Quand faut-il faire sa demande d’ami sur Facebook ?

couple texting

Vous en conviendrez probablement, il n'est pas toujours évident de concilier geek et amour. La plate-forme Mashable s'en est inspirée pour réaliser une étude portant sur nos "comportements geek" lors des premiers rendez-vous.

Et vous le verrez, les résultats sont assez amusants. Le site a interrogé pas moins de 3 000 individus pour obtenir des données sur la manière dont on peut réagir avant, pendant ou après un rendez-vous vis-à-vis des outils technologiques dont on peut disposer.

La première question, par exemple, proposait aux sondés de s’exprimer sur leurs habitudes consistant à jeter un œil sur leurs smartphones pendant leurs premiers rendez-vous…

Should-you-check-your-phone-on-the-first-date

37,1% des célibataires disent faire un tour sur leur téléphone si leur rendez-vous a quitté la pièce et qu’ils se retrouvent seuls. Mais lorsque vous additionnez le pourcentage de personnes seules qui disent que vous ne devriez jamais vérifier votre téléphone en présence de la personne que vous rencardez pour la première fois (27,2%) et de celles qui ne le conseillent qu’en cas d’urgence (23,4%), on passe alors à 50,6%, soit une personne sur deux.

Le sondage pointe du doigt notre besoin, systématique chez certains, d’aller faire un tour sur Facebook. Qu’en est-il avant un rendez-vous ? Car oui, c’est bien connu, les profils sur le célèbre réseau social peuvent parfois détenir des informations… juteuses. Alors que certaines personnes utilisent Facebook pour étudier le profil de la personne (photos, vidéos, intérêts, …) avant la première rencontre, d’autres préfèrent se connecter une fois qu’ils ont appris à connaître la personne de visu, autour d’un verre.

When-is-it-ok-to-friend-someone

Ainsi, lorsque l’on demande aux sondés de répondre à la question « quel est le moment idéal pour faire sa demande d’ami sur Facebook ? », les pourcentages de réponse se veulent plus serrés. Ils sont 26,6% à envoyer l’invitation avant le rendez-vous, et quasiment autant (26,9%) à le faire après plusieurs « dates ». 12,5% des questionnés estiment qu’il faut attendre de se mettre d’accord avec sa future moitié.

Et selon vous, quelle est le moment le plus adéquat pour faire votre demande d’ami sur Facebook ?

Le sondage au complet, c’est par ici !

Tags :Via :mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je souhaiterais faire la connaissance des amis en provenance des USA ,LONDRE & DE FRANCE

    je vis en COTE D’IVOIRE TITULAIRE d’un BAC litteraire

  2. Série : Modèle type

    # 1 – Devenir amis sur Facebook – S’entreprendre de bon aloi.

    Très chère relation,
    Eussiez-vous souhaité que nous devenions amis ?

    Soit ! Je ne suis pas contre.
    Nonobstant mon caractère peu primesautier, j’ai la volonté d’une personne d’ouverture…
    Quand bien même l’écran séparât nos corps, puissiez vous approcher ma nudité intellectuelle.

    Toutefois, et afin que nous commencions une relation saine basée sur de solides fondations, je vous saurai gré de me faire parvenir une lettre de motivation manuscrite, postée à mon domicile, dans laquelle vous exposerez de manière circonstanciée les arguments vous poussant tant à vouloir vous rapprocher de mon égo et pénétrer mon cercle restreint des gens qui pourront se targuer d’avoir moins de distance avec moi qu’avec d’autres zozos.

    Vous comprendrez sûrement que ce préliminaire épistolaire n’augure pas de fait une entière acceptation de ma part de cette intrusion dans ma vie semie intime facebookienne.

    En cas de refus que je n’aurai pas à justifier, ni n’en prendrai la peine d’ailleurs, vous serez hélas dans l’impossibilité de renouveler votre demande, je suis chafouin sur les bords et peu enclin au pardon au fond.

    Mon exhibitionnisme se targue de choisir ses voyeurs.

    Une fois cette étape passée avec succès pour vous, le souhaitant de tout cœur, en liminaire, je serai à même d’évoquer des souvenirs communs que, comme nouveaux amis, nous n’aurons pas encore eus.
    Rappeler par des grands moments de silence cette force spirituelle qui nous lie – c’est reconnu, les amis n’ont pas besoin de se parler, hein ! -.
    Partager avec vous des moments de plaisir où vous n’étiez pas à mes côtés, comme mes dernières vacances, passées loin de vous.
    Pour cela, je posterai des photos et nouvelles diverses où vous n’apparaitrez sûrement pas, (et pour lesquelles votre intérêt sera hélas limité et décroissant, je le prédis)

    Réciproquement, et votre esprit taquin s’en réjouira, je subirai rapidement les affres du même désintérêt progressif à ces publications de votre part de nouvelles ne me concernant pas.
    Mon égo s’en trouvera forcement frustré, vous pouvez aisément l’entendre.

    Nous en arriverons donc dans notre relation de couple (d’amis) à un état profond d’insatisfaction où un exhibitionniste narcissique sera frustré par un voyeur pervers désintéressé.
    Il n’y a que les amis qui peuvent nous décevoir…

    Nous aurons alors la folle envie de décrocher de nos cieux, en ces moments douloureux, des étoiles merveilleuses, rallumant le feu de nos envies premières !
    Diantre, notre jeune ancienne amitié vaudra bien un feu d’artifices et une messe s’il le faut !

    Donc, ne souhaitant pas ternir avant l’heure cette future et belle relation qui s’annonce palpitante et joyeuse, j’attends fébrilement plein d’entrain votre missive enflammée.

    Mon futur ami…

    Très Sincèrement, Vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité