Bradley Manning, en prison jusqu’à 60 ans

Bradley Manning a été condamné à 35 ans de prison pour 'ses crimes' liés au vol de documents gouvernementaux partagés avec WikiLeaks. La sentence, prononcée par le juge Denise Lind, est nettement moindre que les 60 années que le gouvernement avait réclamé.

Manning sera déshonoré de l’armée et également déchu de tout solde et indemnité. Le jeune ex soldat reste cependant admissible à une libération conditionnelle après avoir purgé un tiers de sa peine. En quittant la salle d’audience, les partisans criaient notamment :

« Nous allons continuer de nous battre pour vous, Bradley ».

Il y a un mois, il semblait tout à fait probable que Manning passerait le reste de sa vie derrière les barreaux pour avoir « aidé l’ennemi ». L’essentiel des accusations pour lesquelles Manning a été condamné sont liées aux violations de la loi sur l’espionnage et le vol de propriétés du gouvernement des États-Unis.

Le juge a ôté 112 jours de détention pour les mauvais traitements qu’a subi le jeune homme à Quantico, en Virginie. Ce n’était pas seulement la violence en prison ou l’enfermement, mais aussi le seul fait qu’il ait passé des centaines de jours isolé sans bénéficier d’un procès équitable…

Sa peine se porte donc à un total de 1294 jours, y compris le temps qu’il a déjà passé en prison. A 25 ans, Manning sortira donc de sa cellule à 60 ans. Certes, ce n’est pas la perpétuité, toutefois…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je dis rarement ça, mais c’est quand même mal rédigé :
    L’info est intéressante, il y a des détails bons à prendre, mais un petit effort supplémentaire sur la structure même des phrases (de la traduction automatique ?) serait la bienvenue…

  2. @elliot
    les usa se sont des cowboys et des vautours. les habitants armés et les avocats.
    tu tues pour te la jouer héro (ou voire passer le temps cf: le dernier fait divers) et ensuite aux avocats de manger tes restes pour en tirer leurs seuls bénéfices.

    je me demande comment Manning a pu intégrer l’armée américaine vu son profil psycho. être un homme et vouloir être une femme.. ça ne vient pas du jour au lendemain.. et puis vu sa carrure, il a dû être bizuter comme c’est pas permis. son geste de balancer des infos à wikileaks, ça a été le fruit de sa haine envers son armée, sa mentalité et l’image qu’elle veut se donner d’elle.

  3. Manning est coupable de trahison. Il est donc responsable. A titre perso, je ne suis ni anti ni pro militariste mais j’ai fais l’armé, et je suis agréablement surpris de l’équité de sa sanction. Il ne faut pas oublier que l’occident affronter le terrorisme et la crise comme une guerre – fut-il responsable ou pas, c’est un autre débat. Et qu’en temps de guerre (conventionnelle), la sanction n’est (vraiment !) pas la ma même. En l’occurrence, je trouve ce jeune paumé chanceux. Tout comme les agents double rapatriés en catastrophe après qu’il eut libéré ses fuites. Cet androgyne est un anti héros qui, par définition, réveille les vieux débat du terroriste des uns et du héros des autres. Mais a la finale, il est et demeure un traître. Quand bien même il survivrait a ces décennies d’isolement (la prison militaires, ou que ce soit dans le monde, isole ses détenus par mesure de sécurité ; dans son cas, ce serait un euphémisme), je lui souhaite d’avoir toute sa vie aussi peur que ses camarades mis soudainement en lumière par sa connerie. Bien amicalement a tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité