Utiliser le cerveau pour contrôler le corps d’une autre personne !

Asseyez-vous pour cette nouvelle... Des chercheurs de l'Université de Washington ont compris comment envoyer des informations à partir du cerveau d'une personne pour contrôler le mouvement des muscles d'une autre personne.

En termes techniques, c’est la première interface non invasive du monde reliant un cerveau humain à un autre cerveau humain. Comment ont-ils fait ? Une fusion à l’image de Dragon Ball Z ? Non. Internet.

Partons vers le département informatique et neuroscientifique. Rajesh Rao portait un casque d’électroencéphalographie mesurant l’activité électrique du cerveau. L’appareil a enregistré de nombreuses données, notamment lorsque le sujet a pratiqué un simple jeu où il convenait de tirer sur une cible. Au moment opportun, le docteur Rao s’est imaginé déplaçant sa main droite pour cliquer sur le bouton « feu », donc sans le faire réellement.

Dans le même temps, sur le campus, le professeur Andrea Stocco, portait quant à lui un casque de stimulation magnétique transcrânienne qui a pour but de stimuler les régions de contrôle des muscles du cerveau grâce à une impulsion magnétique. Les signaux ont été envoyés via internet et… Le résultat? Le doigt du docteur Stocco a cliqué sur feu.

Rao souligne que cette technique ne lit que les signaux musculaires, pas les pensées, et qu’il est impossible de vous faire bouger contre votre volonté. D’ailleurs, comme le docteur Stocco le fait justement remarquer, il serait assez difficile de l’utiliser secrètement sur qui que ce soit.

La prochaine étape pour l’équipe de recherche est de tenter de transmettre des informations plus complexes de cerveau à cerveau. Il est peut-être de temps de commencer à se décider façon Matrix… Pilule bleue ou pilule rouge.

cerveau

Rien ne vaut un bon vieux schéma !

Tags :Sources :Washington
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Rien d’impressionnant : un appareil lis sont EEG et quand il detecte un signal qu’il aime il declenche un appareil TMS qui fais bouger le corp de l’autre.

    Dans ce cas la, si j’appuis sur un bouton pour declencher l’appareil TMS je me sert aussi de mon cerveau pour faire bouger le corp de quelq’un d’autre.

    C’est pas comme si je decidais de bouger mon bras et que le mouvement etait reproduit a l’identique chez l’autre.

    1. Absolument exacte, j’allais le dire. Ce qui est impressionant était avant (il y a longtemps) quand on a pu visualiser les impulsions électriques du cerveau. Finalement cette info (si j’ai bien compris) se résume a dire que l’on peut transmettre une information a quelqu’un d’autre par internet… (ce qui nous faisons tous depuis deja un bon bout de temps).

      1. Ce n’est pas plus simple et plus sûr de faire une greffe de cerveau ? Non parce qu’une deconnextion internet ou un lag c’est fréquent…
        Je ne comprend pas d’ailleurs, aujourd’hui on fait des manipulations extraordinaires avec le corps et on ne sait toujours pas greffer un cerveau. A croire que c’est l’ethique qui l’emporte… Pourtant, on saurait enfin ou se situe l’âme !

        1. Greffer un cerveau ? Et tu l’enlève comment ? Tu pète le crâne ? Ok … Et pour le mettre sur le patient ? Tu lui pète le crane ? Puis après tu le soude au fer à souder en espérant que ça marche ! De plus le cerveau est en évolution constamment si tu le coupe son afflux sanguin trop longtemps il meurt … Pas top …
          Ensuite tu parles d’âme, mais ça nous sommes sur qu’elle n’existe pas, ce que nous ne savons pas encore c’est si nous avons une réelle conscience ou si nous sommes juste des machines capables d’apprendre à faire quelque chose face à une certaine situation donnée.
          Sinon pour la greffe il serait plus facile de carrément couper la tête ! (Mais ça ne marchera pas non plus les vaisseaux sanguins ne passent pas exactement aux mêmes endroits et ça va poser problème)

  2. C’est plutôt effrayant comme tests. J’ai l’impression de lire un livre qui mélange qui mélange science-fiction et écrits scientifiques. Je me demande ce que seraient les utilités d’une telle avancée ?

  3. Cool, un paraplégique (suite à un accident) pourra se faire faire un clone lobotomisé et le contrôler. En revanche, l’utilisation de « corps » pour commettre des meurtre risque de compliquer le travail de la police.

    1. Je crois qu’une greffe de tête serait plus appropriée pour ce genre d’utilisation. J’avais lu un article sur ce site et cela semblait plus utile et prometteur que contrôler un cerveau à distance.

  4. ça existe déjà : ça s’appelle la drague.
    .
    Tu utilise ton cerveau pour qu’en parlant à la fille son corps fasse tout ce que tu veux.

  5. « et qu’il est impossible de vous faire bouger contre votre volonté. D’ailleurs, comme le docteur Stocco le fait justement remarquer, il serait assez difficile de l’utiliser secrètement sur qui que ce soit ».

    Pour le moment… mais gageons que la recherche militaire cherchera et trouvera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité