Google le jure : il n’a rien à voir avec PRISM

Hier, des informations rapportées par The Guardian tendaient à prouver que les Google et consorts entretenaient des relations plus intimes que prévues avec la NSA. Google France a tenu à démentir ces informations.

De ce fait, la branche française de Google a contacté nos confrères de PCInpact afin de confirmer ne jamais avoir participé au programme de collecte d’informations Prism, mis en place par la NSA. Comprenez là que Google désire se dédouaner, et faire comprendre qu’il n’autorise pas le gouvernement américain à venir piocher dans ses serveurs comme il l’entend, bien qu’il communique des données « dans le strict respect du cadre législatif ». Malheureusement pour le géant du web, il lui sera difficile de prouver ceci.

D’ailleurs, le WSJ nous apprend que le Département de la Justice des États-Unis vient juste de remporter une bataille devant les tribunaux, empêchant Google d’évoquer les demandes de données qui lui sont exigées par les fédéraux.

Paradoxalement, ce document, publié vendredi dernier, a mal été « censuré », et on y retrouve le nom de Google mentionné au beau milieu d’un sujet traitant de ces mêmes demandes de données. Raté…

Tags :Via :pcinpact
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité