Une nanocapsule à base de crevettes pour gérer le diabète !

Crevette

Des scientifiques de l'Université North Carolina State ont développé une nouvelle façon de délivrer des médicaments pour les personnes atteintes de diabète. Le temps des piqûres et autres désagréments est sur la voie de la destruction !

Concrètement, il s’agit d’un produit injectable que l’on pourrait qualifier ‘d’éponge intelligente’. Elle détecte les niveaux de sucre dans le sang et libère automatiquement l’insuline quand nécessaire.

L’éponge est fabriquée à partir de chitosane. Sous cette appellation barbare se trouve en réalité un produit trouvé dans les carapaces de crevettes et de crabes. Grâce à ce substrat,  les scientifiques ont mis au point une matrice spongieuse sphérique dans laquelle se trouve une réserve d’insuline.

En somme, c’est bel et bien une nanocapsule à base de crevettes ! La science… D’ailleurs au delà du diabète, la technique est plus que prometteuse dans les domaines de l’administration de médicaments et de ciblage intelligent. Elle pourrait être déclinée et utilisée pour vaincre le cancer ou d’autres maladies.

éponge

Oui, une éponge intelligente !

Tags :Sources :North Carolina State UniversityVia :Engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour le diabète de type 2, oui. Mais quand je vois qu’un enfant de 8 ans diabétique type 1 a besoin de 4 unités d’insuline minimum à chaque repas, et un adulte parfois 20, je doute qu’une si petite pilule puisse fonctionner pour eux. A moins de prendre les capsules 10 par 10, mais y’a pas un risque ?

  2. Si c’est injectable, c’est forcément en intra-veineux.. Donc piqûres !
    Dans l’article source, il n’est pas précisé que l’administration doit se faire en intra-veineux, c’est seulement dit « into the body »…

    Mais je vois mal comment pourrait fonctionner ces capsules sans être présent immédiatement dans le sang.

    Mais 1 injection en intra-veineuse toutes les 48 h, est-ce tout autant bénéfique qu’une pompe à insuline en sous-cutanée, a changé toute les 48 h ?

    A voir les bénéfices/risques.

    1. Au contraire, la révolution en cause affecterait surtout les diabétiques de type 1. Seule une injection hebdomadaire devrait être nécessaire selon les premiers éléments de recherche, quelle que soit la quantité d’insuline nécessaire au patient. Et fini les insulines de x variétés. Une insuline présente sur site, encapsulée dans un une enveloppe qui la libère automatiquement. Plus de glycémie à prendre. Plus de dosage à réfléchir. Plus d’injections multi-quotidiennes. La promesse fait rêver.

      Voici un article de vulgarisation mieux documenté, qui explique le reste du principe d’une manière plus claire : http://senegal-actu.com/4591/diabete-un-nouveau-traitement-par-linsuline#.UesjDo30F0o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité