La i3, la voiture électrique de BMW, est officialisée

BMW i3

C'était prévu : BMW devait dévoiler aux yeux du monde entier sa nouvelle i3, sa voiture électrique, en ce début de semaine.

BMW est de ces constructeurs qui s’investissent dans le segment des véhicules électriques. Pour le prouver, il façonné la i3, première automobile signée BMW i, d’ailleurs tout juste dévoilée en ce début de semaine.

Estampillée « zéro émission », elle va s’appuyer sur un moteur électrique délivrant une puissance maximale de 170 ch (125 kW) pour un couple maximal de 250 Newtons-mètres, mais aussi sur une transmission à un rapport. Comme on pouvait s’y attendre, le constructeur a porté son choix sur une batterie lithium-ion, intégrée dans le soubassement, évoquant ainsi une autonomie journalière de 130 à 160 kilomètres, et de près de 200 kilomètres en mode ECO PRO+. Fait intéressant : une option lui permet de se voir équipée d’un prolongateur d’autonomie (range extender). Voici son mode de fonctionnement, selon BMW : « dès que la charge de l’accumulateur lithium-ion descend à une valeur prédéfinie, la maintient à un niveau constant pendant le trajet. Cette fonction est assurée par un bicylindre essence d’une cylindrée de 650 centimètres cube délivrant une puissance de 25kW (34ch), logé directement à côté du moteur électrique au-dessus de l’essieu arrière. L’autonomie maximale ainsi possible au quotidien passe à environ 300 kilomètres. » Pratique !

Concernant le système de rechargement, l’alimentation en courant électrique pourra passer par une prise de courant domestique classique, un boîtier mural BMW i Wallbox, voir même une bête borne de recharge publique.

Usant du PRFC (matériau high-tech léger, durable et résistant en cas de collision), cette i3 pèse 1 195 kg, et va balayer le 0 à 100 km/h en 7,2 secondes. Elle fait bien sûr de la technologie son fer de lance, et use de feux à LEDs, du système de commande iDrive, d’une interface Bluetooth, de l’application My BMW i Remote, etc.

Prix annoncé de la bête : 27 990 € en France, une fois le bonus écologique déduit.

no images were found

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’approuve totalement, surtout la i8… mais… il y a encore 2 problèmes bloquants:
    -L’autonomie pour les longs trajets,
    -Dans la garage de ma résidence très récente il n’y a pas de prise de courant….. Et je pense qu’on est nombreux dans ce cas…
    … donc malheureusement c’est pas encore pour demain…

  2. 58 réacteurs nucléaires en service en fin de vie en France. Pour maintenir le niveau de production d’électricité, il faudrait en mettre 4 en service par an. Il n’y en a qu’1 en construction depuis 6 ans, et il cumule les retards et les dépassements de budget (dépassements financés par la population, évidemment).
    Même le niveau de production d’électricité actuel est insuffisant, puisqu’on importe déjà de l’électricité en hiver.
    On ne sait pas démanteler les réacteurs existants, et même si on savait on ne pourrait pas, puisqu’on est surendettés et en faillite.
    Pour rappel, un (petit) réacteur = 1000 MWe. Une (grosse) éolienne = 2 MWe (quand il y a du vent). Je vous laisse faire les calculs qui vont bien pour vous rendre compte de l’absurdité de compter sur les énergies renouvelables pour remplacer les réacteurs.
    On va donc avoir prochainement un TRES GROS problème avec l’électricité, et avec l’énergie de façon plus générale.
    Alors arrêtez de rêver benoîtement avec vos véhicules électriques, c’est une idiotie consternante de naïveté, ça ne vaut pas mieux que les véhicules thermiques, bien au contraire.
    Faites vos réserves de bois de chauffage, et apprenez à entretenir un vélo, ça sera autrement plus pertinent.
    Et remerciez-moi de me démener pour vous ouvrir les yeux.

    1. L’EPR est un réacteur de nouvelle génération il faut donc du temps et de l’argent pour le mettre en place. Le surcoût de celui-ci on beaucoup augmentés suite à Fukushima où toute la sécurité a été revu.
      Pour les éolienne tu peux facilement augmenter à 6MWe mais tu as raison quand il y a du vent, d’où la notion de panel énergétique.

    2. Gros.

      Dans, disons 50/70 ans, on n’aura plus de petrole.
      Selon toi, avec quelle energie fonctionneront les voitures????????

      Quelle que sera son origine, lorsqu’il n’y aura plus de petrole, et à moins de faire des voitures au charbon, seule l’electricité existera comme source d’energie globale.
      Meme si c’est insuffisant, meme si c’est plus polluant, même si ça sera trés cher.

      DONC: plus tôt on s’y prend pour concevoir et améliorer les véhicules électriques, plus efficaces ils seront le jour ou nous n’auront plus le choix.
      Meme si ce jour là on aura une vraie crise de production d’elec.

      Aujourd’hui c’est peut être peu efficace ni utile, mais les études et commercialisations d’aujourd’hui permettront d’avoir demain des véhicules qui consommeront moins, se rechargeront plus vite et couteront moins chers demain.

      Même raisonnement pour l’éolien, (5 à 6 Mw et pas 2 comme tu le dis), pour le solaire, l’hydrolien et autres ressources electriques « peu efficaces à ce jour ». Et si on imagine qu’on arrivera à faire de la fusion nucleaire une energie propre fiable et inépuisable dans 100 ans, il suffira de démonter nos eoliennes. Pour nos centrales nucléaires, ça me semble plus compliqué.

      Sinon, plutot que de baver sur tous les blogs qui parlent de véhicules electriques, quelle est ta solution?

      (je n’attends pas de reponses, tu pose ta crotte et tu repars toujours sans regarder les reactions)

  3. Parle pour toi GROS, ici au Québec on a vraiment pas de problème d’électricité ! Même qu’on en vend aux USA. De plus la seule centrale nucléaire qu’on avait est maintenant fermé depuis décembre 2012 heureusement !

    1. Pour info, on exporte aussi énormément d’électricité 😉
      Le problème c’est qu’en France on n’a pas les ressources naturelles hydrauliques suffisantes : En France, il y a 3 fois plus de centrale hydraulique (qu’au Québec) mais l’ensemble produit a peine plus que le seul complexe de Baie James.

  4. Je pense au contraire que l’énergie nucléaire fait partie de l’avenir, les investissement dans la recherche nucléaire doivent augmenter, pour aller vers une production plus propre et efficiente. D’ailleurs, pour une production d’énergie presque propre, on peut s’intéresser à la fameuse « Z-machine » ( http://www.20minutes.fr/article/1080037/jean-pierre-petit-les-z-machines-permettent-envisager-fusion-nucleaire-pratiquement-dechets ; oui 20Min n’est pas une source « fiable », mais ça a le mérite d’ouvrir le débat)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité