Un tatouage pour éviter les coups de barre !

shutterstock_129628256

Aucun sportif n'aime 'heurter le mur', ce moment où il n'y a plus rien à faire, le niveau d'énergie chute dangereusement. Comment savoir à quel moment cela va survenir et surtout ralentir afin de l'éviter ? Grâce à un tatouage temporaire. Evidemment.

Avant tout, il fait savoir que cette baisse d’énergie survient lorsque l’activité physique provoque une accumulation de lactate dans le corps. Lorsque les taux de lactate deviennent trop élevés, c’est le coup de barre assuré. Et aucun athlète n’aime cet état de faiblesse… Logique.

En surveillant ces niveaux, il est possible de ralentir le rythme pour pouvoir durer plus longtemps et éviter de devoir abandonner. Seulement aujourd’hui cela suppose l’utilisation d’un dispositif très encombrant ou de prises de sang…

Comme alternative, une équipe de l’Université de Californie, a créé un biocapteur électrochimique flexible. Appliqué sur la peau, ce capteur temporaire mesure en continu les taux de lactate via la sueur !

Ainsi, notre courageux sportif sera averti et pourra continuer tranquillement à se faire du mal. Elle est pas belle la vie ?

tattoo

Pas mal comme concept, on en veut 12 !

Tags :Sources :GizmagVia :ACS
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. moi trouver article intéressant mais rédaction chier habituellement !
    tu vois on comprend, ça veut pas dire pour autant que les constructions de phrases sont bonnes 😉
    courage

  2. Ayez pitié de nous, pauvre lecteur !!!

    Je suis « sado » peut être car vous pourriez me dire: « Arretes de lire ça, si sa ne te plait pas » OUI! mais j’ai de l’espoir pour Guizmodo…

    Mais là, cette pseudo jouraliste démontre chaque jour, que lorsqu’il faut écrire une News à tout prix, elle utilise le coté « Low-Cost » de la Force journalistique…

    Bref, comme d’hab’…

    1. côté journalistique « low cost » pour qualité des lecteurs-commentateur « low cost » peut être, non..?
      perso, je serais redac chez Gizmodo, je me casserai pas le cul, vu les commentaires..!

      1. Peut-être qu’à force de niveler par le bas la qualité des articles (le mot semble même trop grandiloquent), les lecteurs qui restent ne sont pas les plus malins. De loin.
        Et que ceux qui se permettent encore de critiquer sont ceux qui aiment le mieux Gizmodo, pas assez bêtes pour se contenter d’un « ouais on s’en fou de la qualité, stro koul les article » mais pas assez résignés pour déjà fuir.
        Enfin, peut-être.

    1. le problème c’est qu’elle ne sait rien rédiger sans google trad ^^
      que ça te satisfasse tant mieux , moi mes yeux saignent a chacun de ses articles
      je pourrais ne plus les lire bien sûr mais je garde espoir, je me dis qu’un jour une ampoule va s’allumer au dessus de sa tête plutôt que de stagner sur le bout de ses doigts

        1. ‘heurter le mur’ ? ‘se heurter à un mur’? d’une façon comme d’une autre c’est compréhensible mais mal formulé
          « ce moment où il n’y a plus rien à faire, le niveau d’énergie chute dangereusement » problème de conjugaison
          « Comment savoir à quel moment cela va survenir et surtout ralentir afin de l’éviter » correct mais y a pas moyen de mettre plus de verbe ?
          « Lorsque les taux de lactate deviennent trop élevés » différents taux pour ce même lactate? la phrase d’avant il était singulier
           » il est possible de ralentir le rythme pour pouvoir durer plus longtemps et éviter de devoir abandonner » record battu de verbe à l’infinitif

          alors oui ce sont des détails, du peaufinage mais quand un article fait 13 lignes, ça fait beaucoup trop d’erreurs de construction, rendant la lecture ardue et déplaisante
          je souligne ici le flagrant abus de traducteurs online qui donnent ce genre de résultats
          quand la source de ses articles ne sont pas en anglais, qu’elle les rédige elle-même , elle ne fait pas ce genre d’erreurs
          notez aussi que lorsque ces articles sont bien formulés, je ne me permets pas ce genre de critiques 😉

  3. par contre, vaudrait peut être mieux le coller sur la cuisse le tatouage, question de l’avoir sous les yeux, sans être obligé de jouer les contotionnistes..!

  4. Sur un plan médical : la barre ou le mur ne sont pas dues a l’accumulation de lactate mais a l’epuisement pur et simple des réserves intra musculaire et intra hépatique de glycogene….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité