Irez-vous voir le film Jobs ?

JOBS

Le film Jobs, retraçant une partie de la vie de Steve Jobs, sort aujourd'hui dans les salles. Avez-vous déjà prévu d'aller le voir ?

S’il n’avait déjà pas été des plus tendres avec le film lorsqu’il l’a évoqué auprès de nos collègues de Gizmodo.com, Steve Wozniak n’a pas manqué de lui en remettre une couche, une fois interviewé par Bloomberg. Auprès de ce dernier, il aura confié avoir repéré de nombreuses erreurs dans le film, tout en soulignant ne pas avoir aimé voir des gens qu’il qu’il connaissait « ne pas recevoir le respect qu’ils méritent » au sein du même long-métrage.

Et ce avant de balancer quelques critiques sur l’acteur Ashton Kutcher (qui campe le rôle de Jobs à l’écran), qu’il semble terriblement apprécier :

« Ashton a ce petit côté « fan », tel un leader de culte. Il n’a pas pu voir que Steve eût de nombreuses failles, sur la façon de tenir un projet, d’executer, de créer des produits utiles. […] Vous savez, on peut me contacter facilement, Kutcher aurait pu me passer un coup de fil et me consulter. »

Malgré tout le mal qu’a pu dire Woz du long-métrage, et malgré l’accueil qu’il a déjà essuyé auprès des critiques, allez-vous payer votre place au cinéma pour le voir ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Non. Je n’aime pas ce mec, ni cette marque, ni ce genre de succes story.

    Je suis allée voir the social network uniquement parce que c’était un David Fincher. Sinon, même sort.

  2. Je n’irai pas voir ce film.
    1) le personnage ne m’intéresse pas
    2) Quand on produit un film c’est pour se faire des thunes, et se faire de l’argent sur le dos d’un mort, ça ne me plait guère.

      1. Biopic = biographic picture
        Une biographie est par défaut un écrit, mais peut-être n’en as-tu pas vu assez pour me donner des leçons…..

        Et si tu veux jouer au brave gaulois défenseur de la langue française, ne pars surtout pas en week-end ou ne regarde pas un match de football, pardons ne pars pas en fin de semaine, regarder une compétition de balle au pied….

        1. – La définiton de biographie du Larousse 2013 ne parle pas d’écrit !

          – je ne suis pas Gaulois et encore moins français !
          Mais dans mon pays fier de 4 langues nationales (Suisse), la pub et les entreprises utilisent de plus en plus l’anglais et pas une langue nationale, donc oui l’anglais me bourre le mou.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        2. Biographie, du grec « bios » (vie) et « graphein » écrire

          Que tu sois raciste, c’est ton problème, mais ne viens pas bourrer le mou des autres avec tes idées rétrogrades. Toute les langues piochent des termes chez les voisins, et le français est une agglomération de latin, de grec, de celte, d’anglais, et de tout ce que le pays a compté d’envahisseurs et autres simples visiteurs.

        3. Tu es bien agressif et insultant mon petit, pour qqun qui veut donner des leçons.
          Pas la peine de me répondre je ne reviendrais pas.

          Et le racisme n’a rien a voir avec ça.

        4. PS:

          t’irais dire a mesr amis espagnols, turcs, tunisiens, nigériens, a ma cousine anglophone,
          mon ex femme antillaise et une partie de mes origines italiennes que je suis raciste, qu’on rigole.

          PS2: c’est bien de citer Wikipedia, mais faut lire jusqu’au bout:

          Depuis quelques décennies déjà, de nombreux documentaires retracent, au cinéma ou à la télévision, la vie d’une personnalité. La voix off propose, en général, un récit du même type que celui d’une biographie écrite, accompagné d’images d’archives, de documentations visuelles et sonores. La biographie peut également prendre la forme d’une fiction. Depuis la fin du XXe siècle, le média vidéo, en permettant au plus grand nombre d’accéder au support audiovisuel, renouvelle la forme autobiographique. La forme sonore est également utilisée par des particuliers ; à leur demande, ceux-ci contactent des biographes utilisant la mémoire orale pour constituer l’écriture sonore d’un récit de vie : ce sont des biographies sonores : une voix et des souvenirs enregistrés puis restitués après montage et réalisation sonore.

        5. oui oui l’argument « j’ai moi même de très bons amis noirs », on connait.

          Si tu avais lu, « biographies sonores « , ça n’est pas biographie tout court, on précise le format justement parce qu’il n’est pas écrit….et entre nous, ce n’est pas Wikipédia qui a inventé l’étymologie grecque du mot.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. 99% pour ta culture cinématographique, peut-être.
      Pour ceux qui en ont une, les films de Milos Forman sont généralement très bons.

  3. Non. Re-non. Et encore non.
    NAN ! NAN ! NAN !
    On n’arrête pas de dire que ce film est une bouse annoncée, du fait même de ses fondements.
    On n’arrête pas de dire que vouer un culte à un type atteint d’une pathologie mentale a des relents nauséabonds.
    Et on nous demande encore si on ira voir ce torchon ? C’est une blague ??

  4. Pourquoi aller voir un film sur un connard arrogant, vaniteux et capable de tout, qui n’a absolument rien d’un visionnaire, et dont le seul talent à été de savoir vendre un produit pour plus cher que ce qu’il ne vaut?

  5. Perso j’irai, parce que cet homme a changé ma vie depuis que j’ai un iPhone. Je ne peux plus vivre sans. Tout a totalement changé dans ma vie…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. quel intérêt ? un comte sur la vie de jobs… mouais autant aller voir un disney :p

    toute façon il sera dispo au pire demain partout …

  7. Oui. D’ailleurs pour preuve, je viens de réserver sur Allocinoche. 😀
    A la lecture de vos commentaires, je suis censé être seul dans la salle. Gare à vous si le monde se piétine! ^^

  8. Non, le film est trop partial et glorifie un personnage que Jobs n’était pas en réalité, je suis curieux des facettes du personnage, des choix, de l’influence sur l’époque et l’émergence des nouvelles technologies. Malheureusement dans le cas présent on a une fiction avec une partie de faits réels, mais beaucoup trop de points discutables ou erronés. Du coup on perd la majorité de l’intérêt d’une biographie… Et Wozniak a eu un rôle au moins aussi important que Jobs dans l’essor d’Apple, mais il était certainement moins névrosé ou mégalo, et il apparaît comme un personnage de seconde zone.
    En gros ce n’est pas une biographie c’est une fiction, et si je vais voir une fiction j’ai envie d’en prendre plein la vue.

  9. NON
    J’ai acheté et lu sa biographie par curiosité.
    Cela est suffisant, surtout tu y apprends que c’était un sale type. Et dans les deux sens du terme en plus !!
    Apple n’est plus ce que c’était.
    Maintenant c’est juste des produits identique aux autres mais vendu beaucoup plus cher à des moutons voulant être unique.

  10. Irez-vous voir le film Jobs ?
    Rep:
    si Steve Wozniak ne joue pas son propre rôle dans le film, je n’irais pas le voir : P prenez note, c’est Steve Wozniak le vrai genie derrière, c’est lui qui a soudé les pièces une à une sur le premier vrait ordinateur personnel , inutile de specifier que cela prend un temps fou et du genie pour calculer les valeur (OHM) des pieces (en toute connaissance de cause), mais en plus Steve Wozniak, as codé l’interface utilisateur, sans Steve Wozniak Apple n’aurait jamais existé, ni Microsoft d’ailleurs qui a copié l’interface par la suite..donc, moi je trouve qu’on devrait faire un film sur Steve Wozniak le vrai genie, derrière la façade Steve Jobs !

    1. Sans remettre en doute le propos, je me demande ce que les ohms viennent faire là.

      A la rigueur, pour calculer la sortance des sorties numériques mais vu le faible nombre de composants, ça a pas du prendre plus de 5 minutes.

      Le choix d’archi, Le mappage mémoire, le routage de la carte, la mise en place de l’OS ok, mais on n’utilise pas les ohms dans ces cas là

  11. Oui,

    Car Voir un biopic (biographie … débat nul) ne fais pas de mal sur une personnalité qui a marqué son époque (en bien ou en mal n’est pas la question)

    Car Ashton Kutsher dans l’effet papillon c’était du grand art et que pour cela il mérite de faire le déplacement.

    Car Fan boy ou non, Film mauvais ou non, woz qui dit du mal ou non, la meilleur opinion est celle qu’on se fait d’un film (C’est pas parce que 90% des gens n’aiment pas un film que tout le monde doit détester).

    Sinon, je ne paye jamais 10€ pour une place, c’est ridicule il y a toujours des moyen pour dépenser moins (carte, réduction, CE…)

  12. Sur une semaine d’articles sur Gizmodo, tous les jours ou presque un article sur ce pauvre film par cet impartial Ben. Félicitations, Giz j’en ai ma claque de ta course au buzz et de tes titres pitoyables.

  13. Ivre, Ben tente de gonfler son nombre de clic de la semaine avec un vilain article a Troll. Demain un article sur la pyramide martienne.

  14. J’ai été le voir, contrairement à se que les trolls ici présent peuvent imaginer, se n’est pas un navet, pas non plus un chef d’œuvre mais un petit film qui se laisse voir. L’histoire n’apprend rien de se que l’on sait déjà et montre une image sombre de Steve Jobs. Mes seuls bémols sont le manque de fluidité des différentes étapes de la création d’Apple et que l’on aimerait que le film aille plus loin dans l’histoire d’Apple et le retour de jobs aux commandes de la firme de Cupertino.

    Ps les trolls qui osent dire que jobs n’était pas un visionnaire sont des incultes de la marque. C’est justement ça qui a fait de lui et d’Apple des monuments de la vie technologique. Pendant que sur les pc on se contentait du traitement de texte sur le Macintosh est apparut Quicktime !! Pendant que Sony vendait son baladeur cd, jobs à imaginé l’iPod. Pendant que ibm et dell faisait des unité centrale , Apple a inventé le tout en un eMac devenu iMac et repris par les autres marques etc etc ! Bref si l’informatique, la musique portable et la téléphonie en sont la c’est en grande partie grâce à lui,aux designers, au développeurs et tous celles et ceux qui ont épousé la politique Apple.

    1. Les baladeurs MP3 existaient 2 ans avant l’iPod (MpMan)
      Les smartphones existaient 7 ans avant l’iPhone (Samsung, Sagem…)
      Un PC1512 ou même un CPC464 intégraient tout 15 ans avant l’iMac (Amstrad pour ne citer qu’eux)
      Les tablettes existaient 22 ans avant l’ipad (Samsung encore via GRiD systems)

      Que t’attendais-tu à voir dans un film à la gloire de Jobs et d’Apple?

      1. Non c’était pas un génie et oui beaucoup de chose qu’il a sorti on été créé avant. Mais lui il y a cru. Il a cru en cette technologie et la vendu au monde entier. Dans un certain sens, nous somme désormais dans un monde ou inventé quelque chose de nouveau n’est pas si difficile, mais convaincre un investisseur/patron de le produire l’est 1000 fois plus.
        Alors oui, cette homme n’a jamais été un génie, c’était un visionnaire. C’est pas la même chose mais c’est aussi important, voir même plus.

        1. Mais je n’ai jamais remis en doute ses talents marketing mais quand tu lis la tirade d’air force toine, c’est à se demander si Jobs n’a pas aussi inventé le feu et la roue. Je le cite:
          « Pendant que sur les pc on se contentait du traitement de texte sur le Macintosh est apparut Quicktime !! Pendant que Sony vendait son baladeur cd, jobs à imaginé l’iPod. Pendant que ibm et dell faisait des unité centrale , Apple a inventé le tout en un eMac »

  15. Garçon avant donner des exemples comme le cpc464 ou le pc1512 renseignes toi car tout deux était des unités centrale de bureau avec écran séparé donc rien a voir avec les eMac et iMac qui sont des écrans avec unité centrale et lecteur optique intégrés et parlons de la révolution esthétique apporté par Apple ?! Qu’elle gueule avait tous ces objets avant ? Gris ! Noir ! Crème ! En plastique moche !

    1. le CPC intégrait l’unité centrale, le stockage (le lecteur de cassette) le haut-parleur et le clavier, l’écran était séparé.

      Sur l’iMac, c’est le clavier qui était séparé. Au final, ça fait toujours deux blocs séparés (ajoutons la souris). Le but était de se démarquer de l’architecture 3 blocs du PC (UC, clavier, moniteur). L’UC change de place mais le résultat est le même

      Quant au design, ne comparons pas un produit de 85 à un autre de 98, il y a un monde entre les deux. C’est comme comparer une Renault 11 et une Megane, et le fait que Jobs misait tout sur le design qui plus est (c’est fluo, il m’en faut).

      De plus, la taille des composants n’avait rien à voir et l’intégration en 98 était sans commune mesure avec celle de 85 (circuits en surface contre tout en boitiers DIP sur le CPC)

  16. C’est dingue que la majorité d’entre vous ait aussi peu de recul sur les choses.
    Je suis loin d’être pro Apple (je n’ai jamais eu d’iPhone ni de Mac) et j’ai tendance à insulter les petits kevins qui adoptent un produit non pas pour sa technologie mais plutôt par phénomène de mode (mouton inside)…

    Cependant, soyez un minimum honnête: des mecs comme Steve Jobs, il en faut. Que ce soit un conn*** ou autre, on s’en tape: je met au défis quiconque d’entre vous de faire le 100ème de ce qu’il a fait dans votre carrière professionnelle. Le mec était un bosseur, a inventé pas mal de choses (et certes en a pompé d’autres). Il n’allait pas forcément se taper une bière à la sortie du taff mais était un passionné qui BOSSAIT et qui se donnait à fond dans sa passion.

    Malgré le personnage qui peut déplaire, partir de 0 et fonder une des sociétés les plus imposantes à l’heure actuelle, ça mérite de s’y intéresser un minimum, ne serait-ce que pour sa culture personnelle. Lisez au moins le livre qui sera probablement mieux construit que le film…

  17. Etant curieux, je me suis laissé aller voir ce biopic, et je tiens tout de même à féliciter le travail de M. Kutcher pour son travail d’acteur. Sans trop sur-joué, il s’est imprégné du personnage de M. Jobs et ce fut plaisant à regarder. Bon, qui dit personnage important américain dit film romancé au plus haut point. C’est triste, c’est beau, c’est à nouveau triste. Ayant aussi lu sa biographie, j’ai pu remarqué, à mon grand désespoir, qu’ils n’ont même pas montré la période où Steve n’est plus chez Apple. Serait-ce pour eux pas important ? C’est quand même à ce moment-là qu’il a créé Pixar. Enfin bref, c’était pro-américain mais c’était un bon film car tous les acteurs respectaient bien leur personnage.

    A la vue de certains commentaires comme « Se faire de l’argent sur un homme mort, je n’irai pas », je ne peux que rigoler. Cela fait plus d’une dizaine d’années que le cinéma hollywoodien fait des biopics sur des personnages morts : Ray Charles, John Lennon, Johnny Cash, Abraham Lincoln, (même en France: Mesrine, Napoléon, ….), etc. Ils sont plus ou moins bons mais je pense que ce n’est pas à boycotter, mais plutôt à valoriser.

    Alors oui, Steve Jobs n’était pas un tendre, mais c’est quand même un des pionniers des smartphones, vous avez tous touché un Ipod, c’est comme ça, il fait parti intégrante de notre quotidien, et le traiter de « connard vaniteux », « d’arrogant ». J’aurais plus dit ambitieux et voulant à tout prix la réussite de sa marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité