La météorite russe aurait plein de gros copains !

Tcheliabinsk meteorite

Au début de l’année, le monde entier était abasourdi par les vidéos de l’explosion d’une météorite au-dessus de la ville de Tcheliabinsk en Russie. Sa puissance ? 30 fois Hiroshima. Le bilan ? 1500 blessés, des millions d’euros de dégâts. Et selon des scientifiques, cette météorite ne serait pas seule. Elle appartiendrait à un groupe d’astéroïdes bien plus terrifiant.

C’est dans un article à paraître dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society : Letters que des scientifiques espagnoles ont découvert que des « objets avec des signatures orbitales identiques pouvaient rencontrer la Terre dans le futur ». (Bruce Willis, on compte sur toi).

Pour arriver à cette conclusion, ces scientifiques espagnoles ont tenté de déterminer d’où pouvait provenir la météorite de Tcheliabinsk en lançant de nombreuses simulations informatiques. Puis ils ont sortis les meilleures hypothèses et ont croisé ces infos avec la base de données des orbites des astéroïdes connus de la NASA. Pour eux, la météorite de Tcheliabinsk est un fragment provenant d’un amas d’astéroïdes qui se trouve toujours en orbite.

Dans cet amas, il y a 2 gros cailloux (200 mètres de long pour l’un d’eux !) qui pourraient bien nous enquiquiner dans le futur. Ces gros astéroïdes sont accompagnés de nombreux fragments comme celui qui est tombé en Russie. Ils passent à proximité de Venus, de Mars et de la Terre et sont soumis à de nombreuses perturbations gravitationnelles. Pour eux, il est important de les surveiller et de mieux suivre leur orbite si on veut éviter une nouvelle catastrophe comme à Tcheliabinsk.

Ceci dit, tous les scientifiques ne sont pas d’accord avec eux. Certains pensent qu’il s’agit simplement d’une coïncidence et que le danger est écarté. N’empêche que si l’astéroïde de Tcheliabinsk n’a pas pu être détecté avant, c’est parce qu’il se trouvait dans le même axe que le soleil. Comme vous le savez, cette méthode était utilisée par les kamikazes en avion pendant la seconde guerre mondiale ainsi que par Jeanne et Serge quand ils jouent une finale de Volley-Ball. Et je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ça ne peut pas être une coïncidence.

Photo : la météorite de Tcheliabinsk chevauchée par Poutine

Tags :Sources :Sciences-magVia :Nature
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’avais lâché Gizmodo du fait de son appauvrissement rédactionnel … je reviens un ans plus tard, et je constate que le phénomène c’est amplifier (pas uniquement sur cet article…) sur l’ensemble des articles de la taille d’une feuille de PQ.
    Au plus je parcours ce site au plus J’ai l’amère impression de me retrouvé sur un site entretenu pas des KikooLoLs…

    2010 => 2013 … la déchéance… attention, le fond de la fausse des Mariannes n’est pas loin…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Totalement daccors avec toi mais dommage que tu post sur cet article. NorEdine est le seul à faire de bons articles et surtout à être plaisant. Dans le sens ou il viens régulièrement sur ses article répondre aux coms (et pas comme florence ou Ben qui ne font qu’amplifier l’effet trolls / haters) ou a venir rectifier lorsqu’ine erreur est produite, et en plus le signale quand c’est corrigé. En gros il est pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité