Les imprimantes 3D : la solution pour économiser les cartouches jet d’encre ?

encre 3D

Si les imprimantes jet d'encre sont désormais si peu onéreuses, c'est tout simplement parce que les cartouches qu'elles utilisent coûtent un bras. Voici, à peu de choses près, comment résumer une situation qui pourrait néanmoins trouver une issue grâce à l'impression 3D.

Faire recharger ses cartouches jet d’encre ? Dépassé. Désormais, la solution en vogue vous permettant d’économiser sur ce poste consiste à imprimer vous même vos cartouches, grâce à l’impression 3D. Aussi paradoxal que ça puisse être, il apparaît qu’une société du nom de InkFactory a réussi à imprimer des cartouches jet d’encre grâce à une imprimante 3D !

Utilisant une imprimante 3D MakerBot Replicator 2 (vendue environ 2 000$), ils ont cloné une cartouche jet d’encre capable de fonctionner au sein d’une imprimante Kodak. Il faut dire que le design de la cartouche en question est relativement simpliste. Mais quand même : il est amusant de constater qu’il est désormais aisé d’imprimer sa propre cartouche, qu’il ne reste ensuite qu’à remplir d’encre, achetée pour trois francs six sous dans le commerce.

Qui a dit que l’impression 3D n’était pas la prochaine révolution à venir ?

Tags :Via :technabob
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On a pas fini de trouver des applications à l’impression 3D.
    Certains qui se faisaient des marges colossales sur des bouts de plastique vont avoir du souci à se faire on dirait…

    Ca annonce la fin de pas mal de surbénéfice instaurés par des conglommérats de voleurs bénéficiant même parfois d’arrangement légaux pour être en situation de monopole (qui a parlé des pièces de carrosserie auto ??).
    vivment les modeles grand format d’impression 3D….

  2. Alors 1, comment on l’imprime la puce présente sur la plupart des cartouches et qui permet de détecter une cartouche originale d’une générique et qui n’est pas échangeable d’une cartouche usée sur une neuve, l’imprimante repère la durée de vie de la puce…
    Et 2, le jet d’encre s’est et ça restera toujours de la merde et que les puristes de l’impression photo ne viennent pas me dire le contraire. Depuis que je suis passé à l’impression laser couleur je revis…et ils ne sont pas près d’en imprimer des cartouches laser !

    1. Regardes la photo avant de poser ta question en mode je réfléchi hyper trop vite.
      La cartouche est simpliste, il semble très aisé de récupérer la partie métallique composée de deux contacts.
      Voila.

      1. Ne vous inquiétez pas notre cher gouvernement ou le prochain va nous pondre une loi sur mesure pour « protéger » leurs amis (ceux qui financent leurs frais de campagne électorale) et parallèlement voter une taxe sur la copie 3D !!!

        1. ..et probablement une connerie du genre hadopi pour voir qui télécharge des fichiers d’impression 3D, couplé avec une interdiction de vente des consommables (ou une taxe dissuasive) pour être sûr que tu achètes à l’etranger.
          On commence a les connaitre les loustics….

      2. Lis correctement mon commentaire avant de répondre en mode je réponds hyper trop vite.
        En général et pas forcément pour cette cartouche dont la puce me parait bien simpliste justement, Je dis qu’on ne peut pas échanger les puces présentes sur les cartouches usagées pour les coller sur une neuve imprimée. L’imprimante repère la durée de vie de la puce…

  3. Ce genre de cartouche se recharge déjà très bien, enfin tant qu’on a encore envie de se faire arnaquer par les imprimantes jets d’encre. Pour ma part, je suis passé au laser et les jets d’encre ne sont pas près de me revoir.

    De toutes façons, que les bouteilles d’encre viennent à se vendre plus et le prix explosera aussi

    1. C’est également ce que je me suis dit lorsque j’ai lu l’article… Je comprends le fait de remplir la cartouche plutôt que d’en racheter une neuve. Mais pourquoi en fabriquer une alors qu’on en a déjà à disposition, prête à être remplie ?
      J’avais lu un article sur le blog de http://www.okego.fr/ sur les champs d’applications des imprimantes 3D et notamment dans la médecine, je suis curieuse de voir cela en vrai.

  4. De toute façon la technologie en elle même est rarement dangereuse, de tout dépend de l’utilisation que l’on en fait. Après si ce genre de machine peut avoir en plus des vertus écologiques, je dis pourquoi pas.

  5. Que les fantastiques soit aussi une disposition des hommes un regard privilegié tourner vers la connaissence et la ducernement. J’aimerais éfface mon ignorance par ceux qui ont la connaissence et la volonté du coeur de changer le monde dans les meilleur et non le pir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité