Un logiciel spécial permet à la NSA de collecter tout ce que vous faites en ligne

Surveillance

Alors que vous pensiez que l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA ne pouvait pas prendre plus d’ampleur, de nouveaux détails tendent à nous démontrer le contraire. Une suite de logiciels permet aux analystes d’accéder à ‘ «presque tout ce qu'un utilisateur typique fait sur l'Internet’.

Le logiciel est connu sous le nom de X-Keyscore, et non content  d’espionner les recherches Internet d’un utilisateur spécifique, il permet aussi d’obtenir les adresses IP de tous ceux qui ont visité un site Web particulier.

Une fois que les utilisateurs sont identifiés, X-Keyscore permet à l’agence de récupérer les informations, des emails à l’activité de réseautage social, jusqu’aux listes de contacts. C’eût été dommage de ne pas automatiser l’espionnage…

Légalement, X-Keyscore ne peut pas être utilisé sans mandat, mais comme il n’y a pas de spécifications techniques qui empêcheraient la NSA de le faire… Chaque demande n’est pas examinée par un tribunal ou un membre du personnel NSA avant d’être traitée, pensez-vous.

Donc, c’est troublant. Il serait un peu présomptueux de supposer que juste parce que la NSA peut le faire, elle s’amuserait à espionner vos conversations Facebook et e-mails… Attendez… Et bien si.

 

Tags :Sources :The Guardian Via :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dès la première phrase tu écris de la merde nan mais connasse quoi

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Si tous cela est bien vrai, cest une honte que des pedophiles recidivent et autres….. Si on est tant surveillé pourquoi les vandalent du net ne sont jamais attrapés?

  3. Pogo ils mettent des cagoules espèce de sac a merde bouffe ma couille ( l’autre je la reserve pour le prochain connard qui passera par là)
    Bisous

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est moi le prochain connard et je serais ravi de te couper ta dernière couille et la donner a bouffer a mon clebs. Un tel abruti ne mérite pas de se reproduire, tu rends service à l’humanité en étant stérile
      bisous 😉

      1. H j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi méchant et agressif que toi.
        Tiens je t’offre un peu de ma couille connard de vulve

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. t’as pas des devoirs de vacances à faire au lieu de venir faire le malin ici sale gosse !?!

  4. On peut juste préciser que ce logiciel est tout simplement un Deep Packet Inspection. (DPI) La même chose utilisé par Kadhafi, vendu par la france qui lui a permis de traquer les opposants. Ils a ensuite pus les mettre en taule facilement.
    Ces logiciels placé dans de mauvaises mains, ou dans un interet privé sont une menace, un danger croissant.
    Si une personne ayant accès à ses logiciels souhaite faire une ligne de pensé à elle, elle en a le pouvoir.
    Un changement de forme de politique et personne ne pourra se rebeller ou n’etre qu’un simple opposant. Bravo la démocratie.
    J’aurais pensé qu’on laisse plus de pouvoir aux peuples, pas qu’on le canalise dans un bocal délimité qui nous restreint et nous met tous au statut de potentiel méchant dangereux fou allié.

    1. Et avec la 4G cela ne va pas s’améliorer, puisque justement, la fonction DPI est bel et bien implémentée dans un équipement du coeur de réseau pour des raisons de contrôle de l’opérateur sur les options et services auxquels l’abonné à droit (VoIP, P2P, FTP, Vidéo, internet, mail…)
      Mais… est-ce que ce sera seulement l’opérateur qui y jettera un coup d’œil et QUE pour les raisons évoquées?

  5. L’ excuse première pour justifier la surveillance, c’est la menace terroriste (sécurité certes mais) comme si ces gens ne savaient pas que commander une « cocotte » sur internet risque de mettre leurs plans en échec…
    La démocratie, c’est la surveillance point!
    Les rois, dans le passé ont toujours surveillé leur peuple pour mieux les contrôler en envoyant des sortes d’espions qui passaient leur temps à écouter des conversations dans les rues etc…
    De nos jours, « ils » le font depuis un simple « bureau » et contrôlent caméra, PC, phone etc…
    Voyez ce que peuvent faire de simples pirates en herbe!

  6. Dites moi si je me trompe. Récolter les données pour arrêter les terroristes, certes. Mais pour les utiliser contre quelqu’un, il ne faut pas un mandat? Pour avoir un mandat, il ne faut pas des faits? Et les faits ne peuvent pas être ceux récupéré avec de tels programmes vu qu’il faut un mandat.
    En gros c’est le serpent qui se mord la queue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité