Vers la fin des taxis traditionnels ?

Il serait idiot de ne pas reconnaître que la technologie contribue activement à changer la face du monde. A chaque domaine son temps et ses révolutions et il semble aujourd'hui que les taxis, tels que les connaissons, soient en train de passer de vie à trépas.

Tous les signes annonciateurs d’un tournant sont désormais présents… Va-t-il être enfin le temps de se souvenir avec nostalgie des moments où nous hélions un taxi de la main, par hasard, dans une rue ?

Aujourd’hui, il n’est plus utile d’errer comme une âme en peine à la recherche d’un chauffeur disponible. Si l’avènement du téléphone a sans conteste joué, celui-ci des smartphones sonne son glas. Et l’avenir n’est guère plus engageant.

Des services comme Uber ou SnapCar ont vu le jour, permettant au chaland de commander une voiture de chez lui, bien souvent la plus proche simplement grâce à une application. Les GPS, le transfert de données en temps réel et les applications font des merveilles dans le domaine.

Pour preuve, Uber, ne cesse de monter. Lors de sa dernière levée de fonds, la société américaine a récolté pas moins de 361 millions dont près de 258 millions de la part de Google. Inutile de dire qu’ils vont nécessairement s’agrandir, pour prendre toujours un peu plus à nos chauffeurs traditionnels.

Mais ce n’est pas tout. Dans le cadre de son annonce, Uber déclare un énorme pari sur les véhicules autonomes en précisant qu’ils achèteraient pas moins de 2500 véhicules sans chauffeur à Google en 2023. En outre, les deux sociétés ont convenu d’un accord dans lequel Uber partagera les données de ses services de transport avec Google, qui s’en servira pour améliorer les algorithmes de ces propres voitures futuristes.

Uber s’engagerait à investir jusqu’à 375 millions de dollars dans une flotte de véhicules estampillés de la griffe de Google, les premiers à être approuvés pour un usage commercial aux Etats-Unis, soit la mouture GX3200. Peut-on réellement compter sur ce type d’automobile pour remplacer nos taxis ?

Sur le papier, rien ne laisse douter, le châssis peut accueillir confortablement quatre personnes et jusqu’à trois valises dans son coffre, sans parler de l’aspect écologique de l’électricité. A cela s’ajoute même d’autres avantages, comme la possibilité de se connecter à Internet via le service WirelessGig… Les arguments en leur faveur ne manquent pas et devrait séduire les différents élus, en effet le but avoué de cette alliance est de réduire les temps de déplacement et de décongestionner les artères de nos cités.

A terme, et ce partenariat tend à prouver cette tendance, Google souhaite débarrasser les grandes villes de leurs systèmes de taxis obsolètes afin de passer à une armada entièrement automatisée. Bienvenue dans le futur ? Tout ceci n’est certainement pas pour demain. Si ces voitures sont indépendantes, la présence d’un chauffeur est encore indispensable en cas d’urgence.

Certains élus et syndicats freinent d’ailleurs des quatre fers. En juin, le gouvernement a mis en place une mesure consistant à imposer aux voitures de tourisme avec chauffeur, tel que Uber ou Chauffeur Privé, un délai de 15 minutes. Quant aux chauffeurs de taxi, ces derniers ont largement exprimé leur mécontentement à l’idée d’être remplacés par des véhicules autonomes, sans parler des constructeurs automobiles traditionnels. Le 27 juin dernier, les Taxis de France étaient mobilisés pour faire entendre leurs inquiétudes sur l’avenir de leur profession. Voilà qui devrait ralentir la mise en branle du processus et l’arrivée des véhicules totalement autonomes.

Le Président de la Fédération Nationale du Taxi, Didier Hogrel se montre plus que critique vis-à-vis de ces démarches, en effet, il dénonce une concurrence déloyale et des coûts de mises en place bien plus faibles pour ces voitures sans chauffeur. Il déplore à cette occasion le comportement des Voitures autonomes qui ‘pratiquent le transport de personnes sans contraintes sérieuses : pas de limite de nombre, tarifs et horaires totalement libres, absence d’examen, mobilité géographique nationale.’

D’aucuns regrettent d’ores et déjà une irrémédiable destruction d’emplois, quand d’autres précisent que nombre d’ingénieurs seront embauchés en compensation. Deux poids, deux mesures, en somme chacun verra midi à sa porte. Ce qui reste absolument limpide dans cette affaire, c’est bien que la guerre est officiellement déclarée. Le secteur des transports, des taxis, est, force est de le reconnaître, en attente d’une révolution.

Et vous, que privilégieriez-vous ? Taxis traditionnels ou voitures du futur ?

 

Tags :Sources :TechCrunchVia :Frenchweb
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le taxi traditionnel, c’est naze, on voit de tout:
    Les chauffeurs parisiens gueulent après tous les autres conducteurs, font des commentaires révélateurs de leur niveau intellectuel, ou laissent la radio du central allumée pendant la course.
    Les chauffeurs allemands: c’est ceux qui te cassent les c…… si tu veux faire un trajet de A vers B alors que t’as un voucher qui va de B vers A, et ils te volent toujours (c’est systématique putain) de quelques euros sur une course, alors là, autant dire que j’hésite plus à faire de la discrimination positive pour monter avec un chauffeur afghan pou pakistanais pour les trajets.
    Les chauffeurs espagnols, c’est ceux qui essayent aussi de t’entuber en roulant à 2 à l’heure et en faisant durer le trajet aussi longtemps que possible, comme si t’avais que ça à foutre de visiter la ville en bagnole, je te jure.
    Alors vivement la google car sans chauffeur et qui conduira mieux d’ailleurs.

    Le meilleur système de taxi pour moi: c’est en Russie. Tu stoppes n’importe quelle bagnole de particulier dans la rue d’un geste de la main, des bagnoles quelconques ou des gros 4×4 à 90.000 Euros le jouet (tu attends max une minute de temps), tu négocies ta course avec le chauffeur, tu payes bien moins cher que n’importe quel taxi traditionnel, et le type rentabilise une partie de son carburant. Pas d’intermédiaire et tout le monde y gagne.

      1. Connard toi même ! de quel droit tu insulte une profession ? Je comprend et accepte que tu ai des différents avec mais explique plutôt que d’insulter gratuitement.

        1. – manque de courtoisie
          – refus d’emmener à certains endroit
          – faire le « tour du monde » plutot que de prendre le meilleur chemin pour faire monter le compteur

          Autre chose?

  2. Excellente nouvelle. Quand je pense au connard de camerounais qui ma bien peté les couilles je suis content de les voir se faire remplacer. Sans parler de ceux qui ont des gousses d’ails sous les aisselle!

  3. Je me rappel d’un taxi qui ne voulais aucun passager devant. Du coup on était 4 à l’arrière… Sympathique.
    En tout cas je n’ai rien d’autre pour faire un vrais choix.

  4. En même temps, les chauffeurs de taxi c’est comme les chauffeurs de bus, leur boulot c’est de transporter les gens le plus efficacement possible. Et si t’aime pas les gens, tu fais pas ces boulots.

  5. Pour prendre le taxi très souvent, je dois dire que les taxis parisiens sont pas loin du bas du classement ! Entre les refus de vous prendre (trop loin, trop près, pas dans la direction idéale pour rentrer chez lui..), le refus de payer par carte (trop cher, la machine ne marche pas…), la musique a fond alors que vous passez un coup de fil et pour finir l’amabilité générale des chauffeurs, je pense que snapcar et uber on un bel avenir devant eux! D’ailleurs je n’utilise plus que ces services depuis quelques mois..,
    La référence en terme de service de taxi normaux: le Japon.

  6. Je suis désolé mqis dans ma courte expérience de taxi je n’ai eu quasiment que des hommes non courtois et voleurs.
    Sauf 1 sur a peu près 10.
    Par contre je suis contre ce projet beaucoup trop tôt…

  7. « En juin, le gouvernement a mis en place une mesure consistant à imposer aux voitures de tourisme avec chauffeur, tel que Uber ou Chauffeur Privé, un délai de 15 minutes. »

    Est-ce que quelqu’un saurait m’expliquer le sens de cette phrase ? c’est moi qui suis débile ou bien comme d’habitude il n’y a aucune relecture des articles Gizmodo ?

    1. En fait, il y aurait un arrêté réglementaire prévu pour Septembre (et pas encore publié, mais apparemment promis aux taxis, leurs syndicats s’en gargarisant suffisamment) qui imposerait aux VTC de respecter un délai minimum de 15 minutes entre le moment de la commande et le moment de la prise en charge du client.

      1. Et je confirme pour l’absence de relecture, l’article fait un amalgame assez fabuleux entre les VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) et les véhicules automatiques que Google veut mettre en place. Le message de Didier HOGREL cité parle bien des VTC, pas des voitures sans chauffeur

  8. Rien, absolument rien n’empêche les taxis de changer de profession et d’adopter les nouvelles technologies !
    De plus leurs mauvaises manières en disparaissant, seront un soulagement pour tout le monde.

  9. Comme toujours les gent refusent l’évolution.
    Quand on est touché je comprends que ce soit pénible mais d’un autre coté, il faut évolué.
    ça va détruire un métier et en créer d’autre c’est un cycle.
    Et puis les 3/4 des gens ne sont pas satisfait des taxis traditionnel !
    Si Mr (Mme) les chauffeurs de taxis faites mieux qu’une voiture google personne ne voudra changer.
    Donc à vous de jouer !

  10. Bravo pour vos remarques… vous êtes tous des nazes apparament. Arrêtez de généraliser. Il n’y a pas que des taxis escrocs, et pas que Paris. Bande de petits!!!!!!!

  11. Je tiens à vous remercier pour cet article, de ma part, je vois que cette innovation sera la meilleure solution aux problèmes rencontrés avec les taxis traditionnels, ça facilite la tâche et aussi c’est plus pratique, Merci et bonne continuation.

  12. Que des remarques et des insultes sur les taxis,peut être somme nous votre reflet et c est ce qui vous fait peur dans votre inconscient ?A vous lire nous sommes tous nuls et des voleurs,il est vrai que tous nos clients sont des gens bien,respectueux et brillants,mdr !!!!Votre triste ignorance creuse vos tombes…..Laissons les multinationales nous mettre au chômage pendant qu elles génèrent des milliards pour payer que très peu d impôt ailleurs en Europe….Pauvre France….

  13. C’est à nous chauffeur de taxi de se remettre en question et de faire preuve de professionnalisme en offrant aux clients la meilleur prestation possible.
    Ces chauffeurs privees n’ont aucune qualification, ni formation, ni contrôle, et pour la plupart leur voiture sont louer à l’étranger. Ce ne sont quand même pas des amateurs opportuniste en costard qui vont nous voler nos emplois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité