Les imprimantes 3D, prochain espoir ou cancer de la société ?

imprimante 3D

Prêtes à se démocratiser, les imprimantes 3D font réagir, et naître autant de craintes que d'espérances. Vont-elles être en mesure de changer nos habitudes, nos façons de consommer ?

Cette question posée par le député UMP François Cornut-Gentille à Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, serait à même de soulever un débat sous-jacent : les imprimantes 3D vont-elle révolutionner ou endommager notre société ? Le plus sérieusement du monde, M. Cornut-Gentille a désiré attirer « l’attention de M. le ministre du redressement productif sur les moyens d’action contre les risques de reproduction illégale liés à la diffusion à venir d’imprimantes 3D sur le marché français. »

Sont mis en cause les sites de téléchargement listant les fichiers permettant d’imprimer grâce à ces terminaux 3D un peu tout et n’importe quoi « sans aucun droit de propriété et à moindre frais », toujours pour paraphraser le député UMP. De ce fait, le député interroge le ministre Montebourg sur les « dispositifs envisagés par le Gouvernement relativement à ces dangers pour la propriété intellectuelle desquels il est nécessaire de se prémunir au plus vite. »

Pour rappel, nous vous présentions hier cette imprimante 3D vendue 799€. Imaginez son prix d’ici un an, d’ici 2 ans… Définitivement, on reste persuadés ici que l’une des prochaines révolutions technologiques sera amenée par l’imprimante 3D. Mais à quel prix, justement ?

Tags :Via :pcinpact
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’etat va nous trouver un prétexte pour nous coller une jolie taxe dessus histoire d’avoir un bon paquet de Royalties, sait-on jamais, cet appareil n’étant pas connu auprès de tous, il y a des chances que ça passe comme une lettre à la poste.

  2. Comme d’habitude, ils pensent d’abord à leurs portefeuille au lieu d’y voir une révolution technologique.
    Les paaaauvrres, ils vont vendre moins de choses car les gens vont les imprimer chez eux, bouhouhou, on va faire moins de frics, bouhouhou !! NUL

  3. Quoi qu’il arrive c’est sur qu’on y viendra. Après ce qui m’étonne c’est que ça vienne si tard, ça fait 3 ans que je loue des imprimantes 3D pour mon boulot, et même si elles valent entre 5000 et 25000€ Une production à grande échelle pourrait faire facilement baisser les prix de 10 à 20X.

    Alors pourquoi si tard ? Ces imprimantes ont une réelle utilité quand je vois le nombres d’objets persos que je me suis imprimé (touche de clavier, bouchon de clé usb, interupteur, coque de téléphone, peigne, pièce d’échiquier, Super Hotel pour Monopoly custom, cache pour ventilateur PC, petit support pour follow focus, support GoPro, jeton pour caddie, porte clé de geek, et j’en passe ! )

    Les prix baisseront encore, temps qu’on a une utilisation pro derrière ça reste rentable, après pour des objets usuels du quotidien, il y a des magasins… acheter un peigne à 0,5€ c’est plus rentable que d’en imprimer un qui va bouffer 3€ de matière. Mais ça risque de vraiment changer notre quotidien.

    Je suis plutôt confiant envers cette technologie, même si en ce moment au niveau de la finesse d’impression ça stagne un peu, attendons que les grosses marques qui sont implantées depuis plus de 10 ans viennent sur le marché des consummers. Là on verra de vrais produits !

  4. Je trouve qu’ils ont assez raison de se poser la question. Au moins ils essayent de suivre le mouvement technologique en essayant de protéger les copyrights ce que les major n’ont pas fait parce qu’ils étaient bien assis sur leur montagne de fric.

    Maintenant je soutiens pas le fais de mettre une taxe, mais je trouve que pour une fois on commence un peu à réflechir à l’avenir.

    Il faut aussi voir une certaine crainte concernant certain produit vendu dans les magasins en France. Qui sait comment les imprimantes 3D vont évoluer.
    Il est très probable que certaines enseignes (les petites en tout cas) ferment leurs portes parce que ce qu’elles vendent peut être imprimé en 3D..

    C’est aussi à eux de s’adapter. Une boutique d’objet 3D en ligne ? pourquoi pas..

  5. Et quid de l’environnement avec toutes les m**** que les gens vont imprimer ? Cela est générateur de déchets supplémentaires.
    En revanche, technologiquement, l’avenir est certain et l’utilité reelle. Le prix de ces imprimantes doit donc être prohibitif pour de l’amusement…

    1. Doudou, si vous parlez de déchets plastiques, il faut savoir que des projets naissent pour justement recycler en bobine de fil plastique les objets imprimés en 3D. Regardez l’exemple du Filabot (www.be-3d.fr/filabot-vous-reprendrez-du-fil/). On ne sais pas si pour l’instant le plastique est ré-utilisable infiniment ni si cela n’est pas dangereux pour la santé mais au moins cela apporte une proposition de solution.

      D’autre part, vu le temps d’impression d’un objet et le coût actuel des matériaux, je ne pense pas qu’il va y avoir une surproduction à court terme.

      Si vous souhaitez suivre l’actualité des imprimantes 3D et de l’impression 3D, n’hésitez pas à suivre http://www.be-3d.fr

      Michael.

  6. à l’arrivée des imprimantes (tout court) grand publique, on se demandais si elles n’allaient pas permettre d’imprimer des faux billets … tout cela n’est qu’un éternel recommencement …

  7. Perso je trouve que ça peut vraiment être utile, sauf que malheureusement il y aura toujours des gens mal intentionnés qui utiliser ces imprimantes pour donner l’accès à des trucs dangereux à n’importe quel crétin, sans aucun contrôle.
    Je vous conseille de regarder ce reportage sur des armes fabriquées grâce à ces imprimantes: http://www.youtube.com/watch?v=DconsfGsXyA

  8. Faux débat. Les imprimantes actuelles permettent la reproduction de modèle protégés ? Et alors ? C’est exactement le même principe qu’avec le téléchargement ou la copie privée. Il faudra s’adapter et changer les modèles de partage. Quant à la qualité d’impression, elle reste pour le moment très perfectible. Une impression de bonne qualité reste couteuse. Enfin, l’imprimante 3D peut également permettre l’impression de modèles du domaine public ou protégés par le copyleft. Il y aura des banques de modèles partagées et libres comme pour les logiciels. On aura donc aucun besoin de copier des modèles protégés. De là a parler d’un cancer de la société, je pense qu’il y a actuellement des problèmes bien plus graves et plus sérieux.

  9. Encore une fois le débat est posé comme un problème et non comme une avancée technologique.
    N’oublions pas qu’il faut un minimum de savoir faire avant d’arriver à reproduire à objet complet et réel.
    Autant une coque iphone ne posera pas de problème, autant le lambda ne risquera pas d’imprimer une ps4, on est encore très loin de cela. N’oublions pas que l’on ne fait qu’imprimer du plastique.

    Et puis je doute que M.Z achète une imprimante 3D même à 300€. L’utilisation reste encore assez spécifique.

    Il y a vraiment un phénomène médiatique autour de cela qui est fait pour faire peur, car les politiques et gros portefeuilles s’inquiètent de la portée d’une telle technologie. En soit le produit existe depuis de nombreuses années, l’avancée réside dans sa démocratisation et donc la baisse de son prix.

    Après au lieu de rentrer dans une paranoia on peut aussi voir quels intérêts on peut y voir, et quelles remises en questions sur nos sociétés il faut faire.

    Ne faut il pas se demander tout simplement si l’usinage n’est tout simplement plus un métier humain d’avenir, et ne faut il pas créer de nouvelles ressources dans des domaines en émergences.

    Bref, et pour la question du danger, imprimer une arme ? Aujourd’hui n’importe quel ado peut fabriquer une bombe rien qu’en utilisant des ustensiles de tous les jours et des produits ménagers, donc bon il faut pas non plus céder à la panique..

  10. je vais paraitre vieux con mais pour l instant je ne vois pas l utilité immédiate de limprimante 3d
    j entends bien le gars qui se fait imprimer sa coque d ipad , des bracelets pour les vendre,ok
    mais ca na pas d utilité quotidienne proprement dite
    j attends avec impatience cette etape franchi, à savoir une imprimante capable de changer nos habitudes alimentaires ,comme fabriquer de la texture de viande consommable sans avoir à tuer des animaux, imprimer du papier toilette etc..

    1. mais non, ce n’est pas être vieux con de ne pas voir l’utilité d’une nouvelle techno. Le patron d’IBM avait prédît 5 ordinateurs personnels pour la planète :)
      Sans tout chambouler, les imprimantes 3d vont prendre une place certaine : chez les bricoleurs , car c’est un super outil pour faire des objets spécifiques en ABS ( impossible a faire ou trop cher aujourd’hui) ,et pour l’industrie : fini le stockage de milliers de pieces détachées a cause du demontage du moule ! c’est une revolution écologique et pas grand monde ne le voit pour l’instant.

  11. Une imprimante 3D n’a pas de composants beaucoup plus complexes qu’une imprimante scanner vendue parfois moins de 100€…. Alors oui elles ont 2 ou 3 moteurs principaux au lieu de un et une buse d’injection, enfin la technologie s’en rapproche énormément.
    Connaissant les stratégie de prix des fabricants d’imprimante classique, c’est à dire, vendre avec peu de marge leurs imprimantes pour se rattraper sur les cartouches, pensez-vous qu’il est possible de fabriquer une imprimante 3D lowcost en se procurant en partie les éléments sur des imprimantes classiques (Axes, moteurs, éléments de la structure et de déplacement des cartouches, etc…)?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité