Une étude indique que Facebook a tendance à vous déprimer

Facebook

Facebook serait-il mauvais pour le moral ? C'est ce que semble affirmer en substance une étude, qui nous pousserait presque à réfléchir sur notre pseudo-addiction à ce réseau social !

Menée par l’université du Michigan, l’étude dont il est question ici tendrait à conclure qu’abuser de Facebook serait nocif pour le moral. En se basant sur un échantillon de 82 personnes (sur les 1,15 milliard d’utilisateurs recensés sur le réseau), l’étude pointe qu’après 2 semaines d’utilisation de Facebook, le moral de ses sujets avait considérablement baissé.

S’appuyant sur le système d’échantillonnage, l’université a envoyé un lien vers un sondage à remplir en ligne à tous ses sujets, composé de 5 questions. Ces questions ciblaient l’humeur des sondés, leurs inquiétudes ou encore leur degré de satisfaction et de solitude. Il était demandé de répondre au même sondage à différents moments de l’étude (5 fois par jour, durant 2 semaines).

Voici comment Ethan Kross, le psychologue social de l’université du Michigan, a souhaité résumer cette étude :

« En surface, Facebook semble offrir une ressource inestimable permettant de combler les demandes de liens sociaux. Mais plutôt que d’améliorer la sensation de bien-être, nous avons trouvé que l’utilisation de Facebook déclenche le résultat opposé : il l’affaiblit. »

Au final, il est apparu que les personnes ayant le plus utilisé Facebook ont également été celles témoignant d’un moral en berne. Autre constat dépeint par l’étude : les sondés n’étaient pas enclins à surfer sur le réseau social lorsque leur moral n’était pas bon.

Utilisateurs de Facebook, vous reconnaissez-vous ici ? Et si les réseaux sociaux avaient une emprise véritablement considérable sur nos vies, notre bien être ?

Tags :Via :neowin