Un robot pour faire vos prises de sang ?

Sang

Dans la vie, il y a deux catégories de personnes, celles qui ont une sainte horreur des aiguilles et celles qui s'en fichent comme de leur première console. Que diriez-vous si un robot plutôt qu'une infirmière s'occupait de vos prises de sang ?

Veebot teste actuellement un prototype de robot qui devrait tirer du sang plus rapidement et avec plus de précision qu’un humain. L’objectif est donc d’automatiser les prises de sang et surtout de réduire les complications, comme l’énorme hématome causé par une infirmière peu réveillée.

Le robot comporte une partie semblable à un brassard de pression sanguine, son rôle est de rendre vos veines parfaitement apparentes. Mais le robot ne s’arrête pas là, ce petit est bourré de technologies, il utilise la lumière infrarouge, une caméra spéciale, des techniques d’échographie associées à un logiciel d’analyse d’image afin de choisir une veine et confirmer que suffisamment de sang coule à travers elle.

Passons à la phase moins amusante, il dirige ensuite l’aiguille et l’insère dans le bras à la profondeur préalablement calculée. Globalement, l’ensemble du processus ne prend qu’une minute et des poussières, suivant la quantité de sang désirée.

Actuellement Veebot choisit la meilleure veine à environ 83% du temps, une moyenne également typique pour un humain. Seulement, avec un peu plus de travail, la compagnie espère atteindre un taux de réussite de l’ordre de 90%. A ce moment, le prototype pourra rentrer dans une phase d’essais cliniques.

Il va donc falloir encore passer par les humains pendant un moment, mais qui sait, votre dernière et chaotique prise de sang ne sera peut-être plus qu’un lointain souvenir.

prise de sang

Tags :Sources :VeebotVia :Spectrum
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est bien, mais l’avantage de l’humain est que l’infirmière peut calmer les patients agités (bourrés) ou les tenir fermement si besoin…
    le bon point est que le robot craint pas de se faire tabasser par un poivrot…

    1. Quoique … celui qui le tabassera risquera d’avoir mal à la main.
      J’espère seulement que le logiciel ne buguera pas ou qu’en cas de panne, l’aiguille se retire.

      Par contre coté exit le coté « humain », bonjour le coté « industriel », et là je ne pense pas que ce soit une bonne chose pour tout ceux qui n’aiment pas les piqûres.

  2. « ..de réduire les complications, comme l’énorme hématome causé par une infirmière peu réveillée. »
    mmmm
    Ça m’est déjà arrivé à l’hôpital, une infirmière qui n’avait pas pris sa pause-café de 10 h, elle m’a piqué premièrement à la main droite pour une prise de sang, en premier elle me fait remarquer que le sang est trop épais pour couler de ma veine, après cela elle me dit qu’elle n’a pas piqué dans le vienne mais juste a coté, après cela elle me pique à nouveau mon bras droit et essaye de retirer le sans mais toujours sans succès, et après 10 minutes avec la seringue dans le bras, ma veine à commencer à gonfler, et cella fesait tres mal et toujours pas de sang…Enfin bref, après cela, l’infirmière, change enfin de membres pour retirer du sans de mon bras gauche…enfin toute cette malheureuse mésaventure aurait pu être évité avec un robot ultra perfectionné qui n’a qu’une seule tâche a accomplir et le fait à la perfection et n’a pas besoin de café, ni de pause, ni de salaire, et par la même occasion il peut aider à désengorger le temps d’attente des hôpitaux

  3. Etant infirmier je peux vous dire qu’une bécane comme celle-ci n’est pas près d’arriver à l’hôpital.
    Outre le prix sûrement excessif d’un tel engin, je me vois mal la traîner dans la chambre généralement exiguë du patient en ayant préalablement poussé la chaise, la table de chevet, la tablette, le fauteuil roulant… En plus tout matériel rentré dans une chambre doit être désinfecté avant d’être basculé dans une autre chambre, bonjour la perte de temps. Il ne faut pas oublier l’état de santé du patient qui ne pourra pas forcément être compatible avec cet engin.
    Non le seul endroit où il me semble viable ce robot c’est dans les laboratoires d’analyses médicales où les prises de sang se font à la chaîne et où les patients sont en relative bonne santé.
    Vouloir éliminer le facteur humain partout où cela parait possible semble être le but de l’humain de demain. Je sais pas vous mais moi ça me fait peur !

  4. Le nombre impressionnant d’infirmier(e)s incapable de faire une prise de sang parfaite est quand même inquiétant.
    A croire que l’on donne des diplômes à n’importe qui.

  5. C’est paradoxal que ce robot qui possède un meilleur taux de réussite qu’un humain soit moins bien accueilli par le grand public que l’habituel corps médical. En tout cas moi ce robot me convient parfaitement, si le taux de réussite est meilleur et que c’est plus rapide, le choix est vite fait. Plus qu’à attendre qu’un tel robot se généralise.

  6. @GARFIELD alors pour toi le diplôme d infirmier ne dépend uniquement de La capacité de effectuer des prises de sang ? Heureusement que le métier ne s’arrête pas à ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité