Les fabricants de smartphones japonais quittent le navire

Un smartphone Panasonic

Si le marché du smartphone japonais semblait hermétique face aux géants qui règnent sur le reste du monde - Apple, Samsung et autres HTC, Nokia, Blackberry -, la situation semble avoir quelque peu changé, forçant même certains fabricants, pourtant bien en place, à quitter le navire.

Les téléphones japonais avaient ceci de particulier qu’ils étaient véritablement en avance sur leur temps. Reflets d’une société avant-gardiste technologiquement parlant, ces accessoires sont aujourd’hui largement concurrencés par les plus populaires signés Apple, Samsung et consort. Résultat des courses, certains fabricants se retirent des affaires.

Panasonic Corp., par exemple, aurait décidé de ne plus fournir de nouveaux smartphones à NTT DoCoMo, le plus grand opérateur du pays. NEC Casio Mobile Communications a lui aussi décidé de quitter le marché du smartphone. Un coup dur pour les amateurs de technologie japonaise. Espérons que cela n’entache pas l’innovation dont ils font preuve.

Tags :Sources :New Launches
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi qui suis passionné de technologie et des smartphones je dis c’est pourtant pas compliqué
    Il suffit de travaillé le désign la finesse la Nnoblesse des matériaux de ne pas mettre de surcouche constructeur

    Ex design du concept iPhone 6 en border less
    7.5mm
    5′
    350ppi min
    Batterie amovible
    2Gb ram
    Micro sd up 64
    8 ou 13mp apn de qualité !! Ex le wave 3 en 5 mp prend de meilleures photos que le motoxoluxe en 8
    Le s3 meilleures que le xperia z
    Waterproof
    Radio fm
    Min 2700mah
    De la pub aux arrêts de bus
    un prix agressif 470e à nu avec smartcover. Et kit BT classe genre rond et c’est gagné

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Et avec ça tu vas demander le cul de la crémière et le sourire du crémier ?
      Rêve pas, aucun constructeur ne proposera de terminaux haut de gamme au prix d’un nexus, google vend avec quasiment aucune marge parce qu’ils se font leur beurre avec les données récoltés via leurs services, mais un constructeur lambda à des charges derrières à amortir, développement, R&D, publicité, production, etc…, il ne peuvent pas se permettre de vendre leurs terminaux au prix des composants.

      1. Ils peuvent amortir avec des merdes genre S3 mini qui se vendent en embrouillant le consommateur avec un flagship attirant les projecteurs sur lui, et le reste de la gamme moisie qui profites de cette pub.

        L’idée d’un excellent smartphone à 400€ n’est pas dénuée d’intérêt pour écouler des merdouilles qui n’en valent pas 100 pour 300.

  2. Panasonic est tiré par le bas par sa division TV, ce qui lui a obligé de faire des concessions.
    pareil pour NEC, si j’ai bonne mémoire, la cause viendrait de sa division médical.

    il faut rappeler aussi que la catastrophe de Fukushima et le taux de change du Yen n’ont pas aidé.

  3. Le Japon, c’est comme l’Europe, un pays vieillissant avec une main d’oeuvre hors de prix! Toute façon, l’avenir ce sont les pays émergents car c’est impossible de lutter contre une main d’oeuvre peu chère et surtout jeune et motivée! Quand on pense que Samsung, Apple, Qualcomm, panda éléctronique etc … ont dû injecter de l’argent dans Sharp sous peine de le voir disparaître lui aussi …

  4. C’est pas aussi parce que les japonais ont adopté tardivement le smartphone tel qu’on le connait ici, et qu’ils étaient habitués jusqu’il y a peu aux featurephone (des téléphones très évolués avec beaucoup de fonctions pré intégrés mais une capacité d’évolution et d’installation de logiciels limité)?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité