compagnies ferroviaire et aéronautique en partie subventionné par les gouvernements, l’idée que ce genre d’utopie soit mis en place dans la situation économique actuel me paraît bien compliqué…

  8. « Une catastrophe pour les compagnies ferroviaire et aéronautique » ?
    Je ne pense pas que le maillage de l’Hyperloop puisse égaler les moyens de transports actuels (car, taxi, trains, etc.). Il restera toujours le « last mile » (voire plus) pour eux.

  9. Je trouve l’idée sympa mais par contre enterré serait quand même un plus. ce n’est pas très joli dans le paysage quand même (enfin je trouve). malheureusement ça coûterait certainement trop cher…

  10. GROS ?
    Tu termines avec « c’est une affabulation » regarde aujourd’hui et 30ans en arrière. Heureusement que la terre ne tourne pas autour de tes pieds..

  11. Ca fait plaisir de voir qu’il y a encore des mecs comme ça qui savent se marrer tout en essayant d’améliorer la société. Merci M. Musk, M. Branson, M. Page, M. Brin, M. Niel, M. Tibbets, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité