Buvez sans crainte avec DrinkSavvy

Les pailles DrinkSavvy

Aujourd'hui, il suffit d'un verre dans un bar ou une boîte de nuit pour se retrouver dans un état second et devenir la proie d'un éventuel violeur ou toute autre personne peu fréquentable. Heureusement, la technologie peut aider. Avec DrinkSavvy, vous saurez désormais si vous pouvez boire sans crainte.

L’étudiant ingénieur Michael Abramson en a fait la désagréable expérience. Durant une soirée, l’homme a ingéré à son insu l’une des nombreuses drogues du viol disponibles sur le marché. GHB, Rohypnol, Kétamine, autant de drogues qui causent des absences à ses victimes, les rendant vulnérables.

Avec l’aide de deux professeurs, Michael Abramson a conçu DrinkSavvy, des verres et des pailles qui se colorent en rouge dès qu’ils sont en contact avec l’une de ces drogues. Pour aider à concevoir son produit, une campagne Kickstarter avait été lancée à la fin de l’année 2012 et avait, avec brio, récolté plus de 50 000$. L’équipe espère ainsi commercialiser ses produits courant 2014.

Une vraie bonne initiative !

Tags :Sources :io9Campagne Kickstarter
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les symptômes sont :
    Démarche de cow boy car sphincter irrité avec une laitance dégoulinante et odoriférante .Haleine de fuck ( prononcer  » phoque  » ) .
    Bref soirée à thème sur les rodéo , voir historique car un con-fédéré a usurpé l’identité d’un unioniste . Il y a forcément un capitaine de soirée .

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. J’oubliais :

      Bouche pâteuse comme si on avait mâchonné une chique .Ce n’est pas chic .

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Intéressant mais la grande majorité (et de loin) des viols sont le fait de l’alcool et des abus qu’on a l’habitude de voir avec, et non du GHB (qui représente une infime partie des agressions sexuelles, qui est très majoritairement consommé en toute connaissance des effets. On retrouve THC, cocaïne et autres plus souvent que le GHB suite à une agression de ce type, mais ce ne sont pas des drogues du viol pour autant non ?), du Rohypnol (même plus commercialisé) ou de la kétamine (quasi-inactive per os)…
    L’idée est bonne, mais je trouve que c’est beaucoup d’effort pour pas grand chose (même si tout(e) viol/soumission chimique évitée est bien sûr une bonne chose). Un peu plus d’éducation sur le sacro-saint (sic) éthanol serait à mon avis plus efficace…

  3. C’est une blague le coup de citer Kickstarter dans l’article et dans les sources ?

    Franchement c’est tout simplement se foutre de la gueule des lecteurs pour le coup…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. Mimi tout plein en intentions mais….
    – On a du mal a voir la couleur d’une boisson la nuit
    – En état d’alcoolémie on y pense pas
    – Le prix de la paille ? Même à 20 centimes, c’est cher et les restaurateurs y acheteront pas ça chez Metro ou Pomona….

    Je suis de l’avis de M.K de l’éducation ca peut faire l’affaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité