A l’eau quoi ? Cette voiture télécommandée roule à l’eau

i-h2go

Ça fait des années qu’on entend parler de voitures avec des moteurs à eau. Faire passer ce projet de la science-fiction à la réalité est extrêmement compliqué…. Même à petite échelle ! Prenez l'i-H2GO, il s’agit du deuxième modèle d’une voiture télécommandée fonctionnant uniquement à l’eau. Et cette fois, elle semble bien fonctionner.

En 2008, Corgi International et Horizon Fuel Cell Technologies avait sorti la H2GO et maintenant ils l’ont mise à jour. Comme sur le modèle précédent, la voiture télécommandée propulsée par une pile à combuGO. stible qui est rechargée par de l’hydrogène extrait d’une petite quantité  d’eau.

Il suffit de verser dans l’eau dans une station de recharge et une électrolyse se charge de séparer l’hydrogène de l’oxygène en utilisant l’électricité produite par un panneau solaire. L’hydrogène est ensuite dirigé dans la voiture avant d’être converti en électricité pour la faire fonctionner. Si le ciel est nuageux, vous pouvez aussi utiliser un câble USB pour faire votre électrolyse.

L’i-H2GO se pilote via une application iOS (une appli Android devrait bientôt sortir). Il y a des leviers virtuels sur l’écran pour piloter la voiture, mais vous pouvez aussi utiliser le mide gyroscopique pour tourner. La voiture, la station de recharge et le panneau solaire coûtent 180$ et les livraisons commenceront le 15 août.

Tags :Sources :Werd
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Bonjour,
      Pouvez-vous m’expliquer de qui vous dérange à propos de cette voiture télécommandée qui fonctionne avec l’énergie du soleil et de l’eau ?
      C’est la peur qu’on vide les ressources d’eau ?
      C’est le fait qu’on doive passer par cette étape intermédiaire pour évoluer ?
      C’est le fait que le marketing dise qu’il s’agisse d’une voiture à l’eau au lieu d’une voiture solaire ?
      C’est le fait que vous auriez pu y penser ?
      C’est le fait qu’il y a des solutions mais que vous préférez continuer à consommer de l’essence ou marcher à pied parce que vous êtes trop occuper par votre travail et votre famille ?
      C’est le fait que vous pourriez vous donner rendez-vous et discuter pour trouver une « meilleure » solution en parlant positivement ?
      C’est le fait qu’on vous ait appris à être négativo-technique au lieu d’être positivo-relationnel: c’est à dire d’être positif envers ce projet qui semble constructif avec des solutions différentes que l’essence ou l’électricité.
      C’est le fait de vouloir ce qu’on à pas ? C’est à dire qu’on a pas encore la solution idéal envers qui on trouvera aussi des points négatifs ? donc au final on est toujours négatifs ?
      Je pense qu’entre vous, vous avez la solution et que vous avez tous des remarques techniques qui semblent super intéressantes et crédibles.
      Est-ce que vous êtes plus intéressés par écrire des critiques sur internet via un écran ou vous préférer affronter le challenge et vous asseoir ensemble pour analyser la situation entre être humains avec toute la complexité que cela demande de travailler en groupe ?

  1. Et donc, elle fonctionne à quoi?

    A l’électricité, produite par un panneau solaire ou une centrale nucléaire….rien de neuf sous le soleil et c’est certainement bien moins écologique qu’une voiture essence moderne…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Elle fonctionne au dihydrogène. L’électricité de départ ne sert qu’a séparer l’oxygène et le dihydrogène de l’eau de plus avec un capteur solaire.
      Et je ne sais pas si tu à remarqué mais ce n’est pas une vrai voiture…

      1. A la base, il y a eu besoin d’électricité pour « créer » le dihydrogène, ça n’est donc qu’une voiture électrique, et si ça devait être déployé à grande échelle, sur des véhicules réels, ce serait une catastrophe écologique, ne t’en déplaise.

        D’après toi, qu’est-ce qui déplait le plus aux lobbys énergétiques? De créer des véhicules qui vont demander de plus en plus d’électricité, ou de créer des véhicules essence qui consomment 10 ou 20 fois moins?

        1. Bonjour

          @ftorama
          La catastrophe écologique c’est d’utiliser encore et toujours l’automobile !!!
          Les pays émergents avaient la possibilité d’éviter de faire des conneries comme nous avons fait en privilégiant la voiture.
          Cela n’a pas été le cas.
          La catastrophe est là !!!
          Si on continue avec l’automobile il est clair que le moteur thermique n’est pas la solution.
          Quoi que tu fasses tu continueras à polluer et à consommer des réserves qui ne sont pas inépuisables.
          Tu veux que les voitures consomment 10 fois moins d’essence. Les constructeurs veulent qu’il y ait 10 fois plus de voitures :-)

          A+

          Olivier

    2. Tout à fait. Ils utilisent l’électricité pour faire une électrolyse pour extraire de l’hydrogène pour alimenter un moteur, c’est n’importe quoi. Autant alimenter un moteur électrique directement, d’autant qu’on ne gagne pas d’énergie à faire toute cette chaîne. Tout ce qu’on gagne c’est de la maintenance supplémentaire.

    3. Exactement, la source d’énergie primaire est bien l’énergie solaire. Sachant que le rendement d’un panneau solaire n’est pas énorme, et le rendement énergétique d’une électrolyse est aussi mauvais, la seule transformation ayant un rendement intéressant est la combustion de l’hydrogène, ce procédé n’a donc aucun intérêt. Ceux qui ont mis des votes négatifs à ftorama feraient mieux d’étudier la physique.

      1. Bonjour

        @ftorama
        L’électricité est l’avenir de nos déplacements.
        Nous devons faire face à deux gros problèmes.
        Comment produire de manière propre cette électricité ?
        Comment stocker cette électricité ?
        Pour la production on commence à avoir de nombreuses pistes sérieuses (je ne parle pas du nucléaire).
        Pour le stockage on n’a pas grand chose.
        Par contre on sait stocker de l’hydrogène assez facilement.
        Cela répond à la question ?

        A+

        Olivier

        1. Aucunement….d’autres questions?

          Actuellement le nucléaire reste le moyen de production qui pollue le moins en volume et produit le moins de déchets. Le problème est qu’on ne sait actuellement pas quoi faire de ces déchets.

          L’étude de la fusion nucléaire plutôt que l’actuelle fission permettrait d’avoir une énergie nucléaire bien plus propre, mais encore faut-il que les « écologistes » (qui en fait n’en ont rien à battre de la Terre mais luttent pour préserver les lobbys actuels) ne se mêlent pas de ça.

        2. Bonjour

          @ftorama
          Je tentais de répondre au problème du stockage de l’énergie.
          Et toi tu me parles de la production !!!
          On ne sait pas quoi faire des déchets mais on doit continuer à en produire puisque c’est le moins polluant :-)
          Magnifique raisonnement !!!
          Tu as essayé d’imaginer le rendement d’un kilogramme d’uranium ?
          On parle de son extraction, de son raffinage, de son transport, de son utilisation, de son retraitement et de son stockage :-)
          On nous fait croire que le nucléaire est très bon marché. C’est entièrement faux puisqu’il existe des coûts cachés qui ne sont pas répercutés dans le prix de vente.
          On ne parle pas de l’argent investi depuis 50 ans en recherche (des milliards).
          On ne parle pas du prix du stockage des déchets. Il faudra s’assurer que ces déchets sont en lieu sur pendant des dizaines de milliers d’années. Ça en fait des paies de gardiens !!!
          On ne parle pas de l’impact sur les sacrifiés du nucléaires. Tous les sous-traitants qu’on envoie au charbon payés au lance-pierre. Sous-traitants qui trichent pour pouvoir s’exposer plus longtemps et gagner mieux leur vie.
          On ne parle pas de l’impact sur l’environnement de toutes les conneries liées au nucléaire.
          On ne parle pas du prix d’un démantèlement d’une centrale !!! Normal qu’on ne puisse le chiffrer, on ne sait pas démanteler une centrale :-)

          A+

          Olivier

        3. @olivier
          Vous pouvez me faire le même bilan sur du pétrole ?
          En tenant compte des cout en OPEX, pas uniquement en investissement, et des chiffrage lié au dégat.

          pour la réponse du stockage, vous parliez de milliers d’années mais un site de stockage ne prend « que » 150 ans à construire, et encore je parle d’un projet de stockage reversible sur 130 ans, afin de pouvoir retraiter les déchets en cas de solution( lié à la fusion) , d’integrer le REX en continu. Le cout est certes elevé mais représente un réel investissement à long terme. De plus il se trouve que l’on en a déjà plein des déchet à stocker donc de toute facon on a pas le choix. ( je ne peux pas vous divulguer le prix exact car la construction n’est pas encore réalisé et les chiffrages sont confidentiels)

          Après je ne dis pas que le nucléaire est al solution miracle, loin de la, mais pour une vision long terme, en tant qu’energie de transition , plus les bénéfice de la stabilité pour le réseau, font que personellement à choisir entre la peste et le choléra..

          L’impact des sacrifié du nucléaire, et l’impact des sacfrifié » de l’industrie chimique ? et ceux de l’oil and gaz ? l’impact sur les sols ?

          Il y a des solutions, qui sont malheuressemnt ralentit dans leur dévellopement par des lobby puissants, mais en transition je suis pour le nucléaire

        4. Bonjour

          @Jocelyn
          Je n’ai jamais dis que j’étais favorable au pétrole. Bien au contraire !!!
          Je suis pour l’électricité. Reste à trouver des modes de production industriels qui ne soit pas le nucléaire par fission ou par fusion non aneutronique.
          Tu parles de lieu de stockage « réversibles » qui prendrait 150 ans à construire !!! Mais que faisons-nous pendant ces 150 ans ??? Sachant que l’on continue à produire des déchets pendant cette période :-(
          Et un lieu de stockage ça se surveille et ça se contrôle.
          De plus, tu peux me garantir qu’il y aura la stabilité politique pendant des milliers d’années autour de ces lieux de stockage ? Afin d’éviter qu’un malade ne s’empare de ces déchets pour en faire des armes. Tu ne peux pas. Quand on voit ce qui c’est passé en Europe en 2000 ans on peut imaginer facilement le devenir d’un centre de stockage entre les mains de certaines armées. Tu veux faire courir ce risque aux générations futures ?
          De plus il n’existe pas de sous-sols stables dans la durée. Cela n’existe pas et n’existera jamais !!!
          Aucun endroit du monde n’est épargné par les mouvements du sol et les séismes.
          Un endroit sûr à un moment peut se fracturer et répandre dans la nature des éléments hautement radioactifs via des nappes phréatiques et des rivières souterraines. Tu veux faire courir ce risque aux générations futures ?
          Donc investir des milliards d’euro pour un truc qui ne fonctionnera que quelques dizaines d’années et qui génèrera des déchets dangereux pendant des milliers d’années. Le rendement est assez minable…

          A+

          Olivier

  2. @Geeks
    Une histoire de stockage d énergie.

    Et puis elle ne fonctionne pas à l eau elle fonctionne à l hydrogène.
    C’est comme si tu dis qu’une voiture essence roule grâce aux arbres(bah oui à l origine il vient d’où le pétrole :))

  3. Vu l’énergie fournie par les panneaux solaires (W/m^2)
    Vu la quantité d’hydrogene produite par électrolyse (mole/sec)
    Vu l’inévitable perte de rendement lors du transfert H/electricité (<1)
    Vu le rendement des moteurs électriques (<1)
    Nous pouvons affirmer que le procédé n'est pas promis à un grand avenir.
    Si nous devions réfléchir au problème, nous verrions:
    Un moteur en céramique (capable de résister aux très hautes températures)
    Qui permettrait d'atteindre la température de craquage de l'eau (2000°C)
    L'utilisation immédiate (synthèse) du mélange tonant ainsi obtenu.
    La récupération de l'eau issue de la synthèse.
    La seule énergie à fournir étant celle de la montée en température.
    Si il y a un ingé dans la salle, il pourrait nous faire le bilan de l'opérartion….

    1. Mais puisqu’on te dit qu’elle marche à l’eau… ^^

      Faut juste une tranche de centrale nucléaire pour en charger une à l’échelle 1

      1. Bonjour

        @ftorama
        Puisque tu es un grand scientifique toi aussi tu peux donc nous dire la quantité d’énergie qu’il faut pour déplacer une voiture (à essence) sur 100 km :-)
        On en reparle ?

        A+

        Olivier

        1. Tout dépend du régime moteur, de sa taille, de la conduite.

          Avec une voiture qui consomme 5l aux 100, il te faut donc 5 litres d’essence soit 4 kg (l’essence a une masse volumique de 0,8 kg/L).

          L’essence ayant une densité énergétique d’environ 45MJ/kg, on en arrive donc à un total de 180 MJ pour déplacer ton véhicule.

          Histoire de faire une comparaison, une batterie Lithium-Polymère a une densité énergétique d’environ 0,7 MJ/kg

          Pour faire ces 100 km, il faudrait donc en théorie embarquer 257kg de batteries. Je dis en théorie car il faut non seulement tenir compte du poids de la batterie et du fait qu’on ne peut vider entièrement une batterie mais laisser une charge de sécurité (sinon la batterie explose littéralement).

          Bref, là ou 4kg d’essence suffisent, il doit falloir dans les 400kg de batteries LiPo…. Les mines de Lithium disent merci aux pseudo-écologistes

        2. Bonjour

          @ftorama
          Ah oui mais non !!!
          Tu oublies plein de choses !!!
          L’énergie pour trouver le pétrole.
          L’extraction.
          Le raffinage.
          Le transport.
          L’énergie dépensée pour soigner les gens malades à cause de ta voiture.

          Tu raisonnes comme un ingénieur :-)
          Tu restes confiné dans ton petit monde sans avoir de vison globale…

          A+

          Olivier

        3. @Olivier

          Parce que le lithium de tes batteries apparaît spontanément?

          Lui aussi il faut l’extraire, le raffiner, le conditionner dans des jolies batteries avec des barres de cuivre pour les relier.

          Ces batteries qui durent 500 cycles maxi (et oui, 500 recharges et poubelle), il faudra les recycler. Tu raisonnes comme un écologiste. Tu pars sur des préjugés manichéens pour en tirer des conclusions à l’emporte-pièce et dénigrer tout raisonnement logique.

          Ne parlons bien sur pas du danger extrême que représente une batterie Lithium mal gérée (c’est un explosif en puissance, bien pire qu’un réservoir GPL sans soupape) et encore moins de la pollution engendrée par le lithium ni de ses effets sur l’organisme (pouvant mener au coma).

          C’est bien pour éviter de tels jugements hatifs et décérébrés que je milite pour une éco-responsabilité (ne jetons pas tout n’importe ou) mais surtout pas pour le monde que les écologistes nous préparent, à base de pollution massive et d’empoisonnements propres puisqu’ils ne sont pas nucléaires…..

        4. Bonjour

          @ftorama
          Pourquoi me parler du lithium ???
          A aucun moment je n’en parle.
          Je dis juste que l’énergie de nos futurs déplacements est l’électricité !!!
          Je ne suis absolument pas favorable à l’utilisation de batteries lourdes et polluantes.
          Ce que je dis c’est qu’actuellement on ne sait pas stocker efficacement l’électricité.
          Si on investissait suffisamment en recherche on aurait déjà des pistes intéressantes.
          Les états ont été nuls sur ce point en n’organisant pas la recherche et en ne standardisant pas les éventuelles solutions.
          Pour l’instant on sait bien mieux stocker l’hydrogène que l’électricité brute. Donc pourquoi ne pas continuer la recherche dans cette voie ?

          A+

          Olivier

  4. Et j’imagine que l’eau utilisée à ce moment là est perdue vue qu’elle est transformée ? Une utilisation à grande échelle ne serait-elle pas une catastrophe pour les réserves d’eau ?

    1. Non, l’eau est récupérée en sortie….

      En gros, le panneau solaire fournit de l’énergie pour séparer H2O en H et O.

      Le moteur recombine H et O pour former H2O

  5. Elle fonctionne en aucun cas à l’eau, mais à l’hydrogène et rien d’autre..
    Il y a juste une station à eau qui transformer celle ci en hydrogène..
    D’ailleurs la voiture à eau véritable existe depuis un moment, mais bizarrement l’inventeur à disparu il y a quelques années de cela…

    1. Avec changement de la culasse tous les 10 000km puisque l’eau bouffe le fer pour se recombiner…. Faut tout prendre en compte quand on fait un bilan écologique, sans compter que le « surplus » d’énergie a du être créé avant pour séparé l’hydrogène de l’oxygène…..

  6. L’eau n’est pas une ressource inépuisable… Ça serait bien de réfléchir à quelques choses qui ne nécessiterait pas de piller la terre…

    1. L’eau n’est pas une matière qui s’épuise: elle se recycle en permanence; la quantité totale sur la planète ne doit pas varier de beaucoup d’une année sur l’autre; l’eau qui disparaît ici sous une forme est en réalité transférée ailleurs sous une autre forme; aucun souci avec la quantité d’eau; c’est l’accès à l’eau potable qui est plus difficile car cela demande un travail humain. Mais de toutes façon le facteur limitant de cette machine ce n’est pas du tout l’eau; c’est l’énergie à fournir à l’eau pour qu’elle se décompose (avant de se recomposer avec restitution de cette même énergie).

  7. Et quand le temps est orageux, servez-vous du câble USB ?????
    Éditez directement la version anglaise, au lieu de faire des traductions approximatives, on comprendra mieux, merci !

    1. salut en fait c’est pas 5heurs d’autonomie mais 1 heur 40 d’après le site que tu fournie

      en fait c’est 5heurs de recharge de la station par usb et 10 heurs par solaire

      une recharge de la station c’est 10 recharge de voiture
      une recharge de voiture c’est 10 minutes d’autonomie donc 100 minutes au total

  8. Ca n’a rien à voir avec un préntendu « moteur à eau » qui n’a jamais existé et ne peut pas exister. D’ailleurs cette voiture produit autant d´eau qu’elle en consomme. En plus, il n’y a pas d’énergie disponible dans une molécule d’eau. Il faut dépenser de l énergie pour changer l’eau en oxygène e hydrogène, et c’est, au contraire, de faire de l’eau qui produit de l’énergie. Dans le cas de cette voiture, l’ énergie vient d’abord du soleil. C’est donc une voiture à énergie solaire. Au lieu d’être utilisée directement pour déplacer la voiture, cette énergie solaire est d’abord utilisée pour fabriquer de l’hydrogène (à partir de l’eau), qui lui est le combustible utilisé par la pile à combustible, qui elle fait bouger la voiture.

  9. c’est très bien !
    nos enfants verront cela et cela leur montrera la voie à suivre , enfin quelque chose d’ utile et d’ intelligent …

    moi je veux bien une voiture solaire / Hydrogène pour faire mes déplacements maison/boulot ça me suffirait amplement !

    tiens au fait , il devraient faire aussi celle à air comprimé tant qu’ils y sont puisqu’elle existe et fonctionne …
    Made in France en plus 😉

  10. Le fait d’utiliser de l’eau est une chose; dire « voiture à eau » est autre chose. Les voitures à essences utilisent aussi de l’eau (pour refroidir le moteur). Mais l’eau n’est pas plus la source d’énergie dans le cas de ce modèle ici qu’elle ne l’est pour la voiture à essence. L’énergie source (sans laquelle rien ne se ferait) est en l’occurrence le soleil. C’est cette énergie qui « détruit l’eau » (en Hydrogène et Oxygène, via l’électrolyse) et cette « eau détruite » elle, est très riche en énergie (l’énergie que l’Hydrogène peut potentiellement fournir par combustion dans l’air). Donc c’est juste une remarque car je pense qu’il n’est pas idiot d’explorer cette voie. Mais si l’on veut faire cela avec des voitures lourdes on aura le problème de l’insuffisance de l’énergie solaire tombant sur un panneau à l’échelle d’une voiture. Si l’on arrive à stocker l’hydrogène pour l’embarquer à bord d’une voiture alors là le « tour sera joué ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité