Le « piqûre-o-mètre » pour classer les piqûres d’insectes

La fourmi balle de fusil

Si les chercheurs passent la majorité de leur temps à plancher sur des problématiques diverses, variées et complexes, parfois, ils s'adonnent à des pratiques quelque peu éloignées de la rigueur scientifique dont ils sont censés faire preuve. Le "piqûre-o-mètre", un classement des piqûres d'insectes, est de celles-là.

On la doit au chercheur américain Justin Schmidt, de l’Institut Biologique du Sud-Ouest, Arizona. Ayant été victime de tellement de piqûres au cours de sa vie, l’homme a décidé d’établir un classement. Après avoir défini une échelle de douleur, de 0 à 4 – 0 représente l’inoffensif, à 1, on ressent une petite gêne, pas suffisante cela dit pour « lâcher son verre », tandis que 4 équivaut par exemple à une décharge de 20 000 Volts selon lui -.

Et sur les 150 espèces différentes d’insectes dont il a eu l’occasion de subir la piqûre au cours de sa vie, Justin Schmidt établit ainsi ce classement. L’abeille commune et le bourdon ne récolte qu’un 2, la peine durant « seulement » quelques minutes. Avec un 4, on retrouve une espèce de guêpe, infligeant une terrible douleur jusqu’à deux heures et la « tarantula hawk ».

Mais le grand gagnant de ce classement pas comme les autres semble être la « fourmi balle de fusil » ou paraponera (en image ci-dessus). « On n’a qu’une envie, s’allonger et mourir. On ne peut que hurler à l’agonie. »

Tags :Sources :DailyMail
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En précisant que la fourmis ne pique pas, mais pince. Et que c’est le caractère nanométrique du pincement qui en fait tout le « sel ».
    Un truc pas cher et relativement efficace contre les piquuuures d’insecte.
    Pulvériser à l’aide d’un pulvérisateur, de l’alcool à 70° (puisque ces chiens de politiciens ont interdit l’alcool à 90° qui était plus efficace)
    la piqure; jusqu’à disparition de la démangeaison (15 à 20 passes)
    Note: Ne pas utiliser d’alcool à brûler (modifié au méthanol), qui m’a t-on dit pouvait passer la barrière cutanée.
    Sur ce: ….Bon grrrrrrratttage .

    1. J’ai un truc ENCORE moins cher contre les piquures: la salive !

      C’est un truc de grand-mère et cela fait au moins 30 ans que je l’utilises. Dès que tu es piqué, hop tu mets ta salive a plusieurs reprises dessus et cela calme tout seul

  2. Certaines fourmis jettent également un produit par l’abdomen. Je me souvien gamin avoir titillé une grosse fourmilière avec un baton et on pouvait voir les jets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité