Free ne bride pas Youtube, ça bouchonne dans les tuyaux !

Youtube

La colère gronde depuis quelques mois maintenant entre les abonnés ADSL adeptes de Youtube et Free. Ceux-ci rencontrent d'énormes problèmes pour visionner la moindre vidéo sur la plateforme, et c'est encore pire aux heures de pointe. Le régulateur des télécommunications, l'ARCEP, s'était penché sur le dossier. Conclusion, point de bridage volontaire mais de grosses congestions.

Non, Free ne fait pas payer ses mauvaises relations avec Google à ses utilisateurs en impactant leur connexion à Youtube. Telle est, en substance, la conclusion de l’arbitre des télécoms.

« Aucune pratique discriminatoire à l’égard de Google ou d’un type de fournisseur de services de communication au public en ligne (FSCPL) en particulier n’a été mise en évidence. »

L’enquête « n’a pas fait apparaître de pratiques de gestion du trafic par Free sur son réseau différenciant les conditions d’acheminement du contenu selon leur nature, leur origine, leur destination ou encore le type de protocole utilisé. »

Aucune pratique « discriminatoire » donc de la part de Free, mais un réel problème de congestion, accentué d’autant plus aux heures de pointe. Que faudrait-il faire ? L’ARCEP ne donne aucune réponse mais conteste la solution d’augmenter le tarif des abonnements pour augmenter les débits.

En attendant, le gendarme des télécoms a fermé le dossier et les abonnés chez Free devront donc toujours utiliser l’une des diverses solutions de contournement pour profiter d’une meilleure expérience vidéo sur Youtube

Tags :Sources :Numerama