En 1914, les appareils Kodak prenaient presque en compte les données EXIF

Bien malgré lui, Kodak a inventé le principe des données EXIF en 1914, en permettant aux possesseurs de l’un de ses appareils photo de noter les données en rapport avec leurs prises de vue.

L’idée même des données l’EXIF revient sans doute à Kodak, qui les utilisait sans le savoir en 1914, au travers de son appareil Autographic, qui offrait la possibilité aux photographes de noter et signer leurs prises de vue.

A l’arrière de l’appareil photo se trouvait en effet une petite trappe, qu’il était possible d’ouvrir quelques secondes avant de prendre sa photographie, et qui permettait de noter des données en relation (lieu, date, commentaire) grâce à un stylet métallique et une feuille de carbon.

Ce système n’aura rencontré que peu de succès, et fut abandonné en 1932.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Non mais disons qu’il aurait été simplement pertinent (sans aller jusqu’à professionel) de la part du rédacteur de pousser ses investigations jusqu’à insérer dans son article une illustration du principe qu’il décrit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité