1400 astéroïdes pourraient nous tuer !

NASA

Réjouissante nouvelle du mardi matin, nous pourrions succomber sous les assauts de quelques 1400 astéroïdes

Au cas où vous n’ayez pas assez de soucis, la NASA explique qu’il y a plus de 1400 astéroïdes potentiellement dangereux en orbite autour de notre soleil. Si cela peut vous aider à mieux dormir, la visualisation de leurs orbites a au moins le mérite d’être jolie. La beauté de la destruction imminente.

En somme ils sont relativement proches de l’orbite de notre chère planète bleue. Ces astéroïdes sont de plus de 15 m de diamètre et ont généralement des trajectoires qui croisent la nôtre, ils entrent dans la catégorie des astéroïdes potentiellement dangereux (PVVIH).

Ils sont assez gros pour causer des dommages sans précédent s’ils frappent la Terre, ou des tsunamis massifs s’ils chutent dans l’océan. Heureusement, ils ne le font environ qu’une fois tous les 10 000 ans. La NASA précise ‘aucun de ces PVVIH n’est une menace inquiétante au cours des cent prochaines années’.

Bref, nos générations devraient pouvoir survivre tranquillement. Sauvé !

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ça suppose quelle distance max du soleil ?
    J’avais lu dans un bouquin qu’on pouvait estimer que l’influence gravitationnelle du soleil s’étendait à 1 année-lumière (nuage de Oort je crois) et que dans cette zone, il fallait compter environ 10.000 corps célestes potentiellement dangereux pour la Terre (entre autre des comètes dont l’orbite est très incertaine car très difficilement observables).

  2.  » La NASA précise ‘aucun de ces PVVIH n’est une menace inquiétante au cours des cent prochaines années’. »
    Oui, pour les géocroiseurs actuellement connus. Les autres… on verra.

  3. il y a une échelle de danger pour les astéroïdes et autres, c’est l’échelle de Turin.

    il faut savoir qu’un astéroïde de 100m environ détruirai une grande ville alors qu’un faisant 1 km bouleverserai durablement le climat

    1. La taille est un critère important, mais qu’il faut également relier à la vitesse et la densité de l’astéroïde puisque l’énergie cinétique dégagée par une collision serait plus important pour un objet de 50 m composé de fer et avec une vitesse moyenne de 20 km/s, qu’un plus gros de genre 100 m mais très poreux, composé de roche et de glace, avec une vitesse de 10 km/s.

  4. je viens de lire l’article de la NASA pour récupérer l’image full définition et ils disent bien « at least 460 feet or 140 meters in size ». j’ai pas trouvé de bouton pour prévenir d’une coquille mais si quelqu’un pouvait changer le 15m en 140m de l’article ce serait mieux

    1. oui parce que des objets de 15m et plus , il y en a certainement plus que 1.400 qui se baladent entre le soleil et Pluton (ou même la ceinture de Kuiper).
      De plus une météorite de 15m provoque certes de gros dégâts mais ne met en rien la planète en danger.
      A 150m on rase déjà une ville majeure comme Paris.

      Sinon Gtr, un astéroïde composé de roche poreuse a toutes les chances de se désintégrer dans l’atmosphère (échauffement + gaz etc…) . En fait plus la vitesse de l’astéroïde est élevée et plus les chances qu’il se désintègre sont élevées. Un astéroïde ferreux, si ça vitesse est trop élevée aura plutôt tendance à fondre et à se disloquer.

      1. « Sinon Gtr, un astéroïde composé de roche poreuse a toutes les chances de se désintégrer dans l’atmosphère  »
        … à ton avis, pourquoi ai-je spécifié poreux et glace ? 😉
        Pour le reste, ça ne contredit pas ma comparaison. Ça étoffe plutôt bien le sujet, pour ainsi dire.
        Et on ne parle pas non plus d’autres facteurs comme la forme du géocroiseur ou l’angle d’impact, qui influent également sur la quantité d’énergie dissipée lors de la rentrée dans l’atmosphère (comme tu l’as dis, la dislocation constitue une portion de l’énergie dissipée, 20% d’après l’article sur Wikipedia).

  5. « Heureusement, ils ne le font environ qu’une fois tous les 10 000 ans. La NASA précise ‘aucun de ces PVVIH n’est une menace inquiétante au cours des cent prochaines années’.
    Bref, nos générations devraient pouvoir survivre tranquillement. Sauvé ! »
    1 –
    Depuis la construction des Pyramides l’être humain a toujours cherchez-la à faciliter au lieu du travail bien fait et bien accompli, les pyramides ont résisté au temps, a plus de 5000 ans…..pensez-vous que les constructions modernes qui datent de moins de 60 ans vont résister autant ? je ne pense pas et je ne suis pas le seul…d’ici le lien avec les astéroïdes qui peuvent frapper la Terre et nous détruire en même temps, on ne fait rien…on ne développe pas de engins anti-matière anti-asteroides qui vont avoir au moins une chance de les faire dévier de leur trajectoire si jamais on est danger de mort imminente.au lieu de cela on ne fait absolument rien car ces astéroïdes ne vont tomber que dans 100 ans et d’ici là notre génération ne serait plus la…nah mais quelle mentalité pour protéger notre espèce ..

    1. mouerf les asteroides ne sont peut etre la premiere menace que l’homme doit avoir dans la shortlist des choses à regler pour le moment non ?

      – pollution
      – probleme energétique
      – faim dans le monde (et meme plus pret :'( )
      – 2 ou 3 guerres qui trainent
      – stabilité politiques
      – …

  6. hmm 100 ans c’est parfait. en 2113 la technologie sera assez avancer pour rigoler de n’importe quel menace astéorïde j’en suis sûr et certain.

    1. Je pense que dans un siècle on ira nous-même chercher les astéroïdes pour en exploiter les ressources. Dans un astéroïde de 300m de diamètre il y a assez de fer pour alimenter notre industrie pendant plusieurs siècles.
      On trouve également des métaux précieux, de l’or, du platine etc …
      Et dans les comètes on peut trouver du pétrole en quantité astronomiques et bien sûr … de l’eau.

      Par contre ramener des ressources de l’extérieur de notre écosystème pourra avoir de graves conséquences sur celui-ci (le pétrole par exemple … c’est du carbone qui à la base ne proviens pas de notre planète).

      1. Dans un siècle ? Dis plutôt dans 2 ans, avec la sortie d’IOS X.
        Sérieux les gens, je vous rappelle qu’il nous faut attendre plusieurs rebonds gravitationnels et une décennie pour nous approcher d’une comète avec un truc incapable de ramener un échantillon. Arrêtez votre délire qui vous rassure. On n’a strictement rien de prévu en cas d’alerte, et c’est pourtant le premier problème de l’humanité après tous les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité