Le FBI épie vos recherches Google, et vous rendra visite si elles semblent louches

FBI

Comme quoi, "Big Brother is bel et bien watching you". La preuve avec ce cas vécu par une journaliste dont les recherches Google ont poussé le FBI à lui rendre une petite visite chez elle.

Michele Catalano, qui écrit des articles pour Forbes ou encore Boing Boing, a eu la surprise de voir le FBI frapper à sa porte il y a quelques heures de cela.

Il faut dire qu’elle l’avait bien cherché : il est apparu que des recherches Google effectuées depuis chez elle ont concerné des autocuiseurs, et des sacs à dos. De là à faire le rapprochement avec les récents attentats de Boston, il n’y a qu’un pas que les fédéraux n’ont pas hésité à franchir. Et non, vous ne rêvez pas, aux Etats Unis, les recherches Google sont passées à la moulinettes !

De là à dire qu’on nage dans la parano et le grand n’importe quoi, on… ah, attendez, on frappe à la porte de la rédaction.

Ci-dessous, les tweets de la journaliste :

 

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi je trouve ça plutôt rassurant, au moins ça veux dire qu’ils ont compris que autocuiseur + sac à dos = danger. Alors au lieu de troller bêtement, Bravo au FBI et aux autres agences de part le monde qui veille à notre sécurité.

    Si qui râle contre cette surveillance doivent surement avoir des choses à se reprocher. Perso, je m’en fout que le FBI ou autre fouille mon historique, y a rien à voir !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. réaction typique d’un amerloque post 11 septembre qui conssent a se priver du peu de liberté qu’i lui reste contre l’illusion de la sécurité. argument poudre aux yeux des états pour justifier l’exploitation illimitée de tes données personnelles + un flicage massif
      c’est avec des réactions comme les tiennes qu’on finira avec un code barre sur le front
      bref bravo le mouton

      1. Reaction typique d’un homme dénué de second degrée. inb4 grammar nazi.
        A moins que tu fasse du 2nd degree de 2nd degree, mais la ça devient compliqué.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. tu peux me dire ce que fait le mot ‘nazi’ dans ton commentaire? tu trouve ça opportun?
          le commentaire de grandfroid n’indique en rien qu’il use du second degré, le tien indique juste que t’es un con pour utiliser ce mot dans un post (quel que soit le sujet)

        2. Mesdammes et Monsieur, le point GODWIN le plus rapide du monde est attribué à ??
          J’ai déja oublié ton nom et c’est tant mieux…

    2. Ouais. D’ailleurs je suis contre la guerre ! Si si, je suis très sérieux ! Mais un peu comme tout le monde, en fait… (sauf ceux à qui il manque une grosse case)
      Et pourtant, dans ce monde, on se fait quand même la guerre : les choses sont un peu plus complexes que ce qu’avancent des principes bisounours ultra-simplistes.
      Alors ceux qui disent « vive le tout sécuritaire, je n’ai rien à cacher », je vous souhaite de bien continuer à vous complaire dans votre simplicité d’esprit et vos raisonnements bisounours.

  2. [troll on]
    Donc, si je tape FBI et juste après mongol sur Google(attention, je parle des habitants de la Mongolie !Pas de l’autre signification du mot), je me tape une visite de leur services chez moi parce pour eux FBI+Mongol = Insultes à l’Amérique ?
    [troll off]

  3. Euh, Michele, ce serait pas UN journaliste, plutôt ?
    Genre version italienne de « Michel » (cf. Michele Alboreto en F1) ?
    En plus, il est question de « spouse » (épouse) dans le premier tweet.

  4. Mouais… Il doit être drôlement crétin le super-méchant pour faire ses courses sur internet, alors qu’il lui suffirait de payer cash un produit de grande consommation dans un supermarché.

  5. Moi ce qui m’étonne surtout, c’est que certains pense que c’est nouveau, et que c’était différent avant…
    Vous regardez jamais de reportage sur la police ? Et c’est pas une spécificité américaine hein !

  6. Moi ce qui m’étonne le plus, ce sont les commentaires du style « on perd nos libertés », ou pour faire une quote exacte : « réaction typique d’un amerloque post 11 septembre qui conssent a se priver du peu de liberté qu’i lui reste contre l’illusion de la sécurité ».

    Hormis le fait que ça fait longtemps que c’est comme ça et que la seule chose qui est vraiment changé est notre vision sur ce que fait le FBI, et non pas ce que fait le FBI, pourriez-vous juste m’expliquer où vous avez vu une perte de liberté ?
    Je veux dire, faites juste le constat.

    Il y a quelques mois : on pouvait faire une recherche sur des sacs à dos et des autocuiseurs.
    Aujourd’hui : on peut toujours faire une recherche sur des sacs à dos et des autocuiseurs.
    Là où ça change, c’est qu’entre temps il y a des gens qui, à partir de sacs à dos et d’autocuiseurs, ont fait des bombes et qu’une certaine méfiance apparaît face aux gens qui se renseignent dessus. Et je parle de méfiance, pas d’interdiction de faire ce genre de recherche, de passer 1 mois en prison pour l’avoir fait ou quoi… 10 contre 1 que lorsque le FBI lui a rendu visite, ils lui ont demandé « pourquoi ces recherches sur outils ayant servi à faire une bombe ? », elle répond « Bah parce que je suis journaliste et que je me renseigne sur les attentats, comment ils ont été fait, etc… », le FBI vérifient son CV sur les travaux qu’elle a effectué auparavant pour voir si elle est effectivement une vraie journaliste, plus 2 ou 3 questions de routine et basta. En 15 minutes l’affaire est close.

    Bref, quelqu’un pourrait me dire quelle(s) liberté(s) nous avons perdu exactement ? :/

    1. Je peux te répondre sans faire tout un clafoutis:
      Etre surveillé, est une raison suffisante pour dire « perte de liberté »
      Exemple abusé mais exemple quand même: « En prison, les détenus sont surveillés! »

      1. Être surveillé n’est, en rien, une perte de liberté.

        Pour ton exemple, les détenus manquent de libertés, mais ce n’est pas parce qu’ils sont surveillés, c’est parce qu’ils sont en prison.

        Prenons un exemple avec et sans surveillance : tu rentres dans un magasin.
        Cas 1 : ce magasin dispose de caméras de surveillance, couvrant tout le magasin.
        Cas 2 : ce magasin ne dispose pas de caméras de surveillance, laissant un angle mort au caissier qui ne peut pas voir ce que tu fais à cet endroit.

        Qu’est ce que ça change ? Ou as tu perdu une liberté entre les 2 ? Si c’est pour faire une connerie dans un coin du magasin, ce n’est pas une liberté que tu as perdu, c’est juste que tu profites de l’occasion pour faire une connerie.

      1. Non désolé, tu peux vivre ta vie exactement de la même façon. Ce n’est pas comme si toutes informations étaient affichées au monde entier.
        Tu peux te faire une sextape avec ta copine, dire que tu aimes te gratter le cul, personne de ton entourage ne le saura, excepté la personne à qui tu le dis.

        1. « Ce n’est pas comme si toutes informations étaient affichées au monde entier. »
          Comment tu peux en être aussi sûr. On sait que nos informations sont récoltés par divers services de renseignement mais on ne sait pas comment ces informations sont stockées ni si ce stockage est sécurisé. Par exemple : http://www.computerweekly.com/news/2240084015/UK-government-loses-data-on-25-million-Britons
          Tu as peut-être entière confiance dans le gouvernemment pour protéger tes données personnelles récupérées sans ton consentement mais j’estime qu’au minimum nous sommes en droit de savoir exactement ce qu’elles deviennent et ce que nous risquons si quelqu’un de mal intentionné venait à mettre la main dessus.

        2. Il y a quand même une certaine différence entre « les informations sont affichées aux yeux du monde entier » et « les informations sont stockés sur un serveur dont des pirates vont pouvoir subtiliser les données ».

          Avec un minimum de connaissances en informatique, on sait que quasiment tout système à des failles et que des pirates vont pouvoir les exploiter. La seule vraie question est « En combien de temps trouveront-ils la faille ? », qui, si le système est bien foutu, découragera beaucoup de pirates. C’est vrai pour le gouvernement britannique comme indiqué dans ton article, c’est vrai pour de grandes entreprises du net également (linkedin, twitter, evernote, ovh et j’en passe). Après, faut éviter de se la jouer blaireaux (tiens, allons donner les mots de passe par la poste, c’est super sécurisé)

          Néanmoins, c’est une idée qui se retourne en partie contre toi : le système mis en place est probablement bien plus sécurisé que l’ordinateur de M. Lambda, que même un pirate du dimanche pourra pirater. Bref, ce n’est pas moins sécurisé que 99% des ordis.
          Et je dis « en partie » car hacker un système sécurisé est bien plus dur qu’un ordinateur classique, mais en même temps les informations concernent une base de centaines de milliers, millions, etc… d’utilisateurs, et non pas d’un seul.

          Bref, il y a juste un moment où il faut saisir que toute information ne passant pas de bouche à oreille est susceptible d’être entendue/exploitée par d’autres (gouvernement ou personnes mal intentionnées). La vraie question, c’est « Est-ce qu’ils s’en servent efficacement pour lutter terroriste/pédophile/toute personne en infraction avec la loi ? »

          Après, quand à la nécessité d’en parler au public pour qu’il le sache ou non, c’est une lame à double tranchant. D’un côté, si on révèle tout, c’est un coup à attirer les yeux des pirates vers ce système. De l’autre côté, si on ne dit rien, ça garde un côté « secret ». Les 2 positions se défendent à mon avis, le choix est plus probablement d’ordre politique : si on ne dit rien, le peuple ne sait pas et ne se plaint pas.

    2. faut voir un tout petit plus loin que le cas qu’on nous présente :p l’ultra sécurité à vrai dire c’est génial , j’aimerais plus jamais avoir à me soucier de la sécurité de ma famille… mais dans un cas ou le gouvernement devient quelque chose qu’on avait pas prévu alors on ne pourra plus agir … on pourra nous controler très facilement … Au dela de ça … on vendra à des pays qui ne respectent pas les droits de l’homme un systeme de surveillance des populations …

      aujourd’hui déjà tu couples un drone avec une super bonne camera + reconnaissance faciale & tu peux déjà surveiller des grosses foules voir des villes…

      Dans un monde merveilleux l’ultra sécurité serait que du bonheur … mais peut on dire que notre monde est comme ça ?

  7. Vous me faites bien rire. Surtout lorsque l’on habite en France, l’un des états où la population est l’une des plus surveillé du monde. Mais personne n’en parle dans les médias (officiels). Étudiez les lois française qui passe souvent en douce pendant l’été, allez vous renseigner sur nos agences de renseignements intérieur et nos système d’écoute.
    Bref, réveillez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité