L’électrocution ? Idéale pour une cure anti-Facebook !

Vous passez trop de temps sur Facebook. Non, vraiment. Il est temps de remédier à la situation grâce au Pavlov Poke, un système qui vous électrocute si vous restez trop longtemps sur le réseau social...

Robert R. Morris et Dan McDuff sont tous deux accros à Facebook, mais à la différence de beaucoup, ils espèrent surmonter cette addiction grâce à des méthodes pour le moins drastiques. Lassés de cette perte de temps en réseautage, nos deux candidats au doctorat du MIT ont créé le Pavlov Poke, un repose-poignet qui envoie des décharges électriques. Charmant.

Après avoir calculé perdre environ 50 heures par semaine sur Facebook, ils ont décidé de lutter contre la dépendance aux médias sociaux en utilisant la thérapie par électrochocs, inspirée du réflexe de Pavlov. Désagréable, mais pas dangereux.

Pavlov décrit deux types de réflexes, les réflexes innés, déjà présents à la naissance, et les réflexes conditionnels, ceux que l’on acquiert avec l’apprentissage. C’est sur cela qu’il se base pour faire avancer sa théorie et donner corps à cette idée. Il se lance donc dans des études sur le conditionnement des réflexes. Pour appuyer ce qu’il avance, Ivan Pavlov expérimenta sa théorie sur un chien.’

Bien que ce projet soit destiné à être une vaste blague, c’est une discussion sérieuse et nécessaire sur la façon dont les technologies de communication nous rendent dépendants. Etes-vous capable de quitter Facebook pendant deux semaines ?

Tags :Sources :Robert R MorrisVia :Oddity Central
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’électrocution entraine la mort donc c’est sur que c’est assez radical pour arrêter Facebook.
    En revanche le MIT doit se faire plaisir en électrisant leurs cobayes

  2. Ou sinon il y a ma méthode simple : à chaque connexion une BIFFLE !!!! ça a marché avec ma copine !! maintenant elle fait juste semblant d’aller sur facebook. Quoi ? elle est addict aux Biffles ?

  3. Ca donne sacrément envie votre recherche de stagiaire. Entre les articles déjà postés quelques jours auparavant, les mecs qui envoient des navettes en orbite sur dos de boeing (et qui edit son article sans le mentionner), ajoutons à celà la visionneuse de merde, les lancés de trolls, j’en passe et des meilleurs… Ca doit être sympa de bosser pour votre groupe!

  4. bon alors, petit détail qui peut avoir sont importance : ce faire électrocuté = mourir ; ce faire électrisé = juste une bonne châtaigne qui réveille bien comme il faut

    donc oui si on ce fait électrocuté, ont est forcé d’arrêter facebook, mais c’est loins d’etre un bonne idée :/

  5.  »Electrocute » , je suis electricien et voir le mot  »electrocution » m’exaspere ! ils sont pas mort, donc il s’agit d’une  »electrisation » merci au redacteur de modifier son article.

    1. En fait, si on regarde dans un des dictionnaires les plus connus (Larousse) ce que tout le monde dit ici est faux.
      Être électrocuté ne signifie pas mourir mais plutôt être corporellement atteint par l’électricité. Donc ressentir de la douleur due au courant est bien une électrocution puisqu’en principe il n’y a pas de douleur sans atteinte (même si elle est insignifiante).
      Et électrisation, dans le même dictionnaire: action d’électriser, soit électriser: développer des charges électriques dans un corps/milieu…

      1. Pour en ajouter une couche, selon l’académie française:
        (1)ÉLECTROCUTION n. f. XIXe siècle. Emprunté de l’anglo-américain electrocution.
        Action, qui peut être mortelle, du courant électrique sur un organisme.
        Donc qui PEUT être mortelle. Revoyez vos classiques, si vous êtes électriciens ça veut pas dire que vous êtes doués en français…

        1. Va donc faire une habilitation électrique … c’est une norme de langage, utilisée également par les secouristes pour différencier les victimes qui peuvent encore être sauvées.

          C’est un peu comme après-midi … c’est masculin mais à force de l’utiliser au féminin, les deux formes sont acceptées aujourd’hui.

        2. @Djudj De part mon métier (juriste) je suis habitué aux néologismes et aux termes utilisés dans un sens qui ne correspond pas à leur définition. Je n’irais cependant pas prétendre que la manière dont je les utilise régulièrement est la seule exacte.

          Que les secouristes et les électriciens utilisent électrocution uniquement pour désigner son résultat mortel ne change rien au fait que ce terme désigne en bon français toute action de l’électricité entrainant une lésion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité