Les possesseurs de la Ouya n’achètent pas de jeux ni de contenus

Ouya

Lorsque vous achetez une Ouya, cette console alternative basée sous Android, vous pouvez tester tous ses jeux grâce à des démos. Et vous savez quoi ? C'est exactement ce que font ses utilisateurs.

Lors d’une interview donnée à The Verge, Julie Uhrman, à la tête de la société éditant la console de jeu Ouya, a avoué que la monétisation de cette dernière était loin d’atteindre les résultats escomptés. En fait, 73% des possesseurs de la bécane n’ont encore jamais payé pour un jeu. De la même façon, elle estime que 13 des 20 jeux de la Ouya les plus appréciés n’ont été en moyenne achetés que par 8% des joueurs les ayant testé via leurs démos.

Alors, les développeurs croyant dur comme fer au potentiel de la Ouya auraient-ils simplement occulté le fait que les jeux proposés sur une console de salon ne sont pas les mêmes que ceux dont on profite sur un smartphone ?

Sans doute la boutique de jeu de la Ouya devra s’offrir quelques titres plus solides, et ne pas s’appuyer uniquement que sur des jeux « jetables », vendus quelques centimes ?

Tags :Via :kotaku
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour, je ne suis pas du tout d’accord avec l’article.
    Ça commence dès le titre, qui est erroné. C’est démontré juste quelques lignes plus bas. Même votre source ne titre pas ça, mais parle de « la plupart ». Comme vous le reportez dans votre article, il n’y a qu’un quart des possesseurs de Ouya qui achètent des jeux. C’est pas grand chose dans les statistiques mais il faut prendre en compte le caractère particulier de la console (qui n’est pas distribuer de partout, n’a pas le même statut qu’une console traditionnelle, et dont le grand publique ignore jusqu’à son existence) et son jeune age (un mois d’existence… Peut-on vraiment déjà en tirer des conclusions ?…).

    Sans compter que la Ouya s’adresse aux passionnés, qui sont relativement exigeants. De plus la qualité des jeux n’a rien à voir avec le ratio des ventes. Si les jeux type « smartphone », comme vous dites, marchent si bien (sur smartphone) c’est qu’il y a une demande. Dans le salon aussi on ne peut avoir qu’un court instant pour jouer, et ce genre convient parfaitement. Mais ce type de jeu est joué principalement par le grand publique, grand publique qui n’est pas sur Ouya. Donc la proportion de jeux vendus s’explique. Et il faut rajouter à ça qu’étant donné le modèle Free-To-Play, la partie jouable gratuitement peut suffire à la plupart.

    Pour info, certains développeurs sont très satisfait de la Ouya car il est très facile de faire un portage, et il y a une meilleures mise en avant que sur le Marketplace Android.

    Voilà. Ce n’est pas spécialement pour défendre la Ouya, mais quand je lis des articles orientés comme ça, je trouve que c’est abusé. Soit c’est l’ignorance du sujet, soit c’est un parti prit. Dans tous les cas ce n’est pas un rapport d’information objectif.

    1. J’ai la ouya (même toutes les console+pc pour jouer) , et c’est vrais que ca a rien a voir avec une console traditionnelle … pour moi ca reste plus une console pour la bidouillé … en ce qui concerne les jeux, bah c’est des jeux jetable et payer ce type de jeu a 15$ (tower machin chose), il peuve aller se gratté ….. bcp trop cher pour un truc jetable, et même pas récupérable sur un autres appareil android ….
      sinon pour l’émulation et le média center elle est super cette console, c’est d’ailleurs ce qui ma poussé a l’acheter :)

  2. J’ai acheté la console, c’etait avant tout pour la partie media center et emulation pour un prix contenu.
    Apres, je me dis… qu’elle aura pas bcp d’avenir :
    les smartphones proposeront une sortie HDMI et des manettes bluetooth…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité