La « chaleur » des vinyles, une histoire de distorsions ?

vinyl

En 2013, jamais la vente de vinyl n'aura été aussi élevée. L'occasion pour le webzine musical Pitchfork, référence en la matière, de dresser un petit bilan dans lequel on retrouve une explication technique sur la reproduction de vinyles.

Un des faits souvent négligés sur la reproduction de vinyles dits « Long Play » (abrégé LP), c’est que beaucoup ont tendance à le préférer parce qu’il introduit un effet de distorsion. La « chaleur » que beaucoup de gens associent aux LP peut généralement être décrite comme un son de basse moins pur, moins « précis » à l’écoute. Or, reproduire la basse sur vinyl est un défi d’ingénierie très complexe. Et en tout état de cause, le résultat n’est autre que l’accumulation de filtres et de traitements des signaux.

« Prenez un peu de ce traitement, ajoutez-y des vibrations et de la distorsion toutes deux engendrées par une platine mal conçue, et vous retrouvez effectivement une basse qui sonne plus… « chaudement » par rapport à un CD, peut-être. Mais le son sera aussi très différent de ce que les artistes ont pu entendre dans la salle d’enregistrement. »

Aujourd’hui, il y a une forte suspicion de la communauté audiophile sur le fait que les vinyles seraient en fait une « simple » réédition des CD. Comprenez, il s’agirait alors « d’une copie inférieure au CD ». Et dans ce cas, la « chaleur » que l’on associe au disque vinyl serait juste due à des distorsions ajoutées par le processus de lecture.

Et là, on sent que ça rigole déjà un peu moins, dans le fond.

Tags :Via :pitchfork
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est dépassé les vinyls, ça gonfle tout le monde les vinyls. Un truc de bourgeois pleins de fric qui veulent se la jouer mélomanes.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Le vinyle complètement dépassé? Mon petit, si tu utilises des platines et des vinyles à 3franc six sous, je veux bien comprendre que le son de vaux pas le numerique, mais dit tu as un équipement digne de ce nom, sincerement, rien de mieux que les vinyles!

    1. Les 2 existent 😉 des tops platines vinyles et des platines CD à 1bit… c’est la musique et comment elle est fixée sur le support qui fait la différence.

  3. Non, la différence n’est pas à ce niveau. Enfin… la perception reste plutot nébuleuse et toutes les théories ont court.
    Mais… voici plus ou moins ma théorie.
    Le vrai plus de « certains » disques vinyls, la qualité de leur mix. Le mix est une savante dose, un max meme, de Db pour une plage d’utilisation en Khz, vulgarisons par « la taille du sillon » par exemple.
    La force du vinyl est de pouvoir « taper » fort en Db pour un bande passante de 22Khz, la révolution du numérique nous promettait simplement « le double ». Utiliser une bande passante de 44, et assez vite de 48 et enfin de 96Khz pour y loger nos bits audios toujours plus nombreux et ainsi augmenter la qualité.
    Mais la sauce Db n’a jamais augmenté autant que la bande passante, l’effet « froid » viendrait de la non augmentation sonore en face des nouvelles bandes passantes numériques. D’autant que face au 22Khz, le 48Khz numérique ne « comporte » pas de souffle et accentue encore un peu cette notion de « vide ».
    Enfin, tous les vinyls ne bénéficient pas du meme traitement… Certains sont simplement la transcription d’une bande et n’ont pas reçu le « mastering » qui va bien, qui l’opération qui correspond à la bonne exploitation de cet équilibre Db/khz. Tentez un Supertramp ou Les Floyd Dark side of the moon par exemple, et ensuite prenez un vinyl moins bien « masterisé »… genre un U2… vous entendrez ainsi l’effet « chaleur dynamique du vinyl »
    :)
    C’est en tous cas l’idée que je m’en fais au travers de mes quelques experiences.

  4. J’ai écouté du vinyle et du CD sur des installations hifi très haut de gamme. Et bien un CD très bien enregistré sonne mieux qu’un vinyle très bien enregistré, ce dernier étant limité par sa dynamique et l’inévitable distorsion en fin de face. Pour ceux qui n’en sont pas convaincus cela fait longtemps que c’est démontré scientifiquement.

    1. n’importe quoi ! aucune distrosion n’est faites ou entendue en fin de side !
      1 tout dépends de la hi-fi
      2 de la platine
      3 du saphir
      4 de la cellule
      c’est pourtant dingue qu’avec mon ampli macintosh mon sl 1200 et mon saphir ortofon je n entends rien par contre en le son cd est un son musique de salle d attente !
      alors faut arrêté de raconté n importe quoi !
      même avec une hifi mid game (technics -garrad) le son est supperieur aux cd !

  5. Shadow on s en tape que c’ est demontré scientifiquement. Le fait est que le son est nettement meilleur en vinyle. Ou alors on a franchement de la m…. Dans les oreille pour dire le contraire.

  6. qu’est ce que c ‘est pour un article ! ? encore une personne qui n y connais rien aux vinyl’s!
    c’est tellement distordu que les dj’s (enfin les vrais utilisent du vinyl!)et dire que pendant tous ce temps le vinyl n a rendu qu un sont distrodu hé bin la personne en tiens une couche sérieuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité