Thom Yorke se rebelle et supprime sa musique des Spotify et Rdio

Thom Yorke

Thom Yorke, le leader du groupe Radiohead, a décidé de supprimer quelques uns de ses projets personnels des plates-formes de streaming musical Spotify et consorts.

Epaulé de Nigel Godrich, le producteur de Radiohead, Thom Yorke est bien décidé à faire entendre sa voix, et dénoncer les conditions imposées aux artistes par les Spotify et assimilés. Plus précisément, si l’on en croit le Wall Street Journal, ce sont les conditions de rémunérations opérées par ce genre de services qui agacent Yorke, qui a depuis supprimé son album solo, « The Eraser », mais aussi le projet « Atoms for Peace » ainsi que le premier album du groupe Ultraísta de Spotify, Rdio, etc. Ils sont toutefois toujours disponibles chez Pandora, iTunes et Google Play, tandis que les albums de Radiohead sont encore accessibles sur les principales plates-formes de streaming musical.

De son côté, Godrich a souligné que les services de streaming de ce genre étaient « mauvais pour la musique », dans le sens où ils ne rémunèrent pas suffisamment les artistes, et encore moins les jeunes pousses. Mais Godrich ne blâme pas directement les services de streaming. De son avis, c’est plus fondamental encore que cela, et la faute serait à imputer aux conseils d’administrations qui décident de la santé de l’industrie musicale, et qui ont la mainmise sur le système de distribution de la musique.

Et au final, l’opération menée par ces deux là sera t-elle remémorée comme un joli coup d’épée dans l’eau ?

Tags :Via :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. le mieux est l’ennemi du bien ! Ces services vont dans le bon sens mais il faut effectivement que plus de gens s’abonnent pour mieux rémunérer les artistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité