Les femmes pourraient produire des spermatozoïdes et les hommes des ovules

Il semblerait que le mystère de la reproduction ait encore énormément à nous apprendre. Ce qui avait débuté comme une simple recherche sur le développement cellulaire de la souris a pris une toute autre tournure lorsque le scientifique a découvert un moyen de transformer les cellules de peau en spermatozoïdes et ovules...

Le biologiste Katsuhiko Hayashi vient de faire une découverte absolument étonnante. A partir de simples cellules de peau, l’homme est parvenu à créer des spermatozoïdes et des ovules en utilisant une technique novatrice mise au point par son collègue Mitinori Saitou de l’Université de Tokyo. Résultat des courses, un bébé souris bien portant a vu le jour.

Véritable révolution ? Cela pourrait le devenir si le procédé est applicable à l’homme. Et c’est ce sur quoi travaille désormais le chercheur et son équipe. Malheureusement, n’ayant pas accès à des embryons humains, les scientifiques s’attèleront à recréer leur exploit sur un singe – ce qu’ils espèrent d’ici 5 à 10 ans – avant d’y parvenir sur l’homme – si toutefois ils ne sont pas freinés par l’éthique.

La machine humaine est, certes, bien plus complexe que celle des souris mais l’équipe reste confiante. Cela pourrait signifier de nouvelles solutions aux problèmes d’infertilité ou la possibilité de concevoir un bébé génétiquement relié pour deux parents de même sexe… A suivre !

Tags :Sources :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Une prouesse, certe, mais loin d’être une nescessité, et surtout sans aucun respect du vivant et de l’ordre naturel des choses. Quid de l’adoption pour ceux qui ne peuvent pas avoir d’enfant ? Il y a tant de gosses qui ne demandent que ça. Enfreindre les règles de la nature pour statisfaire une envie personnelle est un acte égoïste. Mon propos pourra parraître dur, il n’en demeurre pas moins réaliste.

    1. Ton propos est juste simpliste : l’être humain est déjà une aberration produite par la nature. Si créer un embryon viable à partir d’une cellule de peau ne sert effectivement pas à grand chose, la vie humaine n’a rien de sacré. Il faut réfléchir à ce que la science peut apporter à la planète et à l’humanité, pas rester crispé comme un religieux décérébré sur ce qui est « l’ordre naturel des choses ».
      La science pour le public c’est bien (thérapie génique, recherche fondamentale…), la science pour le privé c’est de la merde (OGM, pesticides, gênes brevetés)…

      1.  » l’être humain est déjà une aberration produite par la nature.  »

        ah bon ?

        la science n’apporte rie a la planète, mais est tournée vers l’egocentrisme humain.
        La planète était là avant nous et n’a pas besoin de nous.

        Je ne suis pas religieux ni croyant. Mais j’accepte ma condition humaine comme le font tout être vivant autour de nous.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Nunu. « l’être humain est déjà une aberration produite par la nature »

          Ben je suis le postulat, on a sans cesse changé la planète pour nos usages, et pas de prédateur pour nous freiner. Résultat, surpopulation, surconsommation de ressources, pollution….
          Ce type de recherches va dans la suite du égoïsme capitaliste présent, c’est comme aux US, maintenant on clone les animaux de compagnie sans faire tout un plat.

          Le hic, c’est qu’on est tellement lancés sur nôtre propre évolution, que je crois que le peu de salut qui nous reste, sera uniquement par ce biais, par exemple sur l’OGM Bisnounours (des plantes qui consomment peu d’eau, juteuses, savoureuses, qui tiennent dans le temps et par n’importe quel climat et qui en plus purifient l’air), sur l’amélioration de l’être humain (et je cherche pas de point godwin, mais les nouvelles maladies, impliquent des nouveaux médicaments plus puissants), et des exemples on peut en citer un tas.

          Le vrais problème de fond, est notre façon de vivre, un modèle économique qui continuera à croitre et s’autoalimenter, mais qui nous détruit globalement tous.

    2. Bonjour

      @Kaes
      Peux-tu nous définir ce qu’est l’ordre naturel des choses ???
      Il y aurait un ordre naturel des choses si ces mêmes choses ne variaient jamais.
      Et c’est loin d’être le cas.
      Rien n’est éternel, rien n’est figé.
      La « Nature » est facétieuse !!!
      Elle change tout et tout le temps.
      Lis plus de livres, ne te contentes pas de la Bible, du Coran, de la Torah et des autres livres parlant de superstition.

      A+

      Olivier

  2. La parthénogénèse, le fait qu’un être vivant puisse procréer tout seul est déjà un exploit en soit pour une femme, on a suspecté quelques cas (et je dit bien suspecté) chez certaine femme d’avoir réussi à procréer sans relation sexuelle avec un homme. après est ce que l’enfant qui en ressort est comme dans le cas de parthénogénèse, un enfant totalement identique au parent qui le conçoit (car reçoit les gènes d’une seule personne donc devient physiquement presque parfaitement identique) ? Il est vrai que plusieurs question éthiques se posent.

    1. en te repruisant par toi même comme dans ce qui est décrit par l’article (production d’ovules et de spermatozoïdes) tu ne reproduirait que tes caractéristiques dont les gènes sont récessifs. Par exemple si tu as les yeux bleus (récessif), le bebe aura les yeux bleu. si tu as les yeux bruns mais un de tes parents les yeux bleu, alors l’enfant a une chance sur 4 d’avoir les yeux bleus. Après plusieurs génération, les enfants seront de plus en plus identiques a leurs parents car tous leurs genes iront par paire égale.

  3. Du coup stérilisation obligatoire pour tous et hop contrôle des naissances avec des hommes génétiquement modifiés !
    Vive le futur =)

  4. Si cela peut nous permettre de nous débarrasser des bonnes femmes !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  5. Sa suffit pas qu’on soi des milliards sur terre dont les ressources ne suffisent plus, il veu aussi y mettre des mutants.
    Sa découverte étonnante il aurai pu se la garder. C’est ce genre de taré qu’on a vraiment pas besoin.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. Le véritable problème est de savoir jusqu’à où la science va-t-elle se prolonger, à ne se mettre de limite, on finir par ne plus en avoir. Des découvertes sans doute pire que celle ci sont à venir.

  7. Peut importe la théorie. On sait déjà que c est peine perdu dans le cadre ou la multiplication cellulaire est dégénérescente. Au bout de trois voir 4 generations de « soit » nous verrons apparaître l imaginaire de nos vieux films de science fiction. .. sauf si l on parvient a metriser le clonage parfait des celules de regenerecence.  » vie éternelle  » d ou l idée de procréation de son soit même n aura plus d intérêt.

  8. Celui qui a decouvert le nucleaire ne savait pas apparemment qu il a decouvert une aberation. Parfois il y a des choses qui ne doivent jamais etre decouvertes. Et c est normal que nos cellules puissent produire des ovules et des spermatozoides puisqu on est un assemblage de ces deux proteines. Mais l anormal c est de se dupliquer a l infini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité