La Navy a failli bombarder la Grande Barrière de Corail

Corail

Toutefois, ce n'est pas aussi grave que ça en a l'air, du moins en termes d'écologie. Sur le principe, la marine américaine a bien failli faire exploser la grande barrière de corail.

Concrètement, deux avions de chasse AV-8B Harrier de la Navy avaient été lancés du porte-avion USS Bonhomme Richard pour un exercice de routine. L’idée était de larguer des bombes sur l’île de Townshend, seulement la zone n’était pas sécurisée selon les contrôleurs.

La solution la plus évidente semble de devoir faire demi-tour, hélas, les pilotes n’avaient pas assez de carburant pour atterrir avec de telles charges. Donc ils se sont ‘déchargés’… à droite de la barrière de corail.

Les deux pilotes ont déposé leur colis, une bombe inerte et une autre à guidage laser. Les quatre bombes pesait environ 1800 kilos, mais ont été volontairement abandonnées loin du corail afin de réduire les dommages potentiels.

Donc les bombes ne sont pas armées, et n’exploseront pas. Les dommages semblent avoir été limités, mais les écologistes et les politiciens tirent la sonnette d’alarme, car la Navy a frôlé la catastrophe. Larissa Waters, sénateur Australien, s’insurge

‘Sont-ils devenus complètement fous? Est-ce la façon dont nous prenons soin de notre zone de patrimoine mondial ? Laisser un étranger larguer des bombes sur celui-ci ?’

La Marine affirme qu’elle travaille en collaboration avec le Corps des Marines et les autorités australiennes pour enquêter sur la situation. Pour tous les bivalves, poissons clowns et anémones : restez éloignés.

Tags :Sources :The Guardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et alors? Pas de problème, elles n’exploseront pas et la vie des pilotes est sauve. Valait mieux ne pas larguer les bombes et mettre 2 bombardiers à la flotte avec leur bombe et leur équipage en péril?

    Faut arrêter d’en faire toute une histoire hein, exercice banale qui rencontre un problème et solution trouvé sans conséquence.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. L’article nous apprend globalement que l’armée américaine a balancé de la ferraille inoffensive dans l’eau, loin de la barrière de corail. Ça a dû faire plouf. Comme l’article

      1. Je pense simplement qu’on devrait plutôt s’insurger contre les vraies bombes, celles qui explosent sur des gens. Vous me direz, c’est ce à quoi ils s’entraînaient.
        On note par ailleurs que dans l’article original les responsables du parc affirment que ce fail présente un faible risque pour l’environnement marin.

  3. Moi ca me révolte un peu cette histoire, ce que j’en lis c’est que des irresponsables donne des ordres dont ils ne mesurent absolument pas la portée, alors certe dans le pire des cas ces deux bombes n’aurait peu etre pas amoché tant que ca la barière de corail mais ce qui est dingue c’est qu’ils en arrivent a devoir larguer pres de deux tonnes d’explosif dans la mer parce qu’ils ont mal calculé leur exercice de merde.
    C’est affolant de se rendre compte que des gens qui ont tant de pouvoir ai aussi peu de maturité.

  4. @LA :

    Et alors ?
    Ben quand tu fais un exercice militaire avec des 1800kg de bombes, tu t’assures avant d’avoir tout contrôlé pour que tout se passe pour le mieux.
    L’article indique que tout a « bien » fini (si on oublie les bombes larguées en pleine mer), mais démontre aussi que ces exercices paraissent tellement banals qu’ils ne font même plus tout le nécessaire pour que ceux-ci se déroulent correctement.
    Je trouve ça quand même grave, c’est pas 3 sacs de sable qui ont été délestés, et par chance, rien de dramatique n’est arrivé. Après certains dirons que de toutes façons, on s’en fout, la faune et flore aquatique n’est plus à ça près…

  5. @ AVDS
    Il existe toujours une différence entre les prévisions et la réalité sur le terrain. On prévoit ce que l’avion consommera comme carburant en théorie, mais dans la pratique il y a toujours des impondérables genre vents contraires qui font que l’avion consomme plus, exercice que se prolonge à cause de raisons diverses et variée etc.. C’est pour cela que dans le civil les avions de ligne embarquent toujours un peu plus de kérosène pour fair face à ce genre d’ennuis. Chose qui n’est pas vraiment faisable avec un avion de chasse sur lequel la moindre goute de carburant est comptée.

  6. Moi ce qui me choque le plus c’est :
    « L’idée était de larguer des bombes sur l’île de Townshend ».
    Normal quoi, on va péter une île, go go go !

  7. @ tous les terroristes qui lisent giz : c’est le temps de se mettre à la plongée! En plus, le temps est idéal pour çà! Quels blaireaux ces ricains de merde! Ils dépensent des milliards pour la sécurité nationale, les services secrets et autres et là, ils viennent déposer deux jolies bombes en pleine mer… Faut quand même m’expliquer un peu les choses.
    Est ce qu’ils ont parlé d’une éventuelle opération de récupération? Cà fait un peu tâche sur le C.V. du mec qui a coordonné l’exercice en question.

  8. Entre les fautes d’orthographes, la mauvaise utilisation des temps du passé, cette article est nul sur la forme. Sur le fond, des bombes larguées « à droite de la barrière de corrail » ça ne veut strictement rien dire. À droite dans quel sens ????
    On sent la mauvaise traduction, et l’arcticle copié (un peu modifié) collé …

  9. Les USA se croient toujours être le centre du monde et avoir tous les droits.
    Non seulement ils envoient des avions armés de missiles, mais en plus il n’hésitent pas à les larguer sur le territoire australien sous prétexte de ne pas pouvoir y atterrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité