Il porte plainte contre Apple car le porno a ruiné son mariage !

porn

Certains ont du temps et de l'argent à dépenser, ce qui donne souvent suite à des procès pour le moins farfelus. Citons le cas de cet avocat, qui poursuit Apple à cause de la pornographie.  Il cherche à obtenir des dommages et intérêt car, sérieusement, les produits Apple permettent d'afficher du porno et de ce fait, son mariage en a pris un coup (sans mauvais jeu de mots).

Chris Sevier, un avocat de Nashville, est le plaignant de cette requête surprenante. En soi, la plainte n’est pas illégitime, dans le sens où notre homme souhaite qu’Apple installe un filtre dans son navigateur pour bloquer toute pornographie sur Internet.

Il s’explique en long en large et en travers via une déposition de 50 pages, pas moins. Sevier suggère que si une personne de plus de 18 souhaite voir un porno, elle doive entrer en contact avec Apple et ‘signer un formulaire reconnaissant les vices de la pornographie’ afin de recevoir un code pour ôter le filtre.

Zélé, il utilise des termes comme ‘la sensibilité biologique d’un mâle’ ou encore la ‘cyber-beauté’ puis ajoute que les employés d’Apple savent ‘que l’homme est né plein d’harmonie et mais qu’il est attaqué par les femmes qui s’engagent dans des actes sexuels avec l’intention de provoquer une envie’. En somme, les maux de l’humanité ? Les femmes et le sexe… De quoi intenter un procès contre Apple, décidément Eve et la Pomme ne sont pas encore réconciliés.

Nous vous laissons savourer :

‘Le demandeur attaque Apple pour concurrence déloyale et perturbations du mariage : Le demandeur est devenu totalement absent de sa relation avec son épouse à cause de son utilisation des produits Apple.

 

Le demandeur a commencé à désire des jeunes filles en vedette dans des vidéos porno plutôt que sa femme. Son mariage raté l’a amené à éprouver une détresse émotionnelle jusqu’à hospitalisation.

 

Le demandeur ne pouvait plus faire la différence entre la pornographie et les rapports classiques. Apple n’a pas réussi à lui fournir les avertissements sur les dangers de la pornographie en ligne.’

Oh oui, clouons tous Apple au pilori !

Tags :Sources :Above the Law