Test : GRID 2, le jeu de course arcade à son paroxysme ?

GRID 2

Cinq ans plus tard, alors que DIRT a enchaîné trois épisodes toujours plus réussis, GRID sort de sa retraite pour un GRID 2 qui remet les pendules à l'heure.

Que reste-t-il en revanche du premier épisode, qui avait emprunté le parti-pris de l’arcade, en rupture avec les anciens Race Driver ? C’est simple, une rupture encore plus marquée avec le passé. GRID 2 sent bon l’asphalte et la gomme brûlée, mais il part dans une direction peut-être un poil excessive.

C’est quoi ?

Race Driver : GRID 2 est un jeu de courses automobiles typé arcade édité par Codemasters et disponible sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3. Contrairement aux simulations réalistes, le jeu propose des tracés ouverts et fermés où les dérapages feront de vous le roi de la piste. De même, la conduite sera relativement simple et les collisions avec les rambardes pas vraiment sanctionnées. Le jeu est donc relativement facile d’accès et se destinera facilement aux joueurs néophytes du genre et autres casuals du volant.

Pourquoi c’est bien ?

A l’instar de la carrosserie d’une voiture de luxe, la plastique de ce GRID 2 en met plein les mirettes. Si on pourra parfois un peu chipoter sur la modélisation des voitures, il faut en revanche souligner la richesse des décors et la direction artistique, qui met l’accent sur des couleurs chaudes et engageantes afin d’offrir un résultat réussi. Le top étant bien sûr la version PC, avec un frame rate impeccable et des détails à n’en plus finir, mais les consoles actuelles s’en sortent avec les honneurs. On notera au passage qu’il est possible d’activer les dégâts localisés, même si ils sont purement esthétiques dans le jeu.

Les pros hurleront devant l’absence de paramétrages de sa voiture, mais c’est en partie dû au gameplay de chaque véhicule, qui a été analysé de bout en bout pendant le développement du jeu afin d’obtenir un résultat optimal. Il en résulte un gameplay relativement précis sur les déplacements et les véhicules répondent peut-être un peu trop nerveusement, poussant GRID 2 plus en avant dans un gameplay arcade, qui favorise beaucoup les dérapages pour accrocher les virages. Oubliez les courbes précises d’un Forza ou d’un Gran Turismo, on a plutôt un curieux mélange entre un Ridge Racer et un Burnout, qui a le mérite d’être vite maîtrisé. Pour les erreurs de conduites, le Flashback fait son retour avec la possibilité de revenir en arrière sur une action malheureuse, avec la possibilité de le désactiver pour les puristes.

Côté contenu, le solo vous embarque dans un mode carrière assez connu, ou il faudra attraper le plus de fans possibles sur les réseaux sociaux afin de progresser. Avec une progression digne d’un jeune joueur talentueux de Call of Duty, plus vous aurez de fan sur YouTube, plus vous aurez accès a des challenges corsé et des véhicules stylés (4 catégories différentes). Côté tracé, si le chiffre de 80 peut sembler impressionnant, on dénombre beaucoup de variations jours/nuit et de mode miroir, mais une fois tout cela écrémé, on reste large avec un mode « liveroute » bien sympathique qui génère un long tracé en apposant à la suite plusieurs courses, petit clin d’oeil à Outrun bien sympathique..

A défaut de pouvoir customiser techniquement vos voitures, il est toujours possible de se faire plaisir sur l’esthétique de ces dernières, avec une tripotée de peintures et de stickers à apposer sur son véhicule, avec une certaine dose de mauvais goût comme on peut aimer dans le sport automobile virtuel.

Le multijoueur de GRID 2 est également un gros morceaux du titre de Codemasters. Jusqu’à 12 joueurs en online, un matchmaking pas trop mal fichu pour jouer contre des adversaires de votre niveau et de votre style de jeu. Un système d’expérience est également présent pour débloquer des voitures et des améliorations qui n’existent pas dans le mode solo. Etrange. Enfin, un mode écran partagé est également présent, mais il souffre sur console de quelques ralentissements, ces derniers ne sont pas forcément très marqués, mais ils font parfois un peu grincer des dents.

Pourquoi ça aurait pu être mieux ?

Première constatation une fois en course, pas de vue cockpit, une petite déception pour ceux qui voudraient un peu plus d’impression de vitesse dans la figure.

L’IA de vos adversaires en solo est rapidement agaçante, ces derniers se comportent de façon très agressive, et on a plus l’impression d’être dans un Burnout qu’autre chose. Ils seront d’ailleurs très vite insupportables au niveau maximal, à jouer aux autos tamponneuses à chaque fois qu’on veut les dépasser.

Pourquoi avoir zappé les upgrades de véhicule en solo et les avoir laissé en multi ? Mystère, mais la frustration des fans de réglages se fera en tout cas bien sentir.

Et alors, j’achète ?

Si GRID 2 n’est clairement pas le jeu de voiture de l’année, il vous fera néanmoins passer un excellent moment en cette période estivale. Plutôt bien réalisé, facile à prendre en main, mais suffisamment profond dans sa conduite, le jeu offre un contenu touffu avec pléthore de circuits et de véhicules et un multijoueur compétitif vite addictif. On notera en revanche quelques petits soucis de frame rate sur console, une IA trop agressive pour le genre et d’autres choix de game design discutables (pas de vue cockpit, pas d’amélioration techniques des véhicules en mode solo). Cependant, pas de quoi bouder un titre sympathique qui prend un peu le large de son petit frère, mais pas forcément dans la mauvaise direction.

no images were found

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Euh alors un test d’un jeu sorti le 31 mai… OK.
    Et pour info DiRT a connu 4 épisodes : Colin McRae: DiRT ; Colin McRae: DiRT 2 ; DiRT 3 et DiRT Showdown… Donc NON pas 3 épisodes de DiRT !
    Ensuite j’ai arrêté de lire :)

    1. D’accord avec toi ! article minable, surtout quand il parle des dégats qui sont juste visuels alors qu’ils sot localisés et influent sur la conduite de façon précise, c’est un des points fort du jeu !
      a se demander si le rédacteur de l’article y a vraiment joué….

  2. J’y joue souvent en salle d’arcade avec des amis, il est tres fun, meme si je prefere de loin la simu tel que nascar season 2003. Le seul default c’est qu’il boost les mecs qui sont en retrait. Ducoup si tu ve gagné une course il faut doublé ton pote sur le dernier virage. Si tu es premier au dernier tour, t ‘ es sur de te faure doublé. Dumoins sur les borne darcade

    1. comment dans beaucoup de jeux si tu te crash tu te dit mort il sont loin maintenant mais non a croire qu’il t’attende puis si tu est premier mais il te colle au cul

  3. Bonjours.

    Moi je suis très décu de codesmaster car après avoir payer 50$ pour Grid 2, le jeux plante sur mes deux ordinateurs.
    Je crois que ca vient des cartes graphique soit un GTX 550TI et GTX 650 TI.
    Le support de Codesmaster m’invite à désactiver mon antivirus et Daemon Tools.
    Qu’elle support, même a ca, le jeux plante encore.
    Il y a t-il des gens hots qui pourrait m’aider ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité